Propos de Mario Brisebois

Maude-Aimée en pause afin de bien se préparer pour la qualification de l’Omnium des États-Unis, lundi

PHOTO BERNARD BRAULT, Golf Canada Maude Aimee Leblanc

Bien qu’elle ait été 2e deux fois lors de deux des trois derniers tournois à la série américaine Symetra, ne cherchez pas lundi matin le nom de Maude-Aimée LeBlanc au classement final.

Elle a opté de faire l’impasse cette semaine sur l’étape de Garden State, au Kansas, afin de se préparer en prévision de sa qualification à l’Omnium des États, lundi, à Bradenton, en Floride.

Ça se comprend vite.

Un, Maude Aimée n’est pas une machine, la sélection étant un marathon de 36 trous le même jour, et deux, la bourse à l’Omnium américain est la plus lucrative de l’année à la LPGA avec une magot de 5,5 millions de dollars en jeu du 3 au 7 juin au club mythique de l’Olympic Club de San Francisco, versus 150 000$ au Kansas. 

Dans La Tribune, à Sherbrooke, Sébastien Lajoie a mené une intéressante entrevue avec celle qui a appris son ABC au programme études-golf Estrie de La Ruche, à Magog, en compagnie de Pierre Lallier.

Maude-Aimée a le succès prudent malgré son 3e rang avec des gains de 33 882$ en quatre événements. Les dix premières à la fin du calendrier en regroupant 20 gradueront automatiquement à la LPGA en 2022.

«Cela donne confiance pour la suite», commence par dire la golfeuse de 32 ans au sujet de ses résultats. Mais en même temps, je connais assez bien la «game» pour savoir que c’est fragile et qu’alors, on ne peut jamais rien prendre pour acquis», poursuit-elle.

Maude Aimée avait délaissé le golf en 2019 avant de revenir l’an dernier avec un nouvel engagement.

«Je me suis aperçue durant l’éloignement que j’aimais la «game» plus que je le pensais», explique-elle aussi à propos de son retour réussi jusqu’ici.  

Très peu d’élues 

Les qualifications de l’Omnium des États-Unis sont toujours aussi courues. Elles sont 1595 aspirantes cette année. C’est vraiment peu pour seulement 79 places disponibles dans un mois.

D’autres nouvelles de nos filles

Anne-Catherine Tanguay, de Québec, et Josée Doyon, du Club Beauce, disputeront leur sélection le 11 mai sur le parcours Bayan, à West Palm Palm Beach.

Brigitte Thibault, de Rosemère, ne sera pas de l’Omnium des États-Unis. Des cartes de 77 et 75 ces derniers jours, à Beaumont, en Californie, font que la joueuse numéro un d’Équipe Canada et de Fresno State n’a pas obtenu son laissez-passer.