Propos de Mario Brisebois

C’est parti pour Maude-Aimée et Anne-Catherine, et tous les échos du weekend

Maude Aimée Leblanc PHOTO BERNARD BRAULT, GOLF CANADA Regina, Saskatchewan: CP WOMEN'S OPEN Wascana Country Club ROUND 2 -Friday, August 24th, 2018

C’est lancé pour Maude-Aimée LeBlanc et Anne-Catherine Tanguay, lesquelles participaient la semaine dernière à l’ouverture de la 41e saison de la série Symetra, la porte d’entrée principale vers la LPGA.

Les deux étaient en action à la Classique Carlisle de l’Arizona, à Mesa, offrant 200 000$ et, signe encourageant, elles ont fait les quatre journées.

En vertu de ses pointages de 71-72-69 et 71 pour un cumulatif de cinq sous la normale, Maude-Aimée a pris le 23e rang qui lui rapporte 2 349$. 

Voilà un an et demi qu’Anne-Catherine n’avait pas fait de compétition. Elle a notamment donné naissance à Lavia, l’été dernier.

En plus de retrouver ses repères au jeu, il faut ajouter la nouvelle vie maintenant en famille au circuit avec le papa-cadet Jean-Hubert Trahan.

Les ajustements à faire font que sa 54e place avec des comptes 70-74-73 et 74 pour un total de plus trois lui valent 908$ pour un résultat méritoire dans les circonstances.

La victoire s’est décidée en prolongation. La Chinoise Ruinxin Liu a défait au 2e trou éliminatoire Rose Zhang, issue des rangs universitaires américains. Les deux ont scellé le jeu régulier à 17 en deçà de la normale.  

Cette semaine, la série Symetra s’arrête à Beaumont, en Californie, pour y disputer une bourse de 150 000$.

Du golf ici en même temps qu’Augusta et peut-être à Pâques?  

Qu’est-ce le golf au Québec et le Tournoi des maîtres au Augusta National pourraient avoir en commun la semaine du 8 avril?

Merci à l’adoucissement de la température, il se pourrait même très bien que l’on joue   au golf le week-end précédent qui serait celui du long congé de Pâques.

«Ça va jouer tôt», mentionne Dominic Racine, très fiable référence à titre de directeur général de la PGA du Québec.

La saison 2021 n’aura rien à avoir avec un an plus tôt alors que la Santé publique n’avait accordé son feu vert au golf que le 20 mai en félicitant de nouveau la Table de concertation de l’industrie pour la pertinence de son travail.

Selon les régions bien sûr, ce sera donc jusqu’à un gros mois et plus d’opération et donc de revenus.

Toujours premier à ouvrir, l’International 2000 semble être en mesure de garder son titre pour le lancement le plus précoce puisque Sylvain Patry, le patron des opérations, pense ouvrir en cette fin mars. Prière de téléphoner avant de placer les bâtons dans le coffre de l’auto, la liste des réservations pouvant devenir vite longue comme une normale… cinq.

Déjà des terrains d’exercice sont opérationnels. Les parcours vont suivre, notamment en Montérégie et dans les Cantons de l’Est.

Les Laurentides ont toujours de la neige.

Le personnel d’entretien est réquisitionné plus tôt pour entreprendre la préparation, notamment enlever les si efficaces toiles de protection sur les verts.

À quoi ressembleront les conditions? Il serait injuste de comparer avec Augusta, mais…  

«Une fois les toiles retirées, il faut tondre le gazon dès le lendemain», dit avec confiance Jean Morin, pro-proprio des Légendes, au sujet de l’efficacité.

Ce sera donc FORE!

Les règles sanitaires 2021 semblables à… 2020 avec ajouts

Pas de râteau pour niveler les fosses de sable… ni de lave-balles, garder le fanon dans le fond de la coupe, séparateur dans les voiturettes motorisées si on n’est pas de la même famille, et port du masque à l’intérieur…

On y reviendra très certainement, mais sachez déjà que les règles sanitaires au golf en 2021 sont très semblables à ce qu’elles étaient un an plus tôt.

Retour du 19e et du resto, mais toujours pas d’accès au vestiaire.

Deux changements surviennent: l’autorisation est donnée aux départs simultanés, mais le port du masque deviendra obligatoire à l’extérieur, aux alentours du pavillon, en plus de le demeurer à l’intérieur très certainement.  
Allons frotter nos bâtons! 

Koepka de nouveau sur le carreau    

La nouvelle absence de Brooks Koepka, quadruple vainqueur dans les Grands Chelems à 30 ans, s’explique par une opération à un genou subie lundi dernier.

Sa participation au Tournoi des maîtres la semaine du 8 au 11 avril reste à voir pour le Floridien qui a terminé 2e à Augusta en 2019 et 7e en novembre dernier. 

Cette année, il compte une victoire à Phoenix.

190 500 $

La somme méritée en fin de semaine par le Canadien Adam Hadwin pour sa 8e place à la Classique Honda.

Birdie

Au début du printemps!

Nouveau pro

Comme on se fait un devoir et un plaisir de suivre ce qui se passe sur les parcours en province, on vous informe que le club Sainte-Marguerite, près de Sept-Îles, a un nouveau pro suite à l’embauche d’Anthony Demers.

Il est nouveau au sens le plus large du mot et il joindra les rangs de la PGA du Québec.

Il succède à Jean-Pierre Morin, lequel a pris la direction de Victoriaville en remplacement du nouveau retraité Pierre Champeau. 

Bogey

Puisqu’ils sont des résidents à une vingtaine de minutes du PGA National, il me semble que Dustin Johnson, Rory McIlroy et Justin Thomas auraient pu faire un petit effort pour participer à la Classique Honda surtout que l’argent va à la Fondation Barbara et Jack Nicklaus pour soigner les enfants. 

Entendu au 19e

«Daniel Berger a tout à fait raison lorsqu’il dit raconte que gagner c’est comme avoir une attaque cardiaque sur chaque trou, mais cette fois, j’ai été calme comme jamais pendant toute la durée.»

C’est ce qu’a dit l’Australien Matt Jones, vainqueur par cinq coups de la Classique Honda pour égaler le record de la plus forte marge victorieuse de Jack Nicklaus.