Propos de Mario Brisebois

Anne-Catherine et Maude-Aimée à la relance du circuit Symetra et plus

PHOTO BERNARD BRAULT, Golf Canada Maude Aimee Leblanc

Dans les retours en 2021, ajoutez donc ceux d’Anne-Catherine Tanguay et Maude-Aimée LeBlanc.

PHOTO BERNARD BRAULT, Golf Canada

Le nom des deux est sur la liste des inscrites au lancement cette semaine de la nouvelle année au circuit Symetra avec la présentation de la classique Carlisle de l’Arizona, à Mesa, offrant 200 000$, de jeudi à dimanche.

Cette série de 20 rendez-vous est la porte d’entrée à la LPGA qui la sanctionne et l’opère.

Chacune de leur côté, les deux avaient annoncé s’arrêter en 2020 dans une décision qui n’a rien à voir avec la Covid-19.

De fait, c’est à la fin de 2019 que les deux avaient divulgué faire une pause sans préciser le moment de revenir. 

Maude-Aimée à temps plein cette fois

Après s’être mariée et avoir suivi des cours afin d’obtenir sa certification pour enseigner son sport, Maude-Aimée LeBlanc, 31 ans, avait repris en septembre dernier les tournois Symetra surtout limités en Floride, où elle réside.

Elle avait été cinq en cinq dans les événements complétés s’offrant même une 11e place à son avant-dernier départ comme quoi le niveau de jeu allait en progressant.

Il semble bien qu’elle va suivre la tournée en entier, les 10 premières au classement de fin d’année graduant automatiquement à la LPGA l’année suivante. 

Retour en famille pour Anne-Catherine 

Maintenant âgée de 29 ans, Anne-Catherine Tanguay avait renoncé aux qualifications à l’automne sans rien préciser pour la suite.

Si elle n’a pas fait depuis de compétition en retournant à Québec, elle a été néanmoins très active autrement en donnant naissance à un premier enfant en juillet..

Si Anne-Catherine revient au circuit Symetra, où elle a déjà gagné, c’est pour tester sa partie et sa vie en famille avec son époux et cadet Jean-Hubert Trahan.

Malgré son absence volontaire des sélections, celle-ci reste membre de la LPGA avec un accès conditionnel.

En raison de la pandémie, la LPGA a reporté ou prolongé plein de clauses ce qui inclut son congé de maternité. En ajoutant également son 130e rang chez les boursières à sa dernière année complète, penser à une dizaine de participations dans les ligues majeures semble réaliste et peut être plus, des joueuses asiatiques, notamment les Coréennes, ayant moins voyagé aux États-Unis, depuis la pandémie.

Le circuit Symetra en bref

Josée Doyon est aussi membre Symetra. Sa 25e place sur la liste de réserve semble loin… La bourses totalisent 3,8 millions de dollars pour l’année et une majoration de 76% depuis 2013… Après l’Arizona, ce sera direction Californie, plus précisément Beaumont, la semaine prochaine, avec une somme de 150 000$ à l’enjeu.      

Aussi à surveiller…

Après le Championnat des joueurs (TPC), place cette semaine à la PGA à la Classique Honda dans la région de West Palm Beach, laquelle offre sept millions de dollars en bourses. 

Hugo Bernard et Raoul Ménard seront des qualifications, lundi, à Bayan Cay.

La semaine passée, Raoul a joué 71 (-1) à la sélection du tournoi Corales-Punta Cana, l’étape du circuit américain en République Dominicaine d’ici la fin mars. Il a terminé 15e alors que seuls les quatre premiers à 69 ou mieux étaient retenus.  

Autres résultats d’ici

Mentionnons la 2e place de Joey Savoie au circuit mini-tour Elite et la 15e de Brigitte Thibault au tournoi Juli Inkster à la NCAA.