La maison du golf canadien

2023 – Une année mémorable pour le golf canadien

Il y a vingt ans, Mike Weir remportait le Tournoi des Maîtres et devenait le premier Canadien à gagner un championnat majeur chez les hommes. Comme le disait alors le commentateur Jim Nantz, le veston vert est arrivé au nord de la frontière.

L’impact du triomphe de Weir au Masters se fait sentir depuis lors. Et en 2023, deux décennies plus tard, plus de Canadiens ont gagné sur le Circuit de la PGA qu’au cours de toute autre période de 12 mois. La victoire spectaculaire de Nick Taylor en prolongation à l’Omnium canadien RBC, en juin, est bien sûr un temps fort de cette année faste.

« Ce tournoi, je pense qu’on l’a encerclé dans notre calendrier depuis les années de golf junior. Mais depuis que je suis sur le Circuit de la PGA, on veut faire aussi bien que possible ici, et le soutien de la foule a été la chose la plus incroyable que je vivrai probablement dans ma vie, a déclaré Taylor. On a en quelque sorte brisé la malédiction… je manque de mots! Il me faudra encore quelque temps pour prendre la pleine mesure de ce qui s’est passé aujourd’hui. »

Outre la victoire de Taylor à l’Oakdale Golf and Country Club, Mackenzie Hughes a remporté le Sanderson Farms Championship, Adam Svensson a réussi à décrocher son premier titre sur le Circuit de la PGA au RSM Classic et Corey Conners a remporté le Valero Texas Open pour la deuxième fois. Adam Hadwin a pour sa part terminé deuxième à trois reprises cette saison.

Conners et Taylor se sont ainsi qualifiés pour le Championnat de la PGA en août; c’était la première fois qu’on voyait plus d’un Canadien au départ de l’épreuve finale sur ce circuit à l’ère de la Coupe FedEx. Nos joueurs ont fait du très bon travail dans les championnats majeurs; on a vu des Canadiens bien placés dans presque tous les tournois; et il y avait en 2023 un dynamisme contagieux chez les trentenaires, au sommet de leur art sur la plus grande scène du golf masculin.

Et tout ça n’est qu’une facette des succès du golf canadien au cours des 12 derniers mois.

Si l’on ajoute à cela le triomphe de Brooke Henderson en ouverture de saison sur le Circuit de la LPGA, ainsi qu’une série d’autres résultats impressionnants sur les circuits professionnel et amateur, on peut affirmer que le golf canadien a vécu une saison magique, qui pourrait être l’assise d’un essor encore plus grand ces prochaines années.

« Notre objectif spécifique est d’aider nos héros à faire progresser le sport, explique Tristan Mullally, chef de l’identification des talents nationaux à Golf Canada. On veut que les plus jeunes s’identifient aux champions émergents, peu importe d’où ils viennent au Canada, et qu’ils se disent qu’ils peuvent, eux aussi, réussir. »

Taylor et Henderson sont les seuls golfeurs de l’histoire du pays à avoir remporté le Championnat canadien junior, le Championnat canadien amateur et l’Omnium canadien sur leur circuit respectif. Henderson a remporté le Championnat canadien junior féminin en 2012, le Championnat canadien amateur féminin en 2013 et l’Omnium féminin CPKC en 2018. Taylor a remporté le Championnat canadien junior masculin en 2006 et le Championnat canadien amateur masculin en 2007.

« Ces gars-là gagnent, Brooke réussit… les golfeurs juniors doivent voir ça pour savoir qu’eux aussi peuvent le faire, affirme Kevin Blue, directeur en chef du sport à Golf Canada. La reconnaissance que connaissent ces joueurs, ils l’ont méritée grâce à leur travail acharné et à leurs réalisations. Ça montre à nos espoirs plus jeunes que les Canadiens peuvent réussir et qu’ils le font sur la scène mondiale. »

Bien sûr, les victoires impressionnantes – et les saisons dans leur ensemble – de nos joueurs sur les circuits de la PGA et de la LPGA font la une de l’actualité mondiale. Mais il ne faut pas chercher très loin pour constater les résultats impressionnants obtenus par tant d’autres Canadiens sur la planète golf.

Alena Sharp a remporté la deuxième médaille canadienne de l’histoire en golf aux Jeux panaméricains, en remportant le bronze à Santiago, au Chili, au début de novembre. Sharp a de nouveau participé aux qualifications finales du Circuit de la LPGA et obtenu le statut de membre pour 2024. Elle a également connu du succès la saison dernière sur le Circuit Epson, remportant un tournoi en juin et ajoutant cinq résultats parmi les dix premières, sans subir une seule coupe en 14 tournois.

Deux Canadiens, Ben Silverman et Roger Sloan, ont gagné sur le Circuit Korn Ferry en 2023. Ils ont tous deux obtenu leur carte du Circuit de la PGA pour la saison prochaine.

Deux autres ont gagné sur le Circuit canadien (PGA TOUR Canada) cette saison. Étienne Papineau (Omnium Royal Beach Victoria présenté par Times Colonist) et Stuart Macdonald (Omnium Commissionaires Ottawa), membres de longue date de l’équipe nationale de Golf Canada, ont tous deux fait leur entrée dans le cercle des gagnants au Canada en 2023. Papineau a aussi obtenu le statut conditionnel sur le circuit Korn Ferry en terminant au quatrième rang des points pour la saison sur le Circuit canadien. En tant que meilleur Canadien de ce circuit, il a également obtenu un laissez-passer pour l’Omnium canadien RBC 2024. Enfin, il faut rappeler son parcours impressionnant aux Jeux panaméricains, lui qui a terminé au pied du podium, à égalité en quatrième position.

Félicitations également à Myles Creighton, vainqueur sur le PGA TOUR Latinoamerica, de même qu’à Stephen Ames, qui a remporté quatre victoires remarquables sur le PGA TOUR Champions cette saison.

Les golfeurs amateurs canadiens nous ont également offert des prouesses tout au long de l’année 2023.

Lauren Kim, de Surrey en Colombie-Britannique, a remporté le 109e Championnat canadien amateur féminin et Ashton McCulloch, de Kingston en Ontario, a remporté le 118e Championnat canadien amateur masculin. C’est la troisième fois seulement que les deux tournois sont remportés par des Canadiens la même année depuis 2011. Avec des performances de premier ordre, Kim s’est construit un calendrier relevé en 2023; elle a ainsi participé, tant au Canada qu’aux États-Unis, au championnat junior féminin, au championnat amateur féminin et à l’omnium féminin. Voilà un parcours que très peu de joueuses ont franchi en une seule saison.

Deux jeunes de 14 ans ont remporté leur championnat canadien junior respectif : Eileen Park, de Red Deer en Alberta, a remporté le Championnat féminin, et Alex Zhang, de Richmond en Colombie-Britannique, a remporté le Championnat masculin.

Judith Kyrinis, de Thornhill en Ontario, a connu une autre excellente saison, marquée par une troisième victoire au Championnat canadien mid-amateur féminin. En août, Kyrinis a également obtenu le meilleur résultat amateur à l’Omnium sénior féminin des États-Unis, terminant à égalité en sixième position. Une autre icône du golf canadien, Mary-Ann Hayward, a remporté le Championnat canadien sénior féminin par un seul coup sur Kyrinis, à l’issue d’une ronde finale palpitante.

Monet Chun, étudiante en dernière année à l’Université du Michigan, est devenue la première Canadienne à survivre à la coupe lors de l’Augusta National Women’s Amateur, où elle a terminé à égalité en 14e position. Elle s’est aussi qualifiée pour les rondes finales de l’Omnium féminin des États-Unis à Pebble Beach.

Natasha Stasiuk, d’Oakville en Ontario, a remporté son troisième Championnat canadien toutes capacités consécutif, tandis que Chris Willis, d’Aurora en Ontario, a remporté le Championnat masculin pour son premier titre national.

L’équipe féminine des Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique a poursuivi sa domination en remportant un sixième titre national consécutif au Championnat canadien universitaire et collégial. En plus d’aider son équipe à remporter la victoire, Sonja Tang, de Victoria en Colombie-Britannique, a gagné son deuxième titre individuel féminin consécutif et fait sa première apparition à l’Omnium féminin CPKC.

Le Canada a remporté sa quatrième Coupe Tailhade en novembre, alors que Félix Bouchard, d’Otterburn Park au Québec, et Brady McKinlay, de Lacombe en Alberta, ont mené le Canada à la victoire par quatre coups sur le Danemark et la Suisse.

La saison la plus fructueuse de l’histoire du golf canadien s’est enrichie d’un autre chapitre enlevant au début d’octobre, lorsque le Canada a remporté son tout premier titre d’équipe au Championnat mondial junior féminin de golf.

L’équipe Canada 1, composée d’Anna Huang, 14 ans, de Vancouver, de Vanessa Borovilos, de Toronto, et de Vanessa Zhang, de Vancouver, a réalisé un total de 138 au Brampton Golf Club, à Brampton en Ontario, pour terminer avec un seul coup d’avance sur la République de Corée. La deuxième place de Huang est le meilleur résultat individuel canadien depuis la quatrième place de Brooke Henderson en 2014.

« Le niveau d’enthousiasme pour les résultats que nous voyons est fantastique et ça déteint sur les jeunes joueurs, a déclaré Blue. Les plus jeunes verront ça et se diront “pourquoi pas moi?” et c’est formidable. »

Plusieurs jalons méritaient d’être soulignés sur les parcours cette année, mais il y en a eu beaucoup à l’extérieur des terrains également.

Golf Canada a célébré deux lancements réussis cette année avec la création de la Ligue nationale de golf BDO et du Festival Elle joue au golf.

La Ligue nationale de golf BDO est une compétition nationale qui se déroule tout au long de la saison et qui a été créée pour rehausser l’expérience de ligue pour hommes, femmes et juniors. Lors de la saison inaugurale, 11 000 golfeurs et 107 ligues se sont affrontés d’un océan à l’autre pour obtenir une place dans les éliminatoires régionales. À l’issue des tournois régionaux, 51 équipes se sont qualifiées pour le Championnat de la Ligue nationale de golf BDO, qui se déroulera pendant la semaine du tournoi de l’Omnium canadien RBC 2024 au Hamilton Golf and Country Club. Ces équipes bénéficieront d’un voyage tout inclus exceptionnel pour participer au championnat.

Le Festival Elle joue au golf (She Plays Golf) était une célébration du golf féminin d’une semaine complète, qui s’est déroulée en juin à Calgary en partenariat avec le Glencoe Golf and Country Club. Le festival a été conçu pour célébrer le golf féminin à tous les niveaux et combler les lacunes dans le parcours de participation des femmes et des filles; le festival s’est déroulé en même temps que le Digital Commerce Bank Glencoe Invitational. Les événements organisés au cours de la semaine comprenaient des stages d’initiation au golf pour les femmes et les jeunes filles, un tournoi de neuf trous par équipes, un événement de réseautage pour les femmes dans le sport et des événements de développement professionnel pour les femmes leaders dans le domaine du golf. Fort du succès du projet pilote de cet été, le Festival devrait s’étendre à d’autres villes du pays en 2024.

First Tee – Premier départ Canada a accueilli plus de 57 000 participants dans 240 lieux avec des programmes offerts sur des terrains de golf et dans des écoles et centres communautaires à travers le pays en 2023. Il y a eu une augmentation de 151 % du nombre de participants et de 114 % du nombre d’endroits offrant des programmes. First Tee – Premier départ Canada compte désormais six chapitres avec l’adhésion de l’Alberta, qui rejoint ainsi la Colombie-Britannique, les Prairies, l’Ontario, le Québec et le Canada atlantique. Toutes les sections offrent aux enfants des expériences d’apprentissage enrichissantes par le biais du golf.

La croissance de First Tee – Premier départ Canada et le succès de nos athlètes dans nos programmes de haute performance reflète l’impact soutenu des partenaires champions qui stimulent l’excellence philanthropique de la Fondation Golf Canada. Celle-ci a connu une autre année exceptionnelle, recueillant plus de 8 millions de dollars de fonds destinés à l’appui de notre sport.

La création d’un environnement sportif sûr et accueillant a continué d’être une priorité pour Golf Canada à titre de Fédération nationale de sport, qui est devenue signataire du programme Sport Sans Abus, le nouveau mécanisme national indépendant visant à prévenir et à traiter les mauvais traitements dans le sport. Tous les athlètes de haut niveau, les entraîneurs, les employés et le personnel de soutien des athlètes relèvent de la compétence du nouveau mécanisme. Golf Canada étant signataire du programme, tous les participants ont accès à la ligne d’assistance Sport Sans Abus, où des intervenants spécialisés en relation d’aide, en soutien psychologique et dans les sports écouteront, offriront leur soutien et orienteront les personnes vers les mécanismes de signalement appropriés. Golf Canada a fièrement lancé un nouvel outil sur la diversité, l’équité, l’inclusion et la sécurité dans le sport afin d’aider ses clubs membres à s’acquitter de ce mandat essentiel.

La réussite des deux omniums nationaux de Golf Canada en 2023 a été reconnue à juste titre par les circuits de la LPGA et de la PGA lors de la remise des prix de fin de saison. L’Omnium canadien RBC a remporté les prix « Meilleure initiative de marketing » et « Meilleures ventes de tournoi », tandis que l’Omnium féminin CPKC s’est vu décerner une fois de plus le prix du Tournoi de l’année du Circuit de la LPGA (pour la deuxième année consécutive), en plus des prix « Meilleure activation de commanditaire » et « Meilleure appréciation des bénévoles ».

L’année se termine avec l’atteinte d’un autre jalon marquant : on a franchi pour la première fois la barre des 10 millions de pointages affichés par les membres au Centre de scores Golf Canada pour le suivi du handicap. Il s’agit d’une augmentation par rapport au record précédent de 9,7 millions d’affichages l’an dernier, alors que la relance du golf se poursuit de plus belle. Participez à la célébration et partagez vos propres réalisations #MonAnGolf (#MyGolfYear) pour conclure l’année!

De la victoire de Weir aux exploits d’Henderson, en passant par le triomphe de Taylor et les nombreux jalons célébrés tout au long de la saison, il n’y a jamais eu de période plus excitante pour le golf canadien – cette année en a été un brillant exemple.

Ne manquez pas de suivre nos réseaux sociaux au cours des prochaines semaines, alors que nous continuerons de célébrer 2023, une année mémorable pour le golf canadien.