Brooke (5 pieds 4 pouces) devra changer son driver de 48 pouces

GALLOWAY, NEW JERSEY - OCTOBER 01: Brooke M. Henderson of Canada hits her tee shot on the 3rd hole during the first round of the ShopRite LPGA Classic presented by Acer on the Bay Course at Seaview Golf Club on October 01, 2021 in Galloway, New Jersey. (Photo by Sarah Stier/Getty Images)

Ajoutez le nom de Brooke Henderson à Phil Mickelson, Bryson DeChambeau et compagnie parmi les victimes de la nouvelle règle depuis cette semaine de la Royal & Ancient et la USGA qui suggère l’arrêt de l’utilisation des «drivers» dont la tige dépasse 46 pouces.

Cela ne s’applique qu’aux membres de l’élite et non aux gens ordinaires pour ne pas trop déplaire non plus aux fabricants. 

On va permettre à chaque organisation de décider, mais à la LPGA, on entend aller dans la direction de la réduction. 

Voilà pas une bonne nouvelle pour l’Ontarienne de Smiths Falls qui a fait son apprentissage compétitif au Québec à compter de la catégorie moustique qu’elle a gagnée bien sûr. 

Même si la titulaire de 10 tournois ne fait que 5 pieds 4 pouces, elle utilise un décocheur qui fait 48 pouces. 

Elle baisse les mains sur la prise pour diminuer la longueur afin d’être donc moins à bout de bras. Elle sera néanmoins hors-la-loi à partir de janvier 2022.

Ce ne sera pas facile de changer. Depuis qu’elle a commencé à frapper ses premières balles à trois ou quatre ans que Brooke utilise un driver plus long que la moyenne.

Beth Ann Nichols écrit dans Golf World que Brooke a tenté en début d’année d’utiliser un driver plus conventionnel, mais que les résultats n’ont pas suivi.

L’entre-saison va se passer au terrain d’exercice pour tricoter une solution. Pas le choix en prévision de 2022 qui viendra vite.