Mario Brisebois

À quel groupe appartenez-vous avec l’inflation et autres infos   

In this photo illustration a nitizen holds Canadian Dollar banknotes. On Wednesday, January 12, 2021, in Edmonton, Alberta, Canada. (Photo by Artur Widak/NurPhoto)

Avec l’inflation qui passe beaucoup par l’alimentation, l’essence et les taux d’intérêt, dans quel groupe vous situez-vous dans vos éventuels achats au golf?

Voilà la très pertinente question-sondage mise en ligne par l’ami Ian Hutchinson sur son site internet «Golf News Now».

À savoir à quel groupe apprenez-vous, sachez que 44% se disent affectés dans une certaine mesure alors que 38% soutiennent l’être beaucoup versus seulement 18% qui le sont pas du tout.

Et vous?

Maude-Aimée s’accroche vraiment

Maude-Aimée LeBlanc ne lâche pas. Même si elle a dû se retirer pour des raisons de santé en deuxième journée de la Classique Toto au Japon, ce qui représente son troisième forfait en quatre événements quand même, elle est néanmoins inscrite cette semaine au rendez-vous Pélican, en Floride.

Tel qu’expliqué dans un autre texte sur le site, la brave n’a pas un, mais deux enjeux. 

Mentionnons aussi le retour en action de Brooke Henderson après un mois ou presque, celle-ci ayant décidé de faire l’impasse sur l’Asie.

La fin de semaine… en chiffres

Gagnant du tournoi de Boca Raton dimanche chez les Champions, Bernhard Langer a signé samedi une deuxième carte de 63 avec dix birdies contre un seul boguey. C’est deux coups de mieux que son âge.

Gemma Dryburgh a égalé un sommet de la LPGA au Japon en devenant la onzième joueuse à remporter une première victoire cette année.

Auteur de 13 au 13e avec quatre départs avant d’atteindre enfin l’allée, le Canadien Chris Crisologo s’est accroché pour sceller avec 74 le jour deux de la qualification finale du circuit Korn Ferry.

Enfin, quatre trous d’un coup ont été réussis à PGA la semaine passée au tournoi de Mayakoba, au Mexique. 

À l’an prochain

C’est terminé pour nos étudiants (es) golfeurs (ses) dans les universités aux États-Unis.

La NCAA ne reprendra maintenant ses activités qu’à la mi-février pour la majorité. 

Stats d’ici

Le nombre de jours de 20 degrés et plus enregistrés en octobre.

Record

Dans les faits inusités avec la si douce température cet automne, ajoutez la présentation lundi d’un tournoi pro-pro au club de La Rive Sud. Le 7 novembre s’additionne à la liste des records.

Mario Brisebois

Concert d’éloges pour Jocelyne et ce n’est pas fini avec Golf Canada qui compte bien l’immortaliser!

Jocelyne Bourassa
Jocelyne Bourassa (Bernard Brault/Golf Canada)

«Jocelyne aurait donné sa chemise pour aider les autres.»

– Danielle Nadon, directrice générale et professionnelle au club Loch March

«Plus jeunes, nous voulions toutes être Jocelyne tellement elle nous a inspirées.»

– Debbie Savoy-Morel, professionnelle émérite au club Le Mirage

«Je ne serais pas ici à vous jaser n’eut été de Jocelyne.»

– Lorie Kane, victorieuse quatre fois à la LPGA 

«Jocelyne nous laisse un legs immense.»

-Diane Dunlop-Hébert, ex-présidente de Golf Canada et Golf Québec

«Jocelyne à est une véritable légende!»

– Brooke Henderson

Depuis le décès le 4 août dernier de Jocelyne  Bourassa, les témoignages se multiplient et s’empilent littéralement. 

Dimanche, la famille, très malheureusement sans le grand frère Gilles, inhumé aussi au même endroit à la fin d’aoûtl’an dernier, ses poches et tout son Shawinigan-Sud natal lui ont rendu leurs hommages avec les drapeaux en berne partout depuis le début du mois.

«J’ai aussi suivi (en 1973) la victoire de Jocelyne Bourassa, ici, à Montréal», a écrit le Premier ministre-golfeur François Legault. 

À l’étendue du pays

Et vous savez quoi, c’est tout sauf terminé les hommages posthumes.

Sachez qu’un grand coup se prépare. Il y aura une suite pancanadienne avec beaucoup et énormément de monde.  

De faut, elles et ils seront 261 561.

Il s’agit des membres de Golf Canada en provenance de 1600 clubs partout au pays.

Le nom de Jocelyne, comme l’ensemble des gens l’appelait autant par admiration qu’affection, et cela pas nécessairement dans l’ordre, est là pour rester avec une immortalisation à venir. 

«Jocelyne a été d’une contribution si spéciale au golf», me dit Dan Pino, directeur senior aux communications de l’organisme.

«Son implication a été plus spécifique au golf féminin, notamment avec l’omnium canadien», continue le haut dirigeant à propos de la première championne avant de devenir la directrice de l’événement pendant 20 ans et plus.

Or…

«Golf Canada travaille à élaborer une reconnaissance à la hauteur de son incroyable implication pour commémorer l’immense héritage que Jocelyne nous lègue», assure Dan Pino. 

Excellent idée. Tiens, pourquoi ne pas donner le nom Jocelyne au trophée de la championne à l’Omnium CP?

Mario Brisebois

Record de 1,7 million de parties enregistrées à la centrale de golf canada en juillet

Glen Abbey Golf Club
OAKVILLE, ON - JULY 27: A general view of the back nine holes of the course during the second round at the RBC Canadian Open at Glen Abbey Golf Club on July 27, 2018 in Oakville, Canada. (Photo by Minas Panagiotakis/Getty Images)

Il existe des chiffres qui valent et doivent être mis en valeur. Tel est le cas avec les plus récents émanant de Golf Canada.

Les appareils informatiques de l’organisme national connaissent aussi un été très chaud pour la très heureuse raison de la popularité. 

Selon les entrées, ce sont 1,7 million de parties qui ont été enregistrées en juillet.

Non seulement est-ce énorme, mais il s’agit d’un record.

Ce nombre représente les activités des 271 252 golfeurs membres certifiés de Golf Canada répartis dans les1600 clubs.

Selon le recensement signé Navicom, le golf comptait 5,7 millions d’adeptes au total. 

Bien qu’il y survienne parfois et aussi une participation plus occasionnelle, il reste que le chiffre de 1,7 million explose en regroupant l’ensemble.   

Fore! donc et bonne suite d’été. 

Mario Brisebois

Le tournoi Serge Savard (450 000$) montre que les événements bénéfices vont très bien au golf

Serge Savard
LOS ANGELES, CA - JANUARY 27: Former NHL player Serge Savard is introduced during the NHL 100 presented by GEICO Show as part of the 2017 NHL All-Star Weekend at the Microsoft Theater on January 27, 2017 in Los Angeles, California. (Photo by Bruce Bennett/Getty Images)

Pas de soucis. Malgré les craintes après le ralentissement et les annulations encore plus nombreuses l’été dernier en raison de la pandémie, les événements bénéfices au golf vont très bien merci.

C’était le cas mardi au tournoi de la Fondation Serge Savard réunissant la plupart de ses anciens coéquipiers chez le Canadien et des personnalités d’autres domaines.

La présentation avait lieu au club Le Mirage dont il est devenu principal actionnaire en compagnie de Mario Messier.

Toujours est-il que c’est une somme de 450 000$ qui a été amassée au profit des athlètes-étudiants du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke.

Le succès de la journée Serge Savard était assuré depuis longtemps.

Voilà des semaines et même des mois que les quatuors avaient été vendus pour la journée mise en place par Richard Beaudry, d’Ovation Médias.

Que les golfeurs soient restés fidèles en grand nombre après un hiatus d’un an s’avère une excellente nouvelle. Le retour est important. 

Pour la plupart des organisations, le golf représente la principale source de levée  de fonds. 

Mario Brisebois

Déjà 25 ans pour « Tin Cup », le film de golf le plus payant en histoire!

Golf Course
WEST KINGSDOWN, ENGLAND - AUGUST 11: A general view of the 18th hole during practice for the Cazoo Classic at London Golf Club on August 11, 2021 in West Kingsdown, England. (Photo by Andrew Redington/Getty Images)

Au calendrier des anniversaires au golf cette semaine, il faut aller du côté du cinéma.

Un succès du box office avec Kevin Costner dans le rôle principal de Roy McAvoy, «Tin Cup» a 25 ans. Le lancement avait eu lieu le 16 août 1996.

L’histoire se déroule dans un US Open fictif, où McAvoy l’emporte malgré un compte de 12 au 18e trou de la dernière journée en logeant de l’allée son dernier coup avec sa dernière balle dans le fond de la coupe. 

Si la comédie «Caddy Shack» est considérée iconique, «Tin Cup» a été et reste le film de golf le plus payant ayant rapporté 45 millions de dollars à sa première semaine en salle et 54 millions au total. Les recettes mondiales font 76 millions, selon les chiffres colligés par Golf Week.

Caddy Shack a plafonné à 40 millions.

Toujours la première semaine, «Tin Cup» a été numéro un aux guichets dans l’ensemble des salles de cinéma.

Rene Russo, Don Johnson et Cheech Marin étaient aussi de la distribution.

Phil Mickelson a tenu un rôle de «caméo». Johnny Miller aussi, mais le plus impliqué a certes été Gary McCord, anciennement analyste à la CBS et auteur humoristique de «Golf for Dummies», à titre de conseiller spécial. 

«Merci Gary de m’avoir montré ce qui ressemble un élan de golf réel», dit Kevin Costner.

Mario Brisebois

Benson à un petit coup d’un tournoi de 3 millions $ à la PGA et… plus !

Yohann Benson (Photo courtoisie du Circuit Mackenzie, Allen McEachern)

L’Américain Dylan Meyer y est allé birdie-birdie-birdie contre birdie-birdie-normale pour Yohann. Le «jeune» vétéran de 39 ans a failli réussir un troisième birdie de suite. Il était un des trois finalistes pour une place disponible au tournoi doté de trois millions de dollars. «Félicitations à Dylan!», a écrit Yohann en bon sportif sur ses réseaux sociaux, qui s’était qualifié à l’Omnium américain en 2006 remporté par Tiger. «Dylan est tout un golfeur. Il a été numéro un chez les amateurs», a-t-il ajouté dans un entretien avec son ami Gilles Terroux. Au premier vert, il avait dû caler un roulé de 30 pieds pour rester en vie.

Capable d’enseigner et aussi de jouer…très très bien 

Aussi analyste à RDS lors des tournois majeurs, Yohann Benson joue du gros golf ces temps-ci. Il  avait inscrit 66 pour la 3e place de la pré-qualification à Indian Spring jeudi dernier et fini 2e avec 68 au début de la semaine passée à une  étape du «Minor League Tour», au même endroit qu’il connaît bien. Il y est pro-enseignant à cet endroit très populaire auprès de nos snowbirds-golfeurs du Québec. «Ce qui est intéressant chez Yohann est que même s’il est en Floride l’hiver pour donner des cours pour améliorer le jeu des amateurs, il trouve le moyen de réussir ces résultats de haut niveau», mentionne Dominic Racine, directeur général de la PGA provinciale, fier de son membre. Le secret? «Je ne joue pas souvent, mais que voulez-vous, j’aime la compétition», réplique Yohann. Aussi, au nombre des aspirants, Anthony Brodeur, le fils de Martin, qui lui servait de cadet, et neveu de Marc Girouard, a définitivement connu des meilleures journées devant se connecter de 80 après son 68 en pré-qualification.

Saviez-vous que ?

Voici d’autres extraits des propos de Yohann Benson: Ses projets au Québec: «La nouvelle sera annoncée sous peu (!!!). Au Mirage, je ferai de l’enseignement, ce que j’adore, et je jouerai avec les membres». Télé: «Je vais faire le Tournoi des Maîtres et le Player’s (Championnat des joueurs).» Pandémie: «Aucun problème avec la Covid-19. Je dois être rendu à une dizaine de tests négatifs, dont le dernier qui m’aurait permis de prendre l’avion pour Porto Rico… ».

Rebondir selon Brigitte

Je vous dis que Brigitte Thibault, cheffe de file à Équipe Canada et de Fresno State, ne perd pas de temps pour se racheter. Après un premier compte de 77 dans un marathon de 36 trous, lundi, au tournoi NCAA de Long Beach, en Californie, elle a égalé la normale 72 en deuxième moitié pour remonter 6e avec une ronde à faire. La semaine dernière, la golfeuse de Rosemère avait gagné haut la main le tournoi de Las Vegas. Une recrue à Freno State, faut-il préciser, Lory Paradis, de Blainville, se situe 33e avec 78 et 79.

À suivre…

On revient régulièrement cette semaine avec les résultats de la première qualification du circuit Mackenzie PGA Tour Canada. Raoul Ménard et Anthony Brodeur sont sur les rangs.