Circuit LPGA Equipe Canada Golf amateur

Brigitte Thibault veut faire le saut chez les golfeuses professionnelles cet été

PHOTO BERNARD BRAULT, Golf Canada

La Québécoise Brigitte Thibault est prête à franchir une étape importante dans sa carrière sportive.

L’athlète de Rosemère a déclaré mercredi qu’elle prévoit faire le saut chez les golfeuses professionnelles cet été, après une carrière marquée par le succès chez les amatrices, dans les rangs universitaires américains et avec le Canada sur la scène internationale.

« Cet été, la moitié de ma saison se déroulera chez les professionnelles, et l’autre chez les amatrices, a dit Thibault, après avoir pris part à son dernier tournoi avec les Longhorns de l’Université du Texas. Je veux juste m’assurer de me retrouver dans le peloton le plus relevé qui soit, afin de me mettre au défi autant que possible.

« Je deviendrai professionnelle cet été, c’est certain, mais pour l’instant nous allons prendre un pas de recul et voir comment les choses se dérouleront », a-t-elle ajouté.

BRIGITTE THIBAULT

Thibault a indiqué qu’elle compte faire le saut chez les golfeuses professionnelles peu avant le début du processus de qualifications pour le circuit de la LPGA, ou encore à l’Omnium canadien féminin CP _ deux événements qui se dérouleront vers la fin du mois d’août.

La première étape du processus de qualifications pour le circuit de la LPGA aura lieu du 18 au 21 août au Mission Hills Country Club de Rancho Mirage, en Californie, tandis que l’Omnium canadien féminin sera présenté du 22 au 28 août au Ottawa Hunt and Golf Club. La deuxième étape du processus de qualifications suivra ensuite du 18 au 21 octobre au Plantation Golf and Country Club de Venice, en Floride.

Thibeault a brillé dans les rangs universitaires américains, s’adjugeant cinq titres avec l’Université Fresno State entre 2018 et 2021. Elle a notamment gagné le Championnat d’association Mountain West en 2019, le Championnat de golf amateur féminin d’Ontario en 2019, le Championnat amateur féminin Western en 2020 et le tournoi amateur féminin Dixie en 2020. De plus, la Québécoise a gagné la médaille de bronze avec le Canada dans l’épreuve par équipe mixte aux Jeux panaméricains de 2019.

Elle a ensuite quitté l’Université Fresno State pour se joindre à l’Université du Texas à Austin en vue de sa cinquième et dernière année d’éligibilité en tant qu’athlète-étudiante. Et lundi, elle a permis à son équipe de terminer la saison au 13e rang du Championnat universitaire américain.

« Je ne le réalise pas encore, pour être franche, a-t-elle évoqué au sujet de la fin de sa carrière universitaire. J’étais avec mes coéquipières plus tôt aujourd’hui, et je me rappelais tous les souvenirs acquis au fil des ans.

« Je suis sans mot, je suis super reconnaissante d’avoir pu vivre toutes ces années, d’avoir appris tant de leçons. C’est beaucoup d’émotions à gérer », a-t-elle convenu.

Thibault a mentionné qu’elle participera prochainement à un autre tournoi amateur. Elle devra choisir entre le Championnat amateur britannique de golf féminin au Hunstanton Golf Club de Norfolk, en Angleterre, du 20 au 25 juin, ou encore à la Coupe Porter, qui se déroulera au Niagara Falls Country Club de Lewiston, dans l’État de New York, du 13 au 16 juillet.

Communiqués de presse Equipe Canada

Golf Canada compte rehausser son programme de développement des joueurs dans le but de propulser 30 Canadiens sur les circuits de la LPGA et de la PGA d’ici 2032

2022 Equipe Canada Golf

Golf Canada entreprend un processus d’amélioration intégrée à tous les niveaux de son programme de haute performance afin d’accélérer le positionnement du Canada sur la scène du golf professionnel mondial. 

La Fédération nationale de sport pour le golf a dévoilé aujourd’hui un cadre stratégique pour son programme de développement des joueurs ayant pour principal objectif d’augmenter à 30 le nombre d’athlètes canadiens sur les circuits de la LPGA et du PGA TOUR d’ici 2032. 

Les améliorations qui seront apportées au programme de développement des joueurs de Golf Canada sont décrits dans une mise à jour détaillée du directeur en chef du sport de Golf Canada, Kevin Blue, qui présentera la stratégie à l’Assemblée générale annuelle de Golf Canada le 2 mars prochain. 

« Le Canada a fait des progrès considérables au cours de la dernière décennie en ce qui concerne le développement de golfeurs de haut niveau et nous sommes prêts à faire un autre grand pas en avant, a déclaré Blue. Cette dernière année, nous avons effectué une analyse approfondie du golf mondial, nous avons consulté de nombreux intervenants du golf d’élite canadien et nous avons créé le cadre d’un plan stratégique actualisé pour permettre au Canada de développer davantage de golfeurs de calibre mondial. » 

L’augmentation des investissements de Golf Canada dans le développement des joueurs est soutenue financièrement par un groupe de généreux donateurs qui ont fait d’importants dons initiaux totalisant 13,5 millions de dollars par le truchement de la Fondation Golf Canada. Paul McLean, PDG de TurfCare et ancien président de Golf Canada de la Fondation Golf Canada a fait un don majeur de 5 millions de dollars – le plus gros don unique jamais dédié au golf de haute performance canadien. 

« La réussite de nos joueurs sur les circuits est une source de fierté pour tous les intervenants du golf au Canada », a déclaré McLean, qui était président de Golf Canada en 2015.

« Je suis ravi de soutenir l’effort visant à augmenter le nombre de Canadiens sur les circuits majeurs et nous avons hâte de voir encore plus de drapeaux canadiens sur les tableaux de compétition du monde entier. » 

D’autres dons importants ont également été engagés par la Fondation Kavelman Fonn, John Francis, Jean Monty, David Kaufman et deux autres donateurs qui préfèrent garder l’anonymat. Ces généreux donateurs font partie du programme des Supporteurs de la Fondation Golf Canada qui fournit un soutien philanthropique crucial aux initiatives de golf importantes au Canada, telles que le programme de développement des joueurs et First Tee – Premier départ Canada. La Fondation Golf Canada continue de solliciter des dons auprès de personnes intéressées à soutenir le programme de développement des joueurs d’Équipe Canada et l’expansion de First Tee – Premier départ partout au Canada. 

Les améliorations stratégiques du programme de développement des joueurs d’Équipe Canada ont été guidés par les commentaires réfléchis de nombreux intervenants du golf d’élite au Canada et par une analyse comparative à l’échelle mondiale de l’efficacité avec laquelle d’autres pays produisent des golfeurs dans le top 200 du classement mondial. L’analyse a examiné des facteurs comme la base de participation, la culture et les investissements financiers dont bénéficie le golf de haute performance, en particulier dans des pays comme le Danemark, la Suède, l’Australie et l’Angleterre, tous géopolitiquement et culturellement semblables au Canada. 

« La performance du Canada sur la scène golfique mondiale continue de progresser de manière notable depuis la mise en oeuvre initiale du programme de développement des joueurs et nous sommes maintenant rendus à un moment charnière pour le Golf canadien, alors que nous nous apprêtons à faire un nouveau pas vers les sommets du golf mondial, a déclaré le chef de la direction de Golf Canada, Laurence Applebaum.

« Propulsé par un puissant soutien philanthropique, la collaboration des parties prenantes et une amélioration systémique de notre programme de développement des joueurs, le Canada est en excellente position pour approfondir son bassin de talents sportifs et devenir un pays de golf de classe mondiale. » 

L’une des premières améliorations qui sera apportée en 2022 sera la création d’une infrastructure nationale pour identifier et développer les golfeurs juniors les plus prometteurs au Canada (c.-à-d. âgés de 10 à 14 ans). L’entraîneur-chef de l’équipe féminine du Canada, Tristan Mullally, occupera le poste nouvellement créé de directeur national du dépistage de talents. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Mullally fournira des ressources supplémentaires aux entraîneurs et aux parents des jeunes golfeurs les plus prometteurs du Canada. Il facilitera également le développement et la mise en oeuvre de camps de dépistage de talents locaux dans chaque province. 

La transition de Mullally vers ce nouveau rôle se fera progressivement au cours des prochains mois. La recherche d’un entraîneur-chef pour superviser le programme féminin et d’un entraîneur adjoint supplémentaire pour compléter le personnel d’entraîneurs de la formation féminine s’amorce immédiatement. 

Les améliorations apportées au programme de haute performance de Golf Canada s’appuient sur le soutien que les athlètes canadiens ont reçu au cours de leurs années de développement de la part de leur famille, des clubs membres, des entraîneurs personnels, des programmes universitaires et des associations provinciales de golf. En plus de la Fondation Golf Canada et de la générosité des grands donateurs du programme des Supporteurs, le programme de haute performance de Golf Canada et Équipe Canada sont fièrement soutenus par RBC, Canadien Pacifique, Audi, Titleist, FootJoy, COBRA PUMA GOLF, Foresight Sports, Patrimoine Canada, Bear Mountain Resort, Citi Canada (Jeune pro) et le Comité olympique canadien. 

Au cours des prochaines semaines, Golf Canada continuera de solliciter les commentaires des parties prenantes sur les améliorations systémiques du système de développement des joueurs. Une présentation officielle de la nouvelle stratégie sera faite le 2 mars dans le cadre de l’Assemblée annuelle de Golf Canada. 

Amateur Equipe Canada

Brendan MacDougall : Une approche positive et patiente

Brendan MacDougall Captured at Legacy Golf Club on November, 26, 2021

Brendan MacDougall a été initié au golf dans sa jeune enfance et c’est devenu sa plus grande passion dans la vie. Aujourd’hui, le jeune homme de 24 ans est l’un des golfeurs amateurs les plus prometteurs du Canada et son ambition est de concourir professionnellement au plus haut niveau un jour.

« J’ai eu la chance d’être initié à ce sport très tôt par mes parents », explique MacDougall qui est membre du programme d’équipe nationale de Golf Canada depuis quatre ans.

« Quand j’avais trois ans, je frappais des balles de golf en plastique dans notre cour et deux ans plus tard, j’ai commencé à frapper de vraies balles de golf », raconte MacDougall qui est né à Newport Beach, en Californie, et dont la famille a déménagé à Calgary dans son enfance.

Bien que la Californie offrît un climat propice à la pratique du golf à longueur d’année, l’amour du jeu est resté constant chez Brendan même après son arrivée en Alberta.

MacDougall se rappelle qu’en septième année, il rêvait déjà de devenir un golfeur professionnel à l’âge adulte.

« C’était peut-être une chimère à l’époque, parce que j’étais si jeune, mais le fait d’avoir cet objectif en tête m’a poussé à travailler un peu plus fort et à être un peu plus discipliné », fait-il remarquer.

MacDougall avoue qu’il n’a pas consacré beaucoup de temps à socialiser hors de l’école ni à s’éclater dans des partys. Il s’était vite rendu compte que le golf était plus qu’un passe-temps, c’était une passion, et il était heureux de passer cinq ou six jours par semaine à perfectionner son jeu en s’exerçant.

« Chaque jour, j’essayais seulement d’être un pour cent meilleur, ajoute-t-il. J’essayais juste d’adopter une approche positive et patiente pour m’améliorer jour après jour. »

Le talent de MacDougall sur le terrain de golf allait lui valoir une bourse d’études de Division I à l’Université High Point de Caroline du Nord.

« C’est en arrivant à l’Université High Point que j’ai vraiment compris que mon rêve d’enfance de jouer au golf professionnellement pouvait devenir une réalité, dit-il. J’étais déterminé à y mettre tout ce que j’avais pour voir où ça me mènerait. »

Brendan MacDougall, Étienne Papineau
Brendan Macdougall et Étienne Papineau

Après avoir terminé sa première année, il a remporté une grande victoire au Championnat en parties par trous de l’Alberta en 2017. MacDougall a battu une compétition talentueuse d’amateurs pour obtenir la victoire la plus importante de sa carrière jusqu’à ce moment-là.

« Il y avait des gars plus vieux que moi de quelques années en compétition et je me souvenais les avoir admirés quand j’étais au secondaire. Le fait de remporter ce tournoi contre ces formidables golfeurs m’a donné confiance et m’a fait croire que je pouvais aller aussi loin que je voulais », se souvient MacDougall qui allait répéter son exploit de champion en 2018.

Le jeune Canadien bourré de talent allait inscrire sa première victoire en tournoi de la NCAA cette même année en remportant le The Big South Championship 2018.

« J’ai entamé le tournoi plutôt lentement, mais je me suis réchauffé et j’ai joué incroyablement bien pendant les 45 derniers trous, et j’ai fini par gagner le tournoi par cinq ou six coups, a souligné l’athlète. Certains n’ont pas l’occasion de gagner un seul tournoi à l’université, et cette première victoire à un championnat de conférence a été quelque chose de vraiment spécial. Et puis ça m’a permis de participer à ma première série de tournois régionaux de la NCAA. »

MacDougall a connu un autre triomphe remarquable sur la scène de la NCAA en mars 2020 lorsqu’il a remporté le championnat The Challenge at the Concession. 

« On était en Floride pour le congé du printemps et c’était le dernier tournoi avant que tout ferme à cause de la pandémie », rappelle-t-il.

« C’était génial de remporter ce tournoi, mais c’était aussi super gratifiant parce qu’en tant qu’équipe, on est arrivés en deuxième position devant des tas d’excellentes équipes, ajoute MacDougall. Le meilleur moment a été le retour en autobus avec les coéquipiers. »

Brendan MacDougall
Brendan MacDougall

Pour sa cinquième et dernière année d’admissibilité dans la NCAA, il a déménagé à l’Université du Nevada où il a joué les huit tournois de la saison du Wolf Pack. 

MacDougall affirme que son succès n’aurait pas été possible sans le soutien du programme d’équipe nationale de Golf Canada.

« Je ne serais même pas proche de là où je suis maintenant sans l’aide de Golf Canada, des entraîneurs et du financement. Le programme est épatant, il a pour but d’amener les joueurs aussi loin qu’ils le peuvent », précise-t-il.

L’entraîneur-chef de l’équipe nationale Derek Ingram dit que le jeune amateur de 5 pieds et 8 pouces a fait énormément de chemin depuis qu’il fait partie du programme.

« Brendan a gagné beaucoup de maturité et de professionnalisme dans son approche au jeu. Il claque ses balles plus loin au départ, une plus longue distance qu’il devait acquérir pour pouvoir concourir au plus haut niveau – c’est un travail à longue haleine, toujours en cours, mais il s’est beaucoup amélioré », note Ingram.

Et d’ajouter l’entraîneur : « J’aime bien la routine de Brendan – rapide, engagé et athlétique. Sa façon de se préparer à chaque coup me rappelle Corey Conners ou Ricky Fowler. Il sait bien profiter des essors positifs et il est à la fois agressif et intelligent. »

Pour sa part, MacDougall ne tarit pas d’éloges pour l’entraîneur-chef de l’équipe nationale.

« Derek est un excellent entraîneur et une personne formidable qui se voue à nous aider à devenir la meilleure version de nous-mêmes sur le terrain de golf et dans la vie en général. J’apprécie vraiment tout ce que Derek et Golf Canada ont fait pour mon jeu », déclare le jeune joueur.

MacDougall dit que son principal but à court terme est d’acquérir son statut du Circuit MacKenzie Tour-PGA TOUR Canada. 

Ingram ajoute que, si le jeune Canadien talentueux qu’est MacDougall continue de s’appliquer et de faire les ajustements nécessaires, il a de bonnes chances de rivaliser professionnellement au plus haut niveau un de ces jours.

« Brendan doit continuer à gagner davantage de distance et devenir plus explosif dans ses coups. Ça va lui donner de plus courtes approches des trous et aussi de se sortir plus efficacement de l’herbe longue, explique Ingram. Il faut qu’il apprenne à ne pas se laisser abattre, comme le golf a tendance à le faire. Il doit cesser de s’en vouloir et il a du travail à faire là-dessus. J’aime les chances d’aller loin d’un Brendan MacDougall positif et patient. »

Derek Ingram, Brendan MacDougall
Derek Ingram Captured at Legacy Golf Club on November, 26, 2021

« Brendan est agréable à côtoyer, plein d’esprit et humble à la fois, conclut l’entraîneur. J’aime bien qu’il soit si facile à entraîner et qu’il ne cesse d’apprendre et de s’améliorer. »

Alors qu’il se prépare à faire la transition d’amateur aux rangs professionnels, le membre depuis quatre ans du programme d’équipe nationale se dit motivé par le succès de ses prédécesseurs qui sont passés par là, comme Taylor Pendrith, Mackenzie Hughes et Corey Conners, pour ne nommer que ceux-là.

« C’est inspirant de savoir que ces joueurs ont tous été là où je suis. Et je sais que si je travaille dur et que je fais ce que je dois faire, il y a une chance que je puisse être là où ils sont maintenant dans cinq ou six ans », dit MacDougall.

Et de conclure : « C’est tout à leur honneur d’avoir pu ouvrir la voie à des joueurs comme moi. Et un jour, j’aimerais vraiment être capable de faire la même chose pour les jeunes joueurs de la prochaine génération. »

Communiqués de presse Equipe Canada

Golf Canada se lie à PUMA Golf pour ajouter style et performance à son programme d’Équipe Canada

Golf Canada et PUMA Golf ont annoncé une expansion de leur partenariat faisant de PUMA le partenaire officiel du programme d’équipe nationale de Golf Canada.

Dans le cadre de cette entente de trois ans, les joueurs, les entraîneurs et le personnel de soutien des formations nationales amateur et junior d’Équipe Canada porteront exclusivement les vêtements et les couvre-chefs de golf haut de gamme de PUMA lorsqu’ils représenteront Équipe Canada. De plus, les athlètes et les entraîneurs nommés au sein d’Équipe Canada pour la compétition de golf des Jeux olympiques de 2024 à Paris porteront également les vêtements et les couvre-chefs de PUMA Golf comme uniforme de terrain.  

« PUMA Golf est devenu un allié extrêmement puissant et intégré pour plusieurs programmes et propriétés de Golf Canada, et nous sommes très fiers d’étendre ce partenariat à la haute performance et à notre programme d’équipe nationale, a déclaré John Sibley, directeur en chef des affaires commerciales de Golf Canada. Nous vivons une période exaltante pour le golf de haute performance au Canada et nous sommes ravis de commencer à équiper les athlètes, les entraîneurs et le personnel de soutien d’Équipe Canada avec la vaste collection de vêtements et de couvre-chefs de haute performance signés PUMA. »

johnny Travale, Henry Lee (Hugh Hargrave/ Golf Canada)

Cette collection intègre aux vêtements de nombreuses technologies novatrices, comme les matériaux révolutionnaires CLOUDSPUN et MATTR de Puma. L’extension du soutien de Puma Canada au programme de l’équipe nationale de Golf Canada représente un approfondissement, un renforcement et une intégration encore plus grande du partenariat qui remonte à plusieurs années avec la fédération nationale de sport. En 2014, COBRA PUMA GOLF est devenu le partenaire officiel en matière de couvre-chefs, de vêtements, de chaussures et d’équipement du Défi junior d’habiletésde Golf Canada, un programme interactif axé sur le développement chez les jeunes des habiletés clés du golf que sont les coups roulés, cochés et de départ. 

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de soutenir tous les athlètes et le personnel talentueux du programme de haute performance d’Équipe Canada et de renforcer notre partenariat avec Golf Canada, a déclaré Dwayne Boecker, directeur du golf chez COBRA PUMA GOLF – Canada. Cette opportunité d’entrer en contact avec la prochaine génération de grands golfeurs de ce pays élargira l’attrait et la présence de notre marque dans ce sport. Le félin emblématique de PUMA a une riche histoire sur la scène des compétitions internationales, et nous avons hâte de voir les meilleurs golfeurs amateurs du Canada poursuivre cette tradition de succès en portant nos vêtements. »

Les athlètes, les entraîneurs et le personnel de soutien d’Équipe Canada portent les vêtements et couvre-chefs officiels de PUMA Golf depuis le 1er novembre 2021 lorsqu’ils représentent le Canada, et ce, jusqu’à la fin de 2024.La liste complète des athlètes et des entraîneurs d’Équipe Canada 2022 nommés aux équipes nationales amateur et junior sera annoncée la semaine prochaine.

Equipe Canada

Le camp de sélection national junior aura lieu du 29 août au 3 septembre au club TPC Toronto à Osprey Valley

Comme c’est le cas pour de nombreux athlètes en situation d’entraînement, la pandémie de la COVID-19 a perturbé les possibilités de compétition pour les golfeurs juniors au Canada au cours de la dernière année. Ainsi, pour aider à sélectionner les membres de la formation nationale junior 2021-2022, Golf Canada tiendra un camp de sélection national junior du 29 août au 3 septembre au club TPC Toronto à Osprey Valley de Caledon, Ontario. 

Environ 50 garçons et filles juniors qui n’auront pas atteint leur 19e anniversaire au 1er août 2021 seront invités à participer au camp de sélection national junior. Ce camp comprendra des tests d’aptitudes et une compétition de 54 trous qui comptera au classement mondial de golf amateur (WAGR). 

La performance au camp sera prise en compte, de même que les résultats des compétitions récentes, afin d’aider Golf Canada à faire la sélection des membres de la formation nationale junior 2021-2022. Des détails supplémentaires sur la sélection finale de l’équipe seront publiés plus tard au cours de l’été. 

La compétition de 54 trous du camp de sélection servira également à combler les places restantes au sein de la formation canadienne en vue Championnat mondial junior féminin qui aura lieu à la fin du mois de septembre (à Markham, Ontario), si le gouvernement approuve la tenue de cette compétition internationale.

Les athlètes peuvent se qualifier pour le camp de sélection national junior de plusieurs façons. Les athlètes qui répondent à l’un des critères suivants seront automatiquement qualifiés :

En outre, chaque association provinciale de golf peut proposer des athlètes et les athlètes peuvent s’inscrire directement au camp en remplissant le formulaire de candidature avant le 9 août. De plus amples informations sur les critères de qualification pour le camp national de sélection junior peuvent être consultées ici. 

Les athlètes sélectionnés doivent prévoir d’arriver au camp dans l’après-midi ou la soirée du 29 août et de repartir dans l’après-midi du 3 septembre. Les tests d’aptitudes et les rondes d’entraînement auront lieu les 30 et 31 août. Les rondes de compétition auront lieu sur le parcours Nord du TPC Toronto at Osprey Valley, du 1er au 3 septembre. Golf Canada versera une allocation aux participants pour couvrir leurs frais de déplacement et d’hébergement, tandis que les parents sont invités à assister au camp à leurs propres frais. 

On peut communiquer avec Brian Newton (bnewton@golfcanada.ca) pour toute précision.