Golf amateur Notes de Golf Canada

#MonAnGolf est de retour pour 2022

L’édition 2022 de la campagne #MonAnGolf, propulsée par JOURNIE Récompenses et menée avec succès par Golf Canada, présente d’innombrables histoires de golf et réalisations personnelles de Canadiens d’un océan à l’autre

L’initiative de Golf Canada #MonAnGolf, propulsée par JOURNIE Récompenses, est de retour et l’édition 2022 déborde d’encore plus d’exploits, de jalons personnels et de plaisir pour tous les membres qui ont inscrit leurs scores cette année.

Fort du succès de la campagne 2021 et du très populaire Spotify Wrapped, Golf Canada a rehaussé l’expérience #MonAnGolf cette année avec un instantané des scores de golf affichés pendant la saison. En plus du nombre total de rondes, de la meilleure ronde, du nombre total de trous joués et de la distance totale parcourue, les utilisateurs auront désormais accès à des informations plus personnalisées sous la rubrique de réalisations.

« L’an dernier, nous avons vu à quel point les membres de Golf Canada aimaient partager leurs statistiques #de #MonAnGolf sur les médias sociaux, a déclaré Lisa Ferkul, directrice en chef du marketing à Golf Canada. Alors, cette année, on voulait vraiment hausser le jeu d’un cran et donner aux membres encore plus de place pour inscrire les réalisations personnelles dont ils peuvent s’enorgueillir lorsqu’ils les affichent sur les médias sociaux. »

La liste des réalisations de 2022 comprend :

« Nous voulons que les membres de Golf Canada considèrent leurs réalisations tirées de l’affichage des scores comme des insignes de fierté et des mesures de participation et d’amélioration, a déclaré Mme Ferkul. Nous pensons également que ce sera formidable lorsqu’ils verront leurs amis applaudir ces réalisations quand ils publieront leur récapitulatif #MonAnGolf sur les médias sociaux. »

Avec plus de 270 000 membres de Golf Canada qui ont affiché des scores en 2022, l’équipe de marketing de l’organisation nationale du sport a commencé à analyser les données qui allaient mener à la publication de #MonAnGolf il y a plusieurs mois. Sully Syed, directeur principal de l’expérience numérique et de la technologie à Golf Canada, a déclaré qu’une fois que son équipe a commencé à explorer les données derrière les scores affichés, plusieurs choses ont attiré son attention.

« Une fois que nous avons commencé à examiner les données relatives à l’affichage des scores, nous avons vraiment commencé à en apprendre davantage sur les membres de Golf Canada, a déclaré M. Syed. Nous avons appris quels sont les jours de la semaine où ils préfèrent jouer, les terrains de golf qu’ils fréquentent le plus, la distance qu’ils sont prêts à parcourir pour jouer au golf et bien d’autres choses encore sur leurs habitudes golfiques en 2022. »

Les données ont également révélé plusieurs histoires étonnantes de membres individuels, comme celle de Jeff Forgrave – dont les scores affichés indiquent qu’il a réalisé quelques choses que personne d’autre au Canada n’a fait en 2022. Forgrave a joué au golf dans les 10 provinces, sur 103 terrains différents dans 50 villes différentes en 2022.

« Je suis un golfeur trop fervent, admet M. Forgrave. J’ai déjà joué dans les dix provinces, mais jamais la même année. Cette année a été marquée par de nombreux voyages et énormément de golf. »

Alors que M. Forgrave est un golfeur de longue date, de tout nouveaux membres de Golf Canada ont aussi eu de belles histoires à partager, comme Kathryn McCully du Petitcodiac Valley Golf and Country Club, au Nouveau-Brunswick. En tant que nouvelle membre de Golf Canada en 2022, Mme McCully a joué 89 rondes de golf au cours de l’année.

« J’ai l’intention de jouer autant, sinon davantage, au cours des prochaines saisons, affirme Mme McCully. Mon objectif est de maîtriser la technique du jeu et de suivre des leçons régulières dans l’espoir de devenir plus constante, confiante et compétitive, dit-elle. C’est addictif d’ajouter sa carte de pointage dans l’appli Golf Canada et de regarder son handicap s’améliorer… avec un peu de chance. »

Avec plus de 270 000 membres de Golf Canada qui ont affiché près de 10 millions de scores en 2022, on ne manque pas d’histoires à partager sur #MonAnGolf propulsé par JOURNIE Récompenses. Quelle est votre histoire de golf de 2022?

Pour en savoir plus sur Golf Canada et les avantages de l’adhésion, visitez join.golfcanada.ca/fr/.

Équipe Canada Golf amateur

Sarah-Eve 2e à la Coupe Barbara Nicklaus

SARAH-EVE RHÉAUME (Jeremy Fleming/ Furman Athletics)

Sarah-Eve Rhéaume continue de bien aller avec l’Université Furman à la NCCA.

C’est la 2e place que la golfeuse de Royal Québec et d’Équipe Canada a obtenu cette semaine à la Coupe Barbara Nicklaus, l’épouse de Jack, en vertu de 75, 80 et 76 dans des conditions difficiles.

Organisé par Ohio State, l’événement avait lieu sur le parcours de championnat Muirfield, site du tournoi Memorial à la PGA.

Titulaire de la PGA canadienne bien qu’elle soit des rangs amateurs, Sarah-Eve avait terminé 5e à son précédent tournoi étant celui de son université en Caroline du Sud.

Golf amateur

Record historique de vingt titres du Rouge et Or tous sports confondus

Plus que jamais, le golf universitaire est l’affaire du Rouge et Or au Québec.

C’est la 20e fois consécutive que la formation de l’Université Laval remportait lundi, au Château Bromont, la  bannière provinciale, emblème du championnat de l’ensemble du calendrier.

Merci au département des communications, le Rouge et Or égale la marque québécoise de l’équipe de cross-country de McGill invaincue entre 1988 et 2007.

Vérifications faites, la plus longue séquence victorieuse du Rouge et Or au football  a été de 2003 à 2013 à la Coupe Dunsmore.

Présent à toutes les étapes

Mathieu Paradis mérite une mention particulière. 

Il a été présent pendant les deux décennies d’abord comme athlète-étudiant avant de passer entraîneur-adjoint et maintenant pour assumer la responsabilité de l’ensemble du programme masculin.

Le Rouge et Or avait terminé 2e au championnat universitaire canadien aussi disputé au Château Bromont au début de la saison.

«Notre réussite est celle du travail d’équipe», déclare Paradis

Une autre qualité estde se renouveler alors que les Lavallois trouvent la façon de continuer de gagner comme cette annéemalgré le départ d’Alexis Leray.

La surprise Bishop’s

Toujours chez les hommes, d’autres mentions spéciales à Bishop’s et son entraîneur Marty Rouke pour sa 2e place vraiment à souligner pour une université d’environ 2 900 étudiants. Leurs filles ont bouclé 4e.

Rouke mérite d’être sur les rangs comme entraîneur par excellence en compagnie de Mathieu Paradis. Pourquoi pas les deux? 

Balayage en règle

De fait, Laval a tout balayé en repartant avec les titres en équipe et en solo.

Charles-David Trépanier et Frédéricke Desbiens (sur un pied d’égalité après 54 trous avec Shasha Laoun, des Carabins) ont ravi la palme individuelle.

Il s’agit d’un 5e titre en six ans pour les représentantes de Laval dirigées par Kevin Bergeron.

Enfin, Frédéricke Desbiens et David Tweddell sont nommés les étoiles de la semaine au sein la famille du Rouge et Or. 

Golf amateur

La communauté de golf de l’Atlantique cherche à se rétablir après l’impact de la tempête tropicale Fiona

Photo by Stephan Newman for Stingray Media)

Le golf est une affaire de communauté – amis, famille, clubs ou parcours locaux. Tout est lié. C’est une bonne part de ce qui rend ce sport si formidable.

La communauté golfique canadienne a été frappée de plein fouet ce week-end lorsque la tempête tropicale Fiona a touché les provinces de l’Atlantique avec des pointes de vent atteignant 177 km/h et des vents soutenus de plus de 100 km/h soufflant jusqu’à 10 heures d’affilée dans certaines parties des Maritimes.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé que l’armée serait déployée pour aider aux efforts de nettoyage.

« C’est sans conteste la chose la plus terrifiante que j’aie jamais vue de ma vie », a rapporté le journaliste René Roy à la chaîne CBC.

« On aurait dit qu’une bombe avait explosé », a déclaré le résident de Terre-Neuve David Harvey au National Post alors qu’il travaillait auprès de personnes déplacées à l’Armée du Salut.

L’on estime que neuf personnes auraient perdu la vie en raison de la tempête, et près de 13 000 personnes ont été déplacées alors qu’au moins 20 bâtiments ont été détruits.

L’un de ces immeubles était le pavillon du Stanhope Golf and Country Club de Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard. Il a brûlé le 24 septembre et le parcours de golf sera probablement fermé pour le reste de la saison, car il a également subi des dommages importants.

« C’est une grosse perte pour la communauté. C’est un club communautaire, en quelque sorte, a déclaré Merlin Affleck, le professionnel en chef du club. C’est tout simplement dévastateur. »

De nombreux autres terrains de golf de l’est du Canada sont sortis relativement indemnes de la tempête, notamment le Cabot à l’île du Cap-Breton et aussi le Digby Pines, dans l’ouest de la Nouvelle-Écosse, qui a annoncé sur les médias sociaux que le parcours était « ouvert comme d’habitude ».

L’association provinciale Golf Prince Edward Island a affiché un message sur Twitter dimanche matin, invitant les golfeurs à la patience pendant que les équipes de terrain évaluaient et réparaient les éventuels dommages. L’île abrite plus de 25 terrains de golf et est depuis longtemps une destination touristique populaire auprès des golfeurs canadiens et étrangers.

« Les insulaires sont résilients et nous allons nous en sortir ensemble », affirmait le message.

Après deux étés de restrictions dues à la COVID-19, le golf connaissait un achalandage impressionnant dans tout le Canada atlantique avant que Fiona ne touche terre. S’il y a eu une lueur d’espoir au moment de la tempête, c’est que la saison de golf 2022 est beaucoup plus proche de sa fin que de son début et l’on aura, espérons-le, assez de temps pour rétablir la situation avant de fermer les terrains pour l’hiver.

Ryan Logan, le directeur des Services de golf à Golf Canada, dit qu’il n’est pas surpris de voir la communauté golfique de l’est du Canada se serrer les coudes.

Alors que les clubs de golf du Canada commencent juste à émerger des restrictions de la pandémie de COVID-19 – une situation qui a uni les établissements de golf plus que jamais auparavant –, ceux de l’est du Canada auront maintenant besoin de se rassembler encore une fois pour ramener les choses à un semblant de normalité avant la fin de la saison 2022.

« Nous avons déjà vu une grande force se déployer de ce côté et nous avons entendu de belles histoires de soutien de la part de la communauté, ajoute Logan. Il s’agissait d’un événement environnemental sans précédent et catastrophique, et Golf Canada sait que le personnel des clubs touchés saura s’en sortir plus fort de l’autre côté de l’épreuve. »

Amateur Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin Golf amateur

Le Manitoba accueille le Championnat canadien mid-amateur et senior féminin

HEADINGLEY, Manitoba – Les meilleures golfeuses canadiennes de 25 ans et plus ont rendez-vous au Breezy Bend Country Club, à Headingley, au Manitoba, du 30 août au 1er septembre, pour le Championnat canadien mid-amateur et senior féminin, présenté par BDO.

« Il y a beaucoup d’anticipation à propos du Championnat mid-amateur et senior féminin de cette année et nous sommes emballés à l’idée de lancer la compétition, a dit le directeur du tournoi, Daniel Suppa. Un peloton de golfeuses compétitives foulera le parcours cette semaine et nous nous attendons donc à un niveau de jeu relevé à Breezy Bend. »

Après un début de journée pluvieux, les rondes de reconnaissance ont repris comme prévu lundi avant le début officiel du championnat national mardi. Le tournoi de 54 trous prendra fin jeudi, les championnes étant couronnées dans quatre divisions : mid-amateur (25 ans et plus); mid-maître (40 ans et plus); senior (50 ans et plus) et super-senior (60 ans et plus), qui seront pour leur part disputées sur les 36 premiers trous du tournoi.

97 golfeuses prendront le départ au Breezy Bend Country Club, situé à environ 20 kilomètres à l’ouest de Winnipeg, au Manitoba. Hautement considéré comme l’un des meilleurs terrains de golf privés de sa région, le club a déjà accueilli le Championnat canadien mid-amateur masculin de 2004, ainsi que le Championnat canadien junior masculin de 1979.

« Au cours des six derniers mois, nos bénévoles, notre personnel et notre conseil d’administration ont travaillé sans relâche pour préparer le parcours et nos installations afin d’accueillir cet événement particulier, a déclaré Shannon O’Brien, présidente du Breezy Bend Country Club. Nous sommes très heureux d’avoir cette occasion de présenter notre club à certaines des meilleures golfeuses d’un peu partout au pays. »

« Lorsque nous avons été approchés pour la première fois il y a quatre ans pour organiser ce prestigieux tournoi, nous avons sauté sur l’occasion; c’était pour nous une chance de reconnaître, de soutenir et de célébrer le golf féminin au Canada, a ajouté Corey Johnson, directeur général et chef de l’exploitation. Les membres de notre club, notre personnel et notre équipe de bénévoles enthousiastes sont impatients d’offrir un événement de championnat de classe mondiale à nos compétitrices ainsi qu’à nos spectateurs. »

Championnat canadien mid-amateur féminin

Depuis 2007, le mid-amateur féminin offre aux golfeuses de plus de 25 ans la chance de concourir sur la scène nationale. De sa première année à 2014, le Championnat canadien mid-amateur féminin s’est déroulé conjointement avec le Championnat canadien amateur féminin. En 2015, le tournoi a changé de cap et s’est associé au Championnat canadien senior féminin.

La championne en titre Christina Proteau tentera de défendre son titre de championne canadienne mid-amateur féminine après avoir vaincu Nonie Marler lors du championnat de l’an dernier au Domaine Château Bromont, à Bromont, au Québec. Proteau, de Port Alberni, en Colombie-Britannique, a remporté la division mid-amateur à six occasions, un record, dont quatre fois années de suite de 2011 à 2014. Marler, du Marine Drive Golf Club de Vancouver, en Colombie-Britannique, est de retour parmi les participantes cette année.

La gagnante du Championnat canadien mid-amateur féminin obtiendra un laissez-passer pour le Championnat canadien amateur féminin de 2023 qui aura lieu au Ashburn Golf Club, à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Championnat canadien senior féminin

Organisé depuis 1971, le Championnat canadien senior féminin a mis en vedette plusieurs des meilleures golfeuses seniors du pays. Marlene Streit, Gayle Borthwick, Marilyn O’Connor et Margaret Todd, membres du Temple de la renommée du golf canadien, sont toutes d’anciennes championnes seniors. Dans le passé, cette compétition a également accueilli un fort contingent de golfeuses internationales provenant des États-Unis, dont notamment Nancy Fitzgerald. Le Championnat canadien senior féminin a également été connu sous le nom Championnat national senior de l’Association de golf féminine du Canada.

La 51e présentation du Championnat canadien senior féminin mettra en vedette un peloton relevé, mené par nulle autre que la championne en titre, Shelly Stouffer. La joueuse de 52 ans est la quatrième golfeuse la mieux classée au classement mondial de golf amateur et cherchera à défendre avec succès le trophée Ada Mackenzie Challenge. La native de Nanoose Bay, en Colombie-Britannique, a fait les manchettes partout au Canada et aux États-Unis plus tôt cet été lorsqu’elle a remporté le Championnat amateur senior féminin des États-Unis en Alaska, devenant ainsi la quatrième Canadienne à conquérir le titre national.

Judith Kyrinis, l’une des quatre Canadiennes à avoir réussi l’exploit susmentionné, sera parmi les rivales de Stouffer au Manitoba. La native de Thornhill, en Ontario, n’est pas étrangère à la victoire à ce championnat l’ayant remporté deux fois auparavant dont son plus récent en 2019.

La championne de 2012 et 2015, Terrill Samuel, en est une autre à surveiller dans la division senior cette semaine. Membre du Weston Golf Club à Toronto, Samuel a remporté en juillet le championnat amateur senior 2022 de la R&A, devenant ainsi la troisième Canadienne après Alison Murdoch et Diane Williams à remporter l’événement amateur tant convoité.

La gagnante du Championnat canadien senior féminin obtiendra un laissez-passer pour le Championnat amateur senior féminin de la USGA disputé sur les allées du Troon Country Club, à Scottsdale, en Arizona.

Le championnat interprovincial par équipe sera de retour cette année après deux ans d’annulation en raison de la pandémie de COVID-19. L’équipe de l’Ontario est la championne en titre, ayant devancé l’Alberta par quinze coups en 2019 pour remporter le trophée Katherine Helleur. La compétition par équipe, mettant en vedette les dix provinces du Canada cette année, a été remportée un record de 28 fois par l’Ontario, dont six de suite depuis 2015.

Pour plus d’informations à propos du Championnat canadien mid-amateur et senior féminin, cliquez ici.

Liens rapides :

Liste des joueuses
Heures de départ
Détails du parcours
Historique du championnat

Circuit Mackenzie - PGA TOUR Canada Golf amateur

Départs en force de Sarah-Eve Rhéaume et Joey Savoie

Sarah-Eve Rhéaume Captured at Legacy Golf Club on November, 25, 2021

Sara-Eve Rhéaume tient bon à mi-chemin de la qualifications de la LPGA en cours dans le sauna de Rancho Mirage, en Californie.

Une deuxième carte de 70 après celle de 69 en ouverture faitque la golfeuse de Royal Québec, championne de la PGA canadienne toujours amateure, occupe une très honorable 21e place sur 331 aspirantes reparties sur trois parcours en raison du surnombre.

Il fait si chaud dans le désert de la Californie avec 100 degrés et plus que la LPGA autorise l’utilisation au jeu de voiturettes motorisées. Le hic est qu’il n’y a pas ou peu d’eau où se rafraîchir sur les terrains. 

Les choses sont plus compliquées pour Josée Doyon, du club Beauce, avec deux 74 et Brigitte Thibault, de Rosemère, avec 74 73, pour les 174e et 156e rangs. Seules les 100 premières et égalités obtiennent le droit de poursuivre. 

Après le report jeudi en raison des pluies diluviennes, Joey Savoie a joué 66 au retour au jeu et occupe la 4e place à l’Omnium du Manitoba, l’étape de la semaine au circuit PGA Tour Canada.

Auteur d’une 8e position lors de sa précédente sortie à l’omnium du Québec au Blainvillier, Savoie y est allé de sept birdies et un aigle versus trois bogueys, tous commis au deuxième neuf.

L’écart n’est que deux coups à Winnipeg avec le meneur américain Derek Oland.

Étienne Papineau a inscrit 71, moins un. 

Golf amateur

Place au golf aux Jeux d’été du Canada à Niagara Falls

NIAGARA FALLS, Ontario – 42 joueurs de dix provinces et un territoire s’affronteront cette semaine aux Jeux d’été du Canada Niagara 2022 sur le parcours Battlefield du club de golf Legends-on-the-Niagara, à Niagara Falls, en Ontario.

Les Jeux d’été du Canada, qui reviennent pour la première fois depuis 2017, ont commencé le 6 août. Le volet golf se déroulera du 17 au 20 août, les médaillés d’or, d’argent et de bronze étant couronnés lors de la cérémonie de remise des prix après la ronde finale de samedi.

« Nous sommes très heureux de participer aux Jeux d’été du Canada et d’être içi dans la belle ville de Niagara Falls », a déclaré la directrice du tournoi, Josée Matte. « L’occasion de faire partie dans une compétition multisports est une expérience si précieuse pour les jeunes athlètes, et nous savons que les Jeux offrent une expérience de première classe aux athlètes pour créer des souvenirs qui dureront toute leur vie! »

Le Québec se présente à Niagara Falls en tant que champion en titre toutes catégories. En 2017, Céleste Dao et Christopher Vandette – maintenant tous deux membres d’Équipe Canada – ont remporté leurs divisions respectives dans la compétition individuelle, tout en contribuant à la médaille d’or du Québec dans les épreuves par équipe masculine et féminine. Anne-Léa Lavoie (Québec), Malik Dao (Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, Qué), Léonie Tavares (St-Jérôme, Qué) et Guillaume Paquette (La Minerve, Qué) chercheront à défendre les honneurs de la Belle Province.

Les divisions par équipe masculine et féminine seront remplacées par une division mixte cette année, où deux hommes et deux femmes de chacune des dix provinces du Canada feront équipe dans la lutte pour la médaille d’or. Dans chacune des quatre rondes, les plus bas pointages chez les hommes et les femmes seront pris en compte dans le résultat de cette province pour la journée. L’équipe avec le plus bas total après quatre rondes recevra la médaille d’or.

Avant le balayage du Québec en 2017, la Colombie-Britannique trônait sur la plus haute marche du podium. En 2009, la Colombie-Britannique a remporté les quatre médailles d’or au golf et a récidivé en 2013 à Sherbrooke, au Québec. L’équipe de la côte ouest sera de nouveau représentée aux Jeux par un fort contingent avec pour chef de file Lauren Kim (Surrey, C.-B.), qui a participé à l’Omnium féminin des États-Unis plus tôt cette année, et Cooper Humphreys (Vernon, C.-B.), médaillé d’or avec Équipe Canada à la Coupe du monde de golf junior Toyota 2022.

Parmi les anciens participants de renom, citons la championne canadienne amateur féminine de cette année et récente finaliste au championnat amateur féminine des États-Unis amateur Monet Chun; Christopher Vandette, champion canadien junior masculin de 2018 et 2019; Céleste Dao, championne canadienne junior féminine de 2017; le champion canadien amateur masculin de 2016 et champion national individuel division II de la NCAA DII Hugo Bernard; Rebecca Lee-Bentham, championne canadienne amateur féminine en 2011 et ancienne membre du circuit de la LPGA; et Albin Choi, champion canadien junior masculin de 2010 et six fois participant à l’Omnium canadien RBC.

Doug Carrick a conçu le parcours Battlefield du Legends on the Niagara, qui est situé à proximité du site historique de la bataille de Chippawa de la guerre de 1812. Il comprend quatre trous signature, tous situés autour d’un magnifique lac artificiel de 7 hectares. La pièce maîtresse du complexe, qui relie le tout, est un pavillon spectaculaire conçu par l’architecte canadien Peter Berton. Cet édifice définit vraiment l’esprit de la région du Niagara et illustre la vision de la Commission des parcs du Niagara d’un site de golf de classe mondiale qui existe de concert avec le cadre naturel et historique du Niagara.

En juillet 2004, le parcours Battlefield a été l’hôte des meilleures golfeuses du monde lorsque l’Omnium canadien féminin a eu lieu au Legends. Le parcours a continué d’accueillir des championnats de golf prestigieux, dont l’étape du circuit canadien féminin de l’Ontario en 2012 et 2014 et le Championnat canadien junior masculin en 2014.

Niagara 2022 marque la 28e présentation des Jeux d’été du Canada et seulement la troisième fois de leur histoire qu’ils sont organisés en Ontario. La dernière édition de l’événement national remonte à 2019 à Red Deer, en Alberta, tandis que la dernière présentation estivale a eu lieu à Winnipeg, au Manitoba.

Cliquez ici pour les heures de départ et les résultats. Pour de plus amples renseignements à propos des Jeux Niagara 2022, cliquez ici.

LE CHAMPIONNAT EN BREF

• La Colombie-Britannique a remporté huit médailles d’or depuis que le golf fait partie des Jeux d’été du Canada en 2009 et compte le plus de médailles au total avec 14 (huit d’or, cinq d’argent, une de bronze).

• En 2013, la Colombie-Britannique a dominé les compétitions par équipe à Sherbrooke, au Québec, remportant l’épreuve des filles par 17 coups et celle des garçons par 12.

• Kevin Kwon, de Maple Ridge, C.-B., a remporté l’épreuve individuelle masculine de 2013 en terminant avec 13 coups d’avance sur le médaillé d’argent Étienne Papineau (Bromont, Qué.), en route une nouvelle marque des Jeux du Canada avec un pointage combiné de 279 (-13). Matt Williams, de Calgary, a remporté le bronze.

• En 2017, Kade Johnson a établi la marque du plus bas pointage pour une seule ronde aux Jeux d’été du Canada avec un 66; cette même année, Sarah-Eve Rhéaume a établi le compte le plus bas du côté féminin avec un 68.

• Seulement quatre provinces ont remporté des médailles en golf aux Jeux d’été du Canada : la Colombie-Britannique, l’Alberta, le Québec et l’Ontario.

• Le pointage d’équipe le plus bas pour une journée est de 138 pour les hommes et de 140 pour les femmes, tous deux établis par le Québec aux Jeux d’été du Canada de 2017 à Winnipeg, au Manitoba.

Golf amateur

Jean-Philippe Parr récidive et remporte son deuxième titre de Champion canadien junior masculin

Kamloops, BC Ñ 10 August 2022 Junior Boys Champion Jean-Philippe Parr Canadian Junior Boys Championship at at Rivershore Estates and Golf Links in Kamloops, BC. (Photo: Chuck Russell/Golf Canada)

Jusqu’à aujourd’hui, seulement sept joueurs pouvaient se vanter d’avoir remporté deux titres consécutifs du Championnat canadien junior masculin. Aujourd’hui, Jean-Philippe Parr de St-Célestin au Québec a ajouté son nom à la liste en tant que huitième joueur. 

Tout au long de la semaine au Rivershore Estates and Golf Links, les températures ont atteint les 40 degrés. Il faisait chaud, mais pas autant que les coups roulés de JP. Le golfeur de 18 ans de l’Université du Tennessee a remis une carte de 69 à -3 aujourd’hui dans la ronde finale pour remporter la victoire, finissant à trois coups devant.

« Ça a toujours été un tournoi que je voulais gagner donc je suis très content de l’avoir fait deux fois de suite, » a dit Parr au sujet de ses deux titres consécutifs. « J’ai pris beaucoup de plaisir à jouer avec tous les gars d’Équipe Canada. Je suis content d’avoir pu m’amuser aussi. » 

Son deuxième titre de suite et son nom gravé sur la Coupe d’Argent ne sont pas les seules accomplissements qui ont permis à Parr d’inscrire son nom dans l’histoire du golf canadien cette semaine. Lundi, Parr a remis une carte de 62 dans la deuxième ronde, égalant ainsi le record en individuel du Championnat canadien junior masculin établi par Calvin Ross en 2017 et égalé par Christopher Vandette en 2019.

«  Évidemment, j’ai réalisé une très bonne deuxième ronde mais aujourd’hui j’ai très bien frappé sur le onzième trou et cela m’a donné une bonne dose de confiance pour finir la ronde, » a dit le membre de l’équipe nationale junior d’Équipe Canada à propos de ses moments mémorables dans ce tournoi.

Le nom de Parr est en bonne compagnie sur le trophée de Champion canadien junior masculin. Il ajoute son nom à une liste d’anciens champions prestigieux qui comprend notamment le joueur du PGA TOUR Nick Taylor (2006) et le membre du Temple de la Renommée du golf canadien George Knudson (1955).

Cette victoire est une nouvelle ligne sur le CV de Parr qui inclut notamment une victoire au Championnat canadien junior masculin en 2021, le Championnat québécois junior masculin en 2020 ainsi que le tournoi AJGA Junior à Southpointe et le Future Links Fall Series East en 2019.

Grâce à cette victoire, Parr bénéficie d’un laissez-passer pour le Championnat américain junior amateur 2023 au Daniel Island Club à Charleston en Caroline du Sud, ainsi que d’une invitation au Championnat canadien amateur masculin 2023. Suite à son laissez-passer obtenu grâce à son titre de Champion canadien junior masculin acquis en 2021, Parr a fini à la quatrième place du Championnat canadien amateur masculin 2022 qui a eu lieu la semaine dernière au Point Grey Golf and Country Club et Seymour Golf and Country Club à Vancouver en Colombie-Britannique.

En deuxième position derrière Parr on retrouve Andre Zhu (Richmond Hill, Ont.), Ethan Wilson (St. Albert, Alta.), et Gavyn Knight (Parksville, C-B) qui partagent tous la deuxième place du classement à -16.

ANdre zhu (Chuck Russell/Golf Canada)

Andre Zhu a également remporté la division masculine jeune à -16 grâce à une carte de 272 sur tout le tournoi. Matthew Javier, qui a réalisé un chip impressionnant sur le 18ème trou, enregistrant ainsi un aigle pour finir à seulement deux coups du meneur Zhu.

Cliquez ici pour accéder aux résultats complets.

Golf amateur

Stouffer se joint au club des championnes canadiennes de l’U.S. Senior Women’s Amateur

Offrant l’une des performances les plus dominantes de l’histoire du championnat, Shelly Stouffer s’est littéralement envolée vers la victoire au 60e Championnat amateur sénior féminin des États-Unis sur le parcours de l’Anchorage Golf Course. Stouffer a conclu la semaine d’un point d’exclamation en défaisant Sue Wooster 4 à 3 en ronde finale sur 18 trous pour devenir la quatrième Canadienne à remporter le titre.

Peu après que Wooster eut raté un roulé de 8 pieds pour l’oiselet au 15e trou, Stouffer, 52 ans, de Nanoose Bay, C.-B., a calmement fait rouler sa balle sur 3 pieds pour la normale, mettant ainsi fin au match. Elle a levé les bras pour célébrer sa victoire, puis a longuement serré dans ses bras son fils de 15 ans, Brett, qui était son cadet pendant tout le championnat disputé en Alaska. C’est avec beaucoup d’émotion que s’est conclue cette semaine bien remplie, le moment de la victoire étant d’autant plus exceptionnel que la mère et le fils ont pu le partager ensemble.

« Il connaît ma façon de jouer parce qu’on passe beaucoup de temps ensemble au golf, a dit Stouffer. Il m’a aidée à analyse les verts. Il connaît mes bâtons. Il a été formidable, il m’a aidée à rester calme. »

Stouffer a très tôt pris les devants sur Wooster et elle n’a pas regardé derrière elle après ça. Elle a joué l’oiselet sur le premier trou pour prendre l’avance par un point, puis a doublé cet avantage en remportant la normale sur le 4e trou. Stouffer s’est retrouvée trois points devant Wooster lorsque celle-ci a joué un double bogey sur le 6e à normale 5. La Canadienne a ensuite remporté les trous 8 et 9, ce dernier avec un oiselet, pour dominer avec une avance de 5 points au tournant.

« Je sentais bien mon jeu, a expliqué Stouffer. Je n’étais pas du tout nerveuse. On a respecté notre plan de match. Je me disais “Pourquoi changer maintenant?” Et ça a complètement joué en ma faveur, je crois. »

Peu de gens auraient cru que Stouffer arriverait à remporter le trophée après son départ peu prometteur samedi. Elle a accumulé cinq bogeys et deux doubles bogeys en première ronde de la partie par coups, jouant un total de 37 coups roulés pour afficher un score de 81, 9 au-dessus de la normale, qui l’a classée au 45e rang ex aequo.

Mais le lendemain, Stouffer s’est révélée une golfeuse d’un tout autre genre. Elle s’est rattrapée avec une deuxième ronde de 68, à moins 4 – le meilleur score du championnat par cinq coups – pour conclure au deuxième rang à l’amorce du jeu en parties par trous. À partir de là, Stouffer a aisément navigué vers la victoire, remportant 37 trous et n’en concédant que 8 en six matchs.

Pour Wooster, c’était une autre défaite décevante au Championnat amateur sénior féminin des États-Unis sa troisième des quatre dernières années. Ses 15 victoires en parties par trous depuis 2018 la classent au deuxième rang derrière la triple championne Lara Tennant, mais l’Australienne de 60 ans n’a aucun trophée pour honorer ses exploits.

Au lendemain de sa défaite par 3 trous contre Christie Blasi en demi-finale, Wooster n’a pas réussi à surmonter Stouffer, ne parvenant à gagner qu’un seul trou ce jour-là – avec la normale au 14e – , mais c’était trop peu, trop tard.

« Je suis quand même très fière d’avoir atteint la finale trois fois en quatre ans, a déclaré Wooster. Je ne vais pas abandonner mes tentatives de capturer ce trophée un de ces jours. Ce n’est pas arrivé aujourd’hui, mais un jour, je crois, ce sera ma journée. »

Stouffer est la huitième Canadienne à remporter un championnat de l’USGA et elle rejoint Marlene Streit (1985, 1994, 2003), Gayle Borthwick (1996, 1998) et Judith Kyrinis (2017) dans les rangs des Canadiennes victorieuses à l’U.S. Senior Women’s Amateur Championship.

Ce que reçoivent les championnes :

Golf amateur

Carrera remporte le 117ème titre du Championnat canadien amateur masculin

Vancouver, BC Ñ 04 August 2022 2022 Champion Luis Carrera 117th Canadian MenÕs Amateur Championship at Point Grey Golf & Country Club in Vancouver, BC. (Photo: Chuck Russell/Golf Canada)

Quand Luis Carrera s’est réveillé ce matin à 4816 kilomètres de chez lui à Mexico au Mexique, le titre du Championnat canadien amateur masculin était un rêve à portée qu’il pouvait visualiser s’il parvenait à rester confiant. Cette stratégie a clairement fonctionné. Carrera a remis une carte de 66 dans la dernière ronde au Point Grey Golf and Country Club pour remporter le titre du 117ème Championnat canadien amateur.

« Je me suis dit, je pense que je peux l’emporter si je joue bien, mais il va falloir que j’aille le chercher, » a dit Carrera. « Je vais devoir saisir les opportunités qui se présentent et il va falloir que je réussisse mes coups roulés, et je savais qu’il fallait bien jouer. »

Le golfeur de 22 ans a parfaitement débuté ce matin quand il a réussi un aigle sur son premier trou. Cela l’a catapulté en haut du tableau des meneurs et son jeu constant lui a permis de réaliser une ronde solide sans boguey.

« J’ai frappé des bons coups roulés aujourd’hui, » a-t-il dit en se rappelant ses meilleurs souvenirs du tournoi. « Mais je pense que l’aigle sur le premier trou [est le plus mémorable]. Ça m’a vraiment motivé. »

Carrera est peut-être loin de chez lui, mais le golfeur de dernière année à UCF a rapidement conquis la foule locale à Point Grey. Avec une excitation presque tangible, un Carrera rayonnant a soulevé la Coupe Earl Grey prestigieuse sous les applaudissements enthousiastes et, après une leçon rapide, il a sabré une bouteille de champagne pour célébrer ça.

« C’est super, » a dit Carrera à propos de sa victoire. « Je travaille très dur pour ces compétitions et c’est génial de récolter enfin les fruits de mon travail et de remporter une compétition aussi relevée. C’est vraiment un honneur et je suis vraiment content de ce succès. »

Avec cette victoire, Carrera devient le deuxième golfeur mexicain et le premier depuis Rafael Alarcon en 1979 à repartir avec le titre.

Quand il est arrivé sur le parcours mardi, le golfeur de 22 ans a été surpris de retrouver un visage familier quand il est tombé sur Rodrigo Pena, un employé des services golf au Point Grey Golf and Country Club et un ami d’enfance qui jouait dans le même club que lui à Mexico. Cette rencontre surprise clandestine a fait de Rodrigo le cadet de Carrera pour la ronde finale, et on connaît la suite.

Carrera et Robbie Latter, natif de Mississauga en Ontario, étaient au coude à coude pendant la plus grande partie de la journée, Latter finissant à seulement deux coups derrière avec un tournoi à -8. La troisième place est revenue au Canadien Rémi Chartier à -6.

Quand le nom de Carrera sera gravé sur la Coupe Earl Grey un peu plus tard cette année, il rejoindra une liste de Champions canadien amateurs masculins remarquables, avec notamment le gagnant du PGA TOUR et Olympien Mackenzie Hughes (2011-12), le gagnant du PGA TOUR Nick Taylor (2007), le membre du Temple de la Renommée du Golf Canadien Moe Norman (1955-56) et le membre du Temple de la Renommée du Golf Canadien Doug Roxburgh (1972, 1974, 1982, 1988) qui faisait partie des participants cette semaine.

Grâce à ce titre, Carrera bénéficie aussi d’un laissez-passer pour l’Open Canadien RBC 2023 au Oakdale Golf & Country Club, ainsi que pour le Championnat américain amateur masculin 2022 qui aura lieu du 15 au 22 août à Paramus dans le New Jersey. C’était la première fois qu’il participait au Championnat canadien amateur masculin, présenté par BDO.

Équipe Québec a continué sur sa lancée pour remporter la compétition interprovinciale dans une victoire de sept coups face à l’équipe hôtesse, Équipe Colombie-Britannique. Laurent Desmarchais, Christopher Vandette et William Forgues ont fini collectivement à -3 pour devenir la neuvième équipe du Québec à remporter le titre depuis que la Coupe Willingdon est devenue une compétition annuelle en 1927. Équipe Ontario, les champions en titre, complètent le top 3 avec 6 coups au-dessus de la normale.

Pour de plus amples renseignements sur le Championnat canadien amateur masculin, cliquez ici.