LPGA Tour

Maddie Szeryk : Un rêve d’enfance qui se réalise

PHOTO BERNARD BRAULT, Golf Canada CP Canadian Open LPGA Magna Golf Club Wednesday August 21th, 2019 CHAMPIONSHIP PRO AM Maddie Szeryk (i) of London, ON (CAN)

Depuis ses débuts dans le golf, Maddie Szeryk rêve de pratiquer ce sport au plus haut niveau. Après avoir obtenu en décembre, en Alabama, le statut de membre du circuit LPGA Tour pour 2022, cette jeune femme de 25 ans a réalisé son rêve d’enfance et est prête à affronter les meilleures joueuses du monde cette saison.

Membre de longue date du programme de l’équipe nationale de Golf Canada, elle se souvient de ses humbles débuts à l’âge de sept ans sous les encouragements de son père, Neil Szeryk.

« Je me souviens que mon père m’a d’abord inscrite à des leçons lors d’un camp d’été et j’y assistais avec plusieurs autres ; puis après, j’ai eu un entraîneur individuel. J’aimais vraiment ce sport et je n’ai jamais cessé de le pratiquer depuis, » relate-t-elle.

Szeryk, dont les parents Neil et Karen ont déménagé de London, en Ontario, peu après leur mariage, a trouvé sa passion et beaucoup de succès sur le terrain de golf.

« Je me souviens que j’aimais vraiment être sur le terrain de golf et je me souviens aussi d’avoir gagné beaucoup de tournois locaux en grandissant, alors je voulais travailler aussi fort que possible pour continuer à m’améliorer, » se remémore-t-elle.

« Concourir sur le LPGA Tour fut un rêve pour moi depuis que j’ai commencé à jouer quand j’étais petite, alors réaliser cela à la Q-Series de la LPGA a été tellement surréaliste, » ajoute Szeryk.

Les 45 premières joueuses plus les égalités méritent l’adhésion au LPGA Tour et le statut de joueuse pour 2022. Szeryk a joué 68 lors de la huitième et dernière ronde de qualification pour terminer à égalité au 35e rang.

Cela devrait donner à Szeryk et à ses partisans beaucoup de confiance en sachant que, lorsque cela comptait le plus, elle était tout à fait calme et posée. La jeune et talentueuse Canadienne a inscrit deux oiselets sur ses deux derniers trous pour terminer dans le top 45 à un coup près, en terminant à cinq sous la normale pour ce tournoi de qualification d’une durée de huit jours qui se tenait en Alabama.

Selon Szeryk, l’exploit de décembre dernier a été très marquant, non seulement pour elle, mais aussi pour ceux qui l’ont soutenue dans les hauts et les bas de sa vie.

« Tout le monde était tellement heureux et excité. Mes parents ont pleuré parce que nous avons tous fait tellement de sacrifices pour réaliser ce rêve. C’est incroyable de le voir enfin se réaliser, et de savoir que tout ce dur labeur a porté ses fruits, » confie-t-elle.  « Nous sommes sortis souper au resto à mon retour et j’ai pu fêter ça avec des amis, c’était vraiment spécial. »

La membre de longue date de l’équipe nationale a également reçu un message des plus sincères de son entraîneur en chef de Golf Canada, Tristan Mullally, après cette finale palpitante à la Q-Series.

« Performance courageuse de @mszeryk qui a raté de peu, il y a quelques années, le top 10 de @roadtolpga et qui a patiemment travaillé. Une classe sur et en dehors du parcours et je ne pourrais pas être plus heureuse pour elle. #faith #dragonheart, » a-t-il écrit sur Twitter.

L’ancienne All-American de l’Université du Texas A&M n’hésite pas à affirmer que le soutien de Golf Canada a joué un rôle important dans sa réussite.

« Ils ont joué un rôle énorme pour me permettre d’en arriver là.  J’ai fait partie de la formation amateur tout au long de mes études universitaires et j’ai vécu beaucoup de belles expériences. Pendant mon séjour au sein du programme de l’équipe nationale, j’ai pu participer à des événements de haut niveau et j’ai eu la chance de tester mon jeu contre les meilleures golfeuses amateurs au monde. J’ai également pu participer à un certain nombre d’événements de la LPGA, dont l’Omnium féminin CP, » nous dit Szeryk.

« L’encadrement et le soutien ont joué un rôle important pour me permettre d’arriver là où je suis. Golf Canada a été géniale dans son soutien à mon parcours. »

La jeune femme de 25 ans se joindra aux Canadiennes Maude-Aimée LeBlanc et Brooke Henderson cette saison sur le circuit de la LPGA.  Elle est également ravie d’entamer sa saison de recrue avec quelques-unes de ses bonnes amies.

« Dewi Weber, Sophia Schubert et Haylee Harford sont des amies proches avec lesquelles j’ai joué sur le circuit Symetra Tour – désormais le circuit Epson Tour – et c’est formidable que nous soyons toutes des recrues en LPGA cette année, » a-t-elle déclaré.

Szeryk prévoit de commencer sa saison au début du mois de mars sur l’Epson Tour et de jouer son premier événement en LPGA à la fin mars ou au début avril. Et elle a travaillé fort pour se préparer à la saison à venir.

« En moyenne, je m’entraîne cinq ou six heures par jour sur le terrain de golf. Mais c’est vraiment la qualité qui prime sur la quantité de travail. J’ai fait de mon mieux pour me préparer physiquement et mentalement. »

Ayant réalisé son rêve d’enfance en vertu de sa performance à la Q-Series en décembre, Szeryk a été questionnée sur ses états d’âme et ses objectifs à l’approche de sa première saison à jouer contre les meilleures des meilleures.

« Je suis vraiment très enthousiaste. J’ai eu l’occasion de jouer quelques tournois de la LPGA auparavant, donc je connais un peu l’atmosphère. C’est vraiment cool de jouer en tant que membre de la LPGA cette saison et heureusement, j’ai quelques amies qui seront des recrues elles aussi pour partager l’expérience, » a-t-elle répondu.

« Je vais tenter de bien terminer mes rondes et d’avoir de bons résultats ; mais aussi, juste essayer de rester dans le présent et de profiter de chaque semaine et de m’amuser sur le parcours. »