Gordon on Golf Handicap

Voici pourquoi vous devriez maintenir un handicap au golf

Avez-vous aimé voir nos golfeurs canadiens à l’œuvre lors de l’Omnium britannique ? Allez-vous regarder jouer Brooke Henderson, Alena Sharp, Corey Conners et Mackenzie Hughes aux Jeux olympiques de Tokyo ? Attendez-vous avec impatience le retour post-pandémique de l’Omnium canadien RBC et de l’Omnium féminin CP ?

Et quand vous le faites, est-ce que Golf Canada vous vient à l’esprit ? Cela devrait. Car Golf Canada est l’association qui fait la promotion et qui soutient le sport du golf au pays. La plupart de nos meilleurs joueurs, professionnels et amateurs, ne seraient peut-être pas là où ils en sont aujourd’hui sans les programmes mis en place par Golf Canada, comme First Tee — Premier départ, Équipe Canada, et plusieurs autres. 

La Fondation Golf Canada, qui lui est affiliée, recueille et octroie des fonds pour l’avancement du golf, y compris des bourses d’études. Mais aussi, observez-vous (plus ou moins) les règles du golf ?

C’est pourquoi je suis contrarié lorsque le sujet de Golf Canada est abordé, habituellement lors de l’assemblée habituelle du 19e trou, et que quelqu’un se prononce inévitablement sur la vieille rengaine selon laquelle une adhésion à Golf Canada équivaut à payer des impôts. (Pour tout vous dire, j’ai déjà travaillé pour Golf Canada, qui s’appelait alors l’Association royale de golf du Canada. Donc, bien que je puisse avoir de l’empathie pour leur mission, j’ai aussi plus qu’une connaissance pratique du mandat et des programmes de l’association).

La mention des « impôts » est généralement suivie de quelque chose qui ressemble vaguement à cela : « Je n’ai pas besoin d’être membre. Je n’ai pas besoin d’un handicap. » 

En fait, oui, il vous en faut un si vous êtes un tant soit peu sérieux au sujet de votre jeu. Même si vous n’avez pas l’intention de participer à un pro-am ou à une compétition provinciale ou nationale, qui, en toute connaissance de cause, voudrait jouer une partie compétitive, même pour le plus petit des enjeux, avec quelqu’un qui affirme avant le départ : « Je joue habituellement autour de XX ? Et qui se retrouve étrangement à jouer ce même XX moins 10 coups !

En outre, il n’y a pas de meilleur moyen de faire le suivi de votre progression (ou de votre manque de progression) que de maintenir avec précision votre index de handicap. La publication de vos scores et de vos statistiques trou par trou vous aide à comprendre où se trouvent les failles dans votre jeu.

Captured at TPC Toronto on June, 16, 2021

Bon, maintenant que vous comprenez pourquoi vous avez besoin d’un index de handicap, pourquoi voudriez-vous être membre de Golf Canada ? Voici quelques autres raisons.

Tout cela pour 49,95 $ ? C’est moins que le coût d’une douzaine de balles de golf de marque !

« C’est une évidence, » affirme Ryan Logan, qui admet être partial. « Si les gens savaient à quoi servent les cotisations des membres… mais le défi reste de faire passer le message. »

Ryan Logan est le directeur des services aux membres de Golf Canada et il est, à juste titre, très enthousiaste au sujet des avantages que procure l’adhésion à Golf Canada. Il est tout aussi enthousiaste quant à la tendance impressionnante des scores publiés cette année.

Logan confie que la participation au golf a connu un véritable essor pendant la pandémie et il prévoit une augmentation record des scores publiés en 2021. Les données le confirment. En mars, environ 160 000 scores ont été publiés à travers le pays, soit une augmentation de 64 % par rapport à 2020. En avril, lorsque la météo s’est améliorée et que les restrictions liées à la COVID se sont atténuées dans plusieurs régions, environ 500 000 scores ont été publiés, soit une augmentation stupéfiante de plus de 800 %. En mai, ce sont 1,2 million de scores qui ont été publiés, soit une augmentation de 53 %, et en juin, 1,7 million de scores ont été publiés, soit une augmentation de 15 % par rapport à l’année précédente.

La pandémie a également eu un impact sur la façon dont les résultats ont été affichés. Les kiosques des clubs ayant été retirés par crainte de la propagation du virus par les points de contact, de nombreux golfeurs ont utilisé la nouvelle application de Golf Canada.

L’utilisation de cette application est gratuite. (Toutefois, si vous souhaitez obtenir un index de handicap officiel, vous devez être membre de Golf Canada). Mais tout le monde peut l’utiliser pour faire le suivi de ses scores, pour repérer des parcours, pour jouer selon différent modes de jeu sur le parcours (partie par coups ou Match Play et Skins), pour utiliser la fonction GPS sur le parcours afin de déterminer les distances par rapport à une cible sélectionnée, et plus encore.

Fiez-vous à moi. L’application est intuitive et facile à utiliser. « J’ai commencé à publier mes scores trou par trou et beaucoup d’autres personnes ont fait de même, » ajoute Logan. Le nouveau Système universel de handicap (WHS) encourage les golfeurs à le faire et les Canadiens ont répondu à l’appel. Selon Logan, environ 20 % des scores étaient publiés trou par trou avant l’instauration du WHS. Ce chiffre a doublé en 2020 et il estime que jusqu’à 70 % de tous les scores seront détaillés de cette façon cette année.

Cela dit, certains d’entre vous ne seront toujours pas convaincus du mérite de débourser 49,95 $. Ainsi soit-il.

Au golf, Canada !

Gordon on Golf

Les 10 tâches essentielles à abattre avant la première ronde de l’année

Golf de l'anné

Tout bon Canadien a une liste exhaustive de tâches à accomplir à l’arrivée printemps : nettoyer le jardin, changer les pneus de la voiture, récurer le barbecue, sortir les meubles de patio… et j’en passe !

Mais sérieusement. Toutes ces besognes ne viennent que bien loin derrière ce qui demeure notre priorité absolue : retrouver le terrain de golf après un hiver interminable.

Voici donc la liste de mes dix premières tâches — vraiment — essentielles du printemps.

Mes bâtons sont-ils propres ? 

La réponse est évidente. Si vous les avez nettoyés à la fin de la saison dernière et rangés à l’intérieur, c’est oui. Si vous les avez rangés après votre dernière ronde super pluvieuse, c’est non. Remplissez l’évier à lessive d’eau chaude savonneuse et, à l’aide d’une brosse rigide, nettoyez soigneusement les rainures. Frottez également les poignées. Ce qui nous amène à la tâche no 2.

Ai-je besoin de nouvelles poignées ? 

Peut-être. Si vous jouez beaucoup, vous devez peut-être les remplacer tous les ans. Si vous les nettoyez comme indiqué ci-dessus et qu’elles sont toujours très lisses, il est temps de les changer. La plupart des magasins de golf et même certaines boutiques du pro proposent des offres promotionnelles au printemps. Il en existe de nombreuses variétés, alors donc, si possible, essayez plusieurs options pour être sûr de trouver la bonne. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez les changer vous-même, mais cela n’en vaut pas vraiment la peine.

Dois-je faire vérifier les angles et les assises (« loft » et « lie ») de mes fers ? 

J’ai confié la réponse à cette question à Tony Covey, directeur de la rédaction de MyGolfSpy, véritable encyclopédie en ligne du matériel de golf. « Si vous prenez votre jeu au sérieux, les angles et les assises devraient être vérifiés chaque année (bien que j’aie des amis qui me demandent de vérifier l’état de leurs fers après quelques mauvais coups). Si vous jouez avec un bâton au forgeage plus souple, il est essentiel d’en vérifier l’angle et l’assise (ils vont immanquablement se déplacer tout seuls). Certains forgeages plus durs ne bougent pas beaucoup, voire pas du tout, c’est pourquoi beaucoup comportent maintenant une encoche pour faciliter le réglage. »

Est-ce que je joue avec les bons bâtons ? 

À moins que votre équipement n’ait été tout récemment ajusté par un professionnel, il est presque impossible de répondre à cette question. Jouez-vous toujours avec les fers à lame et les bois que vous avez hérités de votre grand-père ? Jouez-vous avec des bâtons de seconde main ? Êtes-vous un senior dont la vitesse d’élan et la force ont diminué au fil des ans ? La réponse est simple : pensez-vous que vos bâtons vous empêchent d’atteindre votre plein potentiel ? Si vous ne voulez pas devoir effectuer une séance d’ajustement en personne, tous les grands fabricants de clubs ont d’excellentes applications en ligne gratuites pour ce faire. (Mon épouse a commandé ses nouveaux bâtons en utilisant une application d’ajustement en ligne. Le résultat nous a impressionnés).

Inside the club fitting experience at Titleist’s National Fitting Centre at Eagle’s Nest Golf Club in Vaughan, ON

Puis-je obtenir une heure de départ ?  ⛳️

Oui, mais comme la demande pour le golf explose, vous devez être malin et persévérant. Vérifiez les exigences en matière de réservation d’heure de départ pour le parcours sur lequel vous voulez jouer et soyez en ligne ou au téléphone le plus tôt possible. L’outil de recherche de parcours de Golf Canada est un excellent point de départ.

Quelles seront les conditions du parcours ?  🌞

Regardez votre cour avant. En début de saison, le gazon n’a pas encore poussé, le sol sous-jacent est saturé… vous obtenez donc ce que vous y voyez. N’oubliez pas que le parcours est fragile au printemps et que les mottes de gazon et les marques de balle doivent être réparées immédiatement. Les verts temporaires sont monnaie courante. Le parcours n’est pas en condition de mi-saison, mais votre élan non plus. Ce qui nous amène au point suivant.

Que faire si j’oublie comment m’élancer ? 

Ne riez pas. Il y a peu de choses pires pour un golfeur que de se présenter au départ pour la première ronde de la saison et de regarder son bois de départ comme s’il s’agissait d’un reptile qui se tortille. Si un champ de pratique local est ouvert, allez-y. Sinon, il y a beaucoup de formations offertes en ligne. Cet hiver, j’ai passé des heures à travailler mon petit jeu à l’aide des vidéos du site de Gareth Rafleski. Quelques exercices d’étirement et de renforcement musculaire liés au golf ne feraient pas de mal. Si vous tenez à suivre vos progrès, pensez à consulter l’application mobile gratuite de Golf Canada pour numériser votre jeu et améliorer votre expérience sur le parcours.

Que devrais-je porter ? 

Ce que vous portiez à la fin de la saison dernière devrait faire l’affaire. Des chaussures imperméables, un pantalon de pluie et plusieurs couches de vêtements. Les températures peuvent varier énormément à ce temps-ci de l’année. Mieux vaut en porter trop que pas assez. Ce gilet supplémentaire, cette veste, cette serviette… tout peut être rangé dans votre sac. Comme ma chère vieille mère avait l’habitude de dire, « Mieux vaut l’avoir et ne pas en avoir besoin que… ».

Quel genre de balles dois-je utiliser ? 

Tant qu’elles sont rondes et faciles à trouver, n’importe quelle balle fera l’affaire à cette période de l’année. En résumé : utilisez le type de balles que vous pouvez vous permettre de perdre, puis sortez les Pro V1.

Qu’en est-il du COVID-19 ? 

Sans aucun doute, nous, au Canada, devrons endurer une saison très similaire à celle de 2020. Respectez tous les protocoles sanitaires en vigueur sur et en dehors du parcours et nous nous en sortirons. Respectez les directives de votre parcours et ses employés. Vous pouvez vous tenir au courant des dernières nouvelles en consultant le guide de ressources de Golf Canada.