Golf amateur

Hyun Lee et Swinnerton remportent le Championnat NextGen des Prairies

Steinbach, Manitoba – Amy Seung Hyun Lee et Alex Swinnerton ont été couronnés champions de leur division respective du Championnat NextGen des Prairies, propulsé par JOURNIE récompenses.

Le parcours final du tournoi junior, disputé au Quarry Oaks Golf Course, à Steinbach, Manitoba, avait été annulé dimanche en raison du mauvais temps.

La deuxième ronde de Hyun Lee, un parcours sans boguey de 69 (trois coups sous la normale) l’a propulsée au premier rang et finalement dans le cercle des vainqueurs. La ronde de 69 de la golfeuse de Langley, C.-B., représente le plus bas pointage de la division féminine du Championnat NextGen, un exploit également revendiqué par Lucy Lin.

Aastha Savadatti, de Calgary, Alberta, a pris le deuxième rang à +6 tandis que Ha Young Chang, de Surrey, C.-B., a complété le top-3 à +8.

De son côté, Swinnerton a remis des cartes de 71 (-1) et 70 (-2) en route vers la conquête de la division masculine. Swinnerton l’a emporté avec une priorité de quatre coups devant le Torontois Matthew Javier. Le golfeur natif de Saskatoon, Sask., a inscrit quatre oiselets à chacune de ses deux rondes.

Cliquez ici pour les résultats complets du Championnat NextGen des Prairies de 2022.

Y compris Hyun Lee, les six premières de la division junior féminine ont obtenu des exemptions pour le Championnat canadien junior féminin 2022 qui aura lieu du 25 au 29 juillet au Marshes Golf Club, à Ottawa, en Ontario.

POSNOM
1Amy Seung Hyun Lee (Langley, C.-B.)
2Aastha Savadatti (Calgary, Alberta.)
3Ha Young Chang (Surrey, C.-B.)
4Ella Kozak (Yorkton, Sask.)
T5Addison Kartusch (Winnipeg, Man.)
T5Clara Peake (Binscarth, Man.)

De la division junior masculine, les six premiers (y compris les égalités) ont obtenu des laissez-passer pour le Championnat canadien junior masculin 2022, du 6 au 10 août, au Rivershore Estates & Golf Links, à Kamloops, en Colombie-Britannique.

POSNOM
1Alex Swinnerton (Saskatoon, Sask.)
2Matthew Javier (Toronto, Ont.)
3Jack Moro
4Darrien Herlick (Weyburn, Sask.)
5Luke Cote (Regina, Sask.)
6Grady Chuback (Headingley, Man.)

Golf amateur

Le club de golf Quarry Oaks accueille le Championnat NextGen des Prairies

STEINBACH, Manibota – Le Championnat NextGen des Prairies, propulsé par Récompenses JOURNIE, aura lieu au club de golf Quarry Oaks, à Steinbach, au Manitoba, du 10 au 12 juin.

Les parcours de reconnaissance sont prévus la veille du coup d’envoi du tournoi de 54 trous le 10 juin.

Les six meilleurs concurrents masculins (y compris les égalités) obtiendront un laissez-passer en vue du prochain Championnat canadien junior masculin, présenté par BDO, du 7 au 10 août, au Rivershore Estates & Golf Links, à Kamloops, en Colombie-Britannique. Les six meilleures golfeuses (y compris les égalités) obtiendront également des exemptions pour le Championnat canadien junior féminin de cette année, du 25 au 29 juillet, au Marshes Golf Club à Ottawa, en Ontario.

Le tableau comprendra 89 joueurs – 67 garçons et 22 filles – en lutte pour les six places disponibles à leur championnat canadien junior respectif.

Le Championnat NextGen des Prairies est le quatrième des six championnats juniors régionaux présentés en partenariat avec JOURNIE Récompenses. Lucy Lin et Alex Zhang ont remporté les honneurs du dernier Championnat NextGen au Pine Hills Golf Club, à Rocky Mountain House, en Alberta. Pour le calendrier complet des Championnats NextGen 2022, cliquez ici.

Le Quarry Oaks Golf Course, un parcours de 27 trous situé au sud-est de Winnipeg Man., sera l’hôte de l’événement junior. Le club du centre du Canada couvre 440 acres et propose trois différents parcours de neuf trous, chacun présentant des caractéristiques uniques. La variété stylistique diversifiée offre un défi de taille pour les golfeurs intermédiaires jusqu’aux professionnels et mettra à l’épreuve les meilleurs golfeurs juniors des provinces des Prairies cette semaine.

Pour les résultats des précédents Championnats NextGen propulsés par JOURNIE Récompenses de 2022 : Pacifique  Ontario  Ouest, cliquez ici.

Pour de plus amples renseignements à propos du Championnat NextGen des Prairies 2022, cliquez ici.

Ella Kozak (Yorkton, SK)

Ella Kozak continue de gravir les échelons du golf junior canadien et a vu son nom se mêler à ceux de certaines des meilleures golfeuses juniors au Canada lors du camp de sélection junior de Golf Canada l’an dernier. Auparavant, la native de Yorkton, en Saskatchewan, a remporté le Championnat amateur féminin de la Saskatchewan et sera en lice pour le Championnat NextGen des Prairies cette semaine.

Ryan Blair (Winnipeg, MB)

Ryan Blair sera en territoire familier au parcours de golf Quarry Oaks cette semaine. Blair est à moins d’une semaine d’une participation à la demi-finale du Championnat du Manitoba en partie par trou 2022 disputé sur le parcours de Steinbach. Il tentera de faire aussi bien en partie par coups lors de l’événement du 10 au 12 juin.

Clara Peake (Binscarth, MB)

La championne provinciale junior féminine du Manitoba de 2021 sera la tête d’affiche du peloton junior féminin à Quarry Oaks cette semaine. L’ascension de Peake au sommet du golf junior du Manitoba est survenue trois ans seulement après avoir commencé à jouer au golf. La golfeuse de Binscarth, Man., cherchera à ajouter à son curriculum vitae impressionnant au championnat NextGen des Prairies.

Hunter Kutcher (Regina, SK)

Champion provincial masculin junior de la Saskatchewan 2021, Kutcher tentera d’en faire autant dans la province voisine du Manitoba lors du Championnat NextGen des Prairies.

Aussi à surveiller

Golf amateur

L’UBC réussit son balayage au Championnat canadien des collèges et universités 2022

UBC

Bromont, QC – L’équipe de golf de l’Université de la Colombie-Britannique a encore une fois relevé le défi, triomphant dans les quatre divisions au Championnat canadien des collèges et universités 2022, présenté par BDO, consolidant leur statut de dynastie régnante du golf postsecondaire au Canada.

Les Thunderbirds ont remporté le championnat en division féminine par équipes pour la cinquième fois consécutive, la quinzième fois en 18 ans d’histoire de ce tournoi, tandis que l’équipe masculine a décroché sa septième bannière depuis le championnat inaugural de 2003. Aidan Schumer et Sonja Tang de l’UBC ont été couronnés champions des divisions individuelles masculine et féminine respectivement.

« On a probablement connu autant de difficultés que de bons moments. C’était une année incroyable, je suis très fier de toute l’équipe, a déclaré l’entraîneur-chef des T-Birds Chris MacDonald. Tous ont travaillé très fort à ce tournoi. Ils étaient prêts à y mettre le temps supplémentaire qu’il fallait et je crois qu’il y a aussi un certain niveau de chimie au sein de l’équipe », ajoute-t-il au sujet des liens qui unissent l’équipe masculine et féminine.

Le triomphe par 98 coups de l’équipe féminine des Thunderbirds établit le record de la plus grande marge victorieuse à ce championnat depuis 2004 et couronne une saison parfaite de 12 tournois remportés en autant d’évènements joués. L’équipe de Sonja Tang, Élizabeth Labbé, Shania Remandaban et Grace Bell a mené du début à la fin du tournoi pour conclure avec une ronde finale de 3 coups au-dessus de la normale, à 219.

« On travaille très fort, on se pousse les uns les autres tant sur le terrain qu’en dehors du parcours, et c’est vraiment bien de décrocher cette dernière victoire au Canada », a souligné Tang, la championne individuelle du Championnat canadien des collèges et universités 2022.

Du côté masculin, le capitaine des T-Birds Ethan De Graaf et ses coéquipiers Aiden Schumer, Mackenzie Bickell, Russell Howlett et Dylan MacDonald ont affiché un score combiné de 1145 (-7) pour défaire par huit coups leurs rivaux du Rouge et Or de l’Université de Laval (1 au-dessus de la normale à 1153). Les Vikes de l’Université de Victoria ont complété le trio de tête avec un total de +8 à 1160 coups.

Malgré son retard de quatre coups à l’amorce de la ronde finale, Tang a réussi sa remontée – qu’elle-même ne croyait pas possible de réaliser.

« Je n’y crois pas encore, dit-elle. Je trainais de l’arrière par quatre coups et je ne pensais pas avoir de chances, mais j’ai simplement gardé la tête froide et j’ai joué, coup après coup. Je pense que j’ai joué assez honnêtement aujourd’hui. »

Honnêtement, c’est un humble euphémisme pour le jeu de Tang. Après un report météo d’une heure 50 minutes qui a interrompu sa dernière ronde, la golfeuse originaire de Vancouver, C.-B., est retournée sur le parcours et a dû résister aux vents violents qui balayaient le terrain pour réussir un score d’un coup sous la normale, à 71, et remporter la ronde par trois coups de mieux que sa coéquipière Labbé. Remandaban et Bell complétaient le top 4 de l’UBC.

Chez les hommes, Schumer menait par un coup en arrivant en finale, mais à mi-chemin de sa ronde, il s’est retrouvé à partager la tête du tableau avec Jacob Armstrong – l’un des trois qui ont terminé en deuxième place, avec Samuel Breton Gagnon et Alexis Leray. Schumer, originaire de Columbus, Ohio, a ouvert les gaz vers la fin de sa ronde pour s’échapper du peloton et gagner son titre de champion individuel masculin du Championnat canadien des collèges et universités 2022.

« Je savais plus ou moins ce qu’affichait le tableau des meneurs et je ne pensais pas que ma situation était la pire au monde, dit-il. Je savais que les gars peinaient un peu sur le neuf de retour et je me sentais vraiment motivé à faire quelque chose non seulement pour moi-même, mais pour toute l’équipe. J’ai fait ces deux oiselets sur les trous 5 et 6 qui m’ont donné une bonne poussée et j’ai retrouvé mes marques pour faire le retour confortablement et décrocher le titre. »

Pour le golfeur de 19 ans, cette victoire n’est pas insignifiante.

« Je suis vraiment privilégié de me retrouver ici et je dois le savourer, quoi qu’il advienne, affirme Schumer. Je devais relativiser et me concentrer sur ce que j’ai pratiqué toute ma vie. »

Schumer, qui a remporté son dernier tournoi il y a trois ans au Championnat d’État des écoles secondaires d’Ohio, dit que cette victoire-ci était la plus importante de sa jeune carrière de golfeur, mais il s’est empressé d’ajouter que c’était bien plus qu’un accomplissement personnel.

« J’ai de la difficulté à assimiler ça en ce moment, la poussière n’est pas retombée, mais ce titre, c’est pour les gars, pour l’UBC », conclut-il.

Le score cumulatif de 277 affiché par Schumer correspondait au deuxième meilleur score sur 72 trous de l’histoire du championnat, celui de Lee French (2007), Scott Secord (2014) et Daniel Campbell (2018) qui avaient réalisé l’exploit avant lui.

Top 5 des golfeuses individuelles

POSNOMSCORESTOTAUX
1Sonja Tang76, 67, 74, 71E
2Élizabeth Labbé68, 73, 72, 78+3
3Shania Remandaban81, 69, 72, 74+8
4Grace Bell69, 79, 79, 74+13
5Sasha Laoun82, 77, 74, 71+16

Top 5 des golfeurs individuels

POSNOMSCORESTOTAUX
1Aidan Schumer67, 71, 68, 71-11
É2Jacob Armstrong69, 72, 69, 69-9
É2Samuel Breton Gagnon67, 67, 73, 72-9
É2Alexis Leray70, 69, 68, 72-9
5John Morrow73, 69, 70, 70-6

Top 5 des équipes féminines

POSNOMSCORESTOTAUX
1Université de la Colombie-Britannique213, 209, 218, 219-5
2Université de la Vallée du Fraser246, 233, 239, 239+93
3Université de la Colombie-Britannique – Okanagan239, 238, 240, 243+96
4Université de Montréal245, 247, 245, 233+105
5Université Western245, 247, 245, 233+106

Top 5 des équipes masculines

POSNOMSCORESTOTAUX
1Université de la Colombie-Britannique283, 285, 284, 293-7
2Université Laval287, 292, 279, 295+1
3Université de Victoria299, 279, 286, 296+8
4Université de la Vallée du Fraser290, 297, 286, 297+18
5Cégep Champlain St-Lawrence288, 300, 291, 301+28
Golf amateur

Les T-Birds visent le balayage alors que la ronde finale débute au Championnat canadien des collèges et universités

Elizabeth Labbé et Aidan Schumer
Elizabeth Labbé (gauche) et Aidan Schumer (droit), tous les deux de l'UBC, mènent après la troisième ronde au Golf Château Bromont.

Bromont, QC – L’avant-midi était pluvieuse, mais les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique ont continué à briller de tous leurs feux en troisième ronde du Championnat canadien des collèges et universités 2022, présenté par BDO au Golf Château Bromont.

Samedi après-midi, les T-Birds vont essayer de remporter les quatre divisions pour tenter de devenir le deuxième groupe seulement de l’histoire du tournoi à réussir l’exploit, le premier depuis 2016. À ce moment-ci, l’UBC mène dans les divisions masculine et féminine par équipes, tandis que les T-Birds Élizabeth Labbé et Aidan Schumer sont au sommet des classements individuels.

L’équipe féminine des Thunderbirds s’est appuyée sur son avance notable de la ronde 2 et elle mène maintenant par 77 coups au terme de la troisième ronde, à neuf seulement du record de la plus grande marge victorieuse dans n’importe quelle division, établie en 2004. Cette année-là, les T-Birds avaient gagné par 135 coups.

L’équipe masculine du bleu et or a tenu la cadence en ronde 3, jouant un score combiné de 284 (-4), mais c’est le rouge et or de l’Université Laval qui a fait la meilleure marque en cette avant-dernière journée, affichant un score combiné de 279, soit 9 sous la normale.

Alexis Leray, qui était resté sous le radar depuis le début du tournoi, a mené son équipe de l’Université Laval avec un score de 68 (-4) et est revenu au tableau des meneurs de la compétition individuelle masculine. Les champions 2021 du RSEQ devront toutefois rattraper au moins six coups de mieux que les T-Birds en ronde finale pour garder l’espoir d’un titre de champions nationaux.

Schumer, qui a conclu avec deux oiselets de suite sur les trous 17 et 18 pour prendre la tête du tableau, détient un avantage d’un coup sur Leray et Samuel Breton Gagnon (Cégep Champlain St-Lawrence) avant le début de la dernière ronde.

« C’est comme la course à pied, plus on court, plus vite on va courir. On améliore toujours tout ce qu’on entraîne, y compris son cerveau, dit Schumer en parlant de la visualisation d’une victoire en championnat national. J’aime vraiment être dans la position où je me trouve et, peu importe le résultat, j’ai eu une très bonne semaine avec les gars. J’espère être capable de faire une autre bonne ronde. »

Labbé a allongé son avance à quatre coups dans la division individuelle féminine grâce à un score égal à la normale de 72. La troisième ronde a été en dents de scie pour la golfeuse originaire de Lévis, QC, qui a fait trois bogeys dès le départ, mais a effacé ce retard avec cinq oiselets au retour.

« J’ai eu un peu plus de difficulté à m’installer dans mes deux dernières rondes, alors j’ai essayé d’être patiente, explique Labbé. À l’évidence, les coupes étaient plus compliquées et difficiles à atteindre aujourd’hui; j’ai donc pris mon mal en patience, car je savais que j’allais me rétablir. »

La joueuse du Thunderbird, qui menait depuis le début, déclare se sentir de plus en plus à l’aise de jouer dans cette position de tête et pour l’instant, elle se concentre seulement sur ce qu’elle peut contrôler : son propre jeu.
Pour ce qui est de tenir le tableau des scores à l’œil, Labbé n’y pensera même pas durant la ronde de clôture : « Je vais juste faire mon truc et espérer », dit-elle.

Sonja Tang est quatre coups derrière sa coéquipière à l’amorce de la finale, alors que Shania Remandaban et Grace Bell complètent le top 4, entièrement de l’UBC, dans la division individuelle féminine.

De fortes pluies au début de la matinée vendredi ont retardé le départ de la troisième ronde. L’équipe de terrain a mobilisé tout son monde pour passer à l’action et l’on a estimé le parcours jouable à 9h30.

« Le surintendant de golf Patrice Fredette avec son équipe ont effectués un travail exceptionnel pour donner des conditions de jeux à la hauteur d’un Championnat Canadien, a souligné. Martin Ducharme, directeur général du Golf Château Bromont. Malheureusement dame nature n’a pas contribué pour le début de la troisième ronde, mais l’équipe de terrain à fait le travail nécéssaire et je dirais même un miracle pour remettre le terrain en condition. »
 
Conséquence du retard de l’avant-midi, cependant, il a manqué de temps avant la fin du jour et l’on a dû interrompre la troisième ronde à 20h31 à cause de l’obscurité. Le jeu a repris à 7h30 samedi matin et s’est conclu à 8h15.

La remise en état du parcours se fera rapidement, le départ de la ronde finale étant prévu pour 10h.

Top 5 des golfeuses individuelles

POSNOMSCORESTOTAUX
1Élizabeth Labbé68, 73, 72-3
2Sonja Tang76, 67, 74+1
3Shania Remandaban81, 69, 72+6
4Grace Bell69, 79, 79+11
5Florence Leduc82,70, 77+13

 
Top 5 des golfeurs individuels

POSNOMSCORESTOTAUX
1Aidan Schumer67, 71, 68-10
É2Samuel Breton Gagnon67, 67, 73-9
É2Alexis Leray70, 69, 68-9
4Jacob Armstrong69, 72, 69-6
É5John Morrow73, 69, 70-4

 
Top 5 des équipes féminines

POSNOMSCORESTOTAUX
1Université de la Colombie-Britannique213, 209, 218-8
2Université de la Colombie-Britannique – Okanagan239, 238, 240+69
3Université de la Vallée du Fraser246, 233, 239+70
4Université de Victoria253, 237, 240+87
5Université Western245, 247, 245+89

 
Top 5 des équipes masculines

POSNOMSCORESTOTAUX
1Université de la Colombie-Britannique283, 285, 284-12
2Université Laval299, 279, 279-6
3Université de Victoria287, 292, 286E
4Université de la Vallée du Fraser290, 297, 286+9
5Cégep Champlain St-Lawrence288, 300, 291+15
Golf amateur

Les T-Birds augmentent leur avance, les Vikes grimpent au tableau des meneurs au Championnat canadien des collèges et universités

Samuel Breton Gagnon and Elizabeth Labbe

Bromont, QC – Les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique ont accru leur avance au tableau des divisions masculine et féminine à la deuxième ronde du Championnat canadien des collèges et universités 2022, présenté par BDO.

« Nous avons amené quatre très bonnes golfeuses ici et il en reste cinq autres à la maison qui auraient pu tout aussi bien gagner ce tournoi […] donc [en tant qu’équipe], nous ne serions pas ici sans ces filles formidables », a déclaré Shania Remandaban à propos de la profondeur de l’UBC au golf féminin.

S’appuyant sur les scores de 67 (-5) de Sonja Tang et de 69 (-3) de Remandaban, les Thunderbirds ont consolidé leur domination de la division féminine par équipes pour se présenter au départ de la troisième ronde avec une avance de 55 coups.

L’équipe masculine d’UBC a, elle aussi, renfoncé son avance au sommet de sa division avec un triplé de scores d’un coup sous la normale réalisés par Aidan Schumer, Ethan DeGraaf et Dylan MacDonald, en plus de la normale jouée par Mackenzie Bickell.

« Je crois que la résilience est notre principal atout; notre entraîneur s’efforce toujours de nous faire jouer de façon intelligente et de ne pas lâcher le morceau », explique Aidan Schumer à propos de la force de l’équipe masculine d’UBC.

L’équipe masculine des Vikes de l’Université de Victoria a inscrit la meilleure ronde de la journée, avec un score collectif de 9 sous la normale en compétition par équipes pour se hisser de six rangs jusqu’au deuxième sur le tableau des meneurs. Chacun des cinq joueurs des Vikes a joué sous la normale en deuxième ronde : Zachary Ryujin (-4), John Morrow (-3), Aidan Craig Steele (-1), Marlon Neto-Bradley (-1) et Robin Canlan (-1).

Malgré ses brillants efforts pour se ramener dans le peloton de tête, Morrow dit que le meilleur est encore à venir de sa part et qu’il devra continuer à faire de bons scores les deux derniers jours du championnat pour avoir une chance de décrocher le titre individuel.

« J’ai réussi à jouer de manière respectable hier, mais je ne me sens pas encore en contrôle parfait de la balle, avoue Morrow. Il va falloir que je joue solidement, que j’atteigne plus de verts pour réussir davantage de coups roulés. »

Samuel Breton Gagnon et Élizabeth Labbé ont continué à dominer les divisions masculine et féminine, respectivement.

Breton Gagnon a inscrit 67 (-5) pour la deuxième fois en deux rondes consécutives et il détient une avance de quatre coups à mi-parcours de la compétition. Le cumulatif de 10 sous la normale qu’affiche le golfeur de 18 ans est le plus bas score sur 36 trous à ce championnat depuis celui de moins 11 réalisé par Scott Secord en 2014.

Le score de 73 (+1) de Labbé l’a amenée à 3 sous la normale au cumulatif – deux coups devant Tang en deuxième place. Grace Bell et Remandaban, aussi des Thunderbirds, détiennent la troisième et la quatrième place respectivement.

Le moment fort de la journée a été l’œuvre de Remandaban sur le 11e trou de 133 verges à normale 3. Celle qui avait conclu deuxième en 2019 a claqué son coup de départ à l’aveugle vers l’emplacement du trou, à l’avant à droite du parcours, sachant qu’elle avait bien placé sa balle, mais ignorant à quel point. Elle allait le savoir quelques secondes plus tard.

« Je ne l’ai pas vue atterrir, mais les parents de ma partenaire de jeu ont dit : “Beau coup!”, et j’ai répondu “Merci!” Et puis ils ont ajouté : “Non, c’est un vraiment beau coup, elle est tombée dans le trou”, raconte la golfeuse en riant. Je ne le savais pas, c’était une belle surprise de la ramasser au fond de la coupe. »

Thomas DeMarco (Université de Windsor) a inscrit six oiselets dans la journée et partage la deuxième place avec Schumer d’UBC. Alexis Leray (Université Laval) est seul au quatrième rang à moins 5 avec un score de 69 pour la deuxième ronde.

Au terme de la troisième ronde, le peloton sera réduit aux dix (10) meilleures équipes masculines et six (6) meilleures équipes féminines, y compris toutes les équipes à moins de 15 coups des meneurs. Les athlètes individuels à moins de 10 coups de la troisième place, y compris tous ceux du top 10, échapperont également au couperet.

Cliquez ici pour de plus amples renseignements sur le championnat, y compris le tableau des meneurs, les appariements de troisième ronde et des informations sur le parcours.

Top 5 des golfeuses individuelles

POSNOMSCORESTOTAUX
1Élizabeth Labbé68, 73-3
2Sonja Tang76, 67-1
É3Grace Bell69, 79+4
É3Shania Remandaban81, 69+6
5Florence Leduc82,70+8

Top 5 des golfeurs individuels

POSNOMSCORESTOTAUX
1Samuel Breton Gagnon67, 67-10
2Aidan Schumer67, 71-6
TÉ3Thomas DeMarco70, 68-6
É3Alexis Leray70, 69-5
É5Jacob Armstrong69, 72-3

Top 5 des équipes féminines

POSNOMSCORESTOTAUX
1Université de la Colombie-Britannique213, 209-10
2Université de la Colombie-Britannique – Okanagan239, 238+45
3Université de la Vallée du Fraser246, 233+47
4Université Laval253, 237+58
5Université Western245, 247+60

Top 5 des équipes masculines

POSNOMSCORESTOTAUX
1Université de la Colombie-Britannique283, 285-8
2Université de Victoria299, 279+2
3Université Laval287, 292+3
4Université de la Vallée du Fraser290, 297+11
5Cégep Champlain St-Lawrence288, 300+12
Golf amateur

Départ canon pour l’UBC au Championnat canadien des collèges et universités

Bromont, QC – Après une attente de trois ans, les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique ont repris là où ils avaient conclu au Championnat canadien des collèges et universités, présenté par BDO : en tête du tableau des meneurs.

Dans la division féminine, les T-Birds ont pris une avance impressionnante de 26 coups, tandis que l’équipe masculine entamera sa deuxième ronde avec une avance de quatre coups au Golf Château Bromont.

Élizabeth Labbé et Grace Bell mènent la charge pour l’équipe féminine, affichant des rondes de 68 (-4) et 69 (-3) respectivement. Le duo de golfeuses des Thunderbirds est fermement établi aux deux premiers rangs du tableau des meneuses de la compétition individuelle féminine.

Aidan Schumer, membre de la formation masculine de l’UBC et Samuel Breton Gagnon des Lions du Cégep Champlain St-Lawrence se partagent la tête du tableau des meneurs de la compétition individuelle masculine à 5 sous la normale.

Labbé, une golfeuse originaire du Québec qui joue au golf universitaire sur la côte ouest, est revenue dans sa Belle Province natale pour tirer parti de sa familiarité avec le parcours de Bromont.

« Je pense avoir l’avantage de bien connaître les verts, et mes coups roulés étaient très bons aujourd’hui, a expliqué Labbé. Je me suis donné beaucoup de bonnes occasions et j’ai réussi à en convertir quelques-unes », d’ajouter l’étudiante en première année d’université qui dit avoir joué plusieurs tournois de golf junior au Golf Château Bromont.

La jeune femme de Lévis, QC, s’est enflammée à mi-chemin de sa ronde, roulant deux oiselets et un aigle sur une séquence de trois trous (8e au 10e).

« J’ai juste essayé de garder mon calme et de suivre le mouvement », a conclu Labbé qui avoue s’être elle-même surprise.

Breton Gagnon, originaire de la ville de Québec, a de son côté amorcé sa ronde avec un neuf d’aller sans bogey de 4 sous la normale, à 32, avant de jouer 35 (-1) sur le retour pour conclure ex aequo au sommet du tableau des meneurs individuels masculins.

À 18 ans à peine, l’étudiant du Cégep Champlain St-Lawrence a fait preuve d’une maturité bien au-delà de son âge sur ce parcours qu’il dit bien connaître. Quand on lui demande s’il ne se sentait pas intimidé par ses concurrents, Breton Gagnon répond sans aucune hésitation : « Absolument pas. Je sens que je peux tous les battre, ou presque tous. Mais je suis surtout ici pour jouer et avoir du plaisir. »

Les golfeuses Hayley McCallum (Humber College) et Sonja Tang (UBC) ont conclu avec un score de 76 (+4) pour se classer É3 au départ de leur deuxième ronde, jeudi. Lexie McKay (Mustangs de Western) complétait le top 5 féminin avec un score de 78 (+6).

Matthew Morris (Université Brock) et Jacob Armstrong (Université de la Vallée du Fraser) sont au coude-à-coude avec 3 coups sous la normale, à égalité au troisième rang des golfeurs.

Armstrong, un étudiant de troisième année, souligne que lui et son équipe de C.-B. ont mis longtemps à atteindre ce tournoi.

« J’attendais ce moment depuis des années et le fait de décoller comme ça, dès le départ, c’est vraiment génial. Après une si longue attente, je suis vraiment excité d’être ici cette semaine, surtout sur un parcours comme celui-ci », conclut Armstrong.

Pour le tableau des meneurs complet, cliquez ici.

Pour les heures de départ de la deuxième ronde, cliquez ici.

Top 5 des golfeuses individuelles

POSNOMSCORESTOTAUX
1Élizabeth Labbé68-4
2Grace Bell69-3
É3Hayley McCallum76+4
É3Sonja Tang76+4
5Lexie McKay78+6

Top 5 des golfeurs individuels

POSNOMSCORESTOTAUX
1Samuel Breton Gagnon67-5
2Aidan Schumer67-5
É3Matthew Morris69-3
É3Jacob Armstrong69-3
É54 autres ex aequo70-2

Top 5 des équipes féminines

POSNOMSCORESTOTAUX
1Université de la Colombie-Britannique213-3
2Université de la Colombie-Britannique – Okanagan239+23
3Université Western245+29
4Université de la Vallée du Fraser246+30
5Université Laval253+37

Top 5 des équipes masculines

POSNOMSCORESTOTAUX
1Université de la Colombie-Britannique67-5
2Université Laval67-1
3Cégep Champlain St-Lawrence69E
4Université de la Vallée du Fraser69+2
5Université Bishop’s70+7
Championnats NextGen Golf amateur

Le Pine Hills Golf Club prêt à accueillir le Championnat NextGen de l’Ouest

Club de golf Pine Hills
Photo: Pine Hills Golf Club

ROCKY MOUNTAIN HOUSE, Alberta – Le Championnat NextGen de l’Ouest, propulsé par JOURNIE Récompenses, prend le départ ce jeudi au Pine Hills Golf Club de Rocky Mountain House, AB.

Les rondes d’entraînement ont lieu le 1er juin, à la veille du premier jour du tournoi officiel sur 54 trous qui débute le 2 juin. Le jeu devrait se conclure samedi le 4 juin.

Les six (6) meilleurs concurrents masculins (y compris les égalités) obtiendront leur place au tableau de compétition du prochain Championnat canadien junior masculin, présenté par BDO du 7 au 10 août sur le parcours du Rivershore Estates & Golf Links de Kamloops, C.-B. Les six (6) meilleures golfeuses (y compris les égalités) obtiendront le droit de participer au prochain Championnat canadien junior féminin du 25 au 29 juillet sur le parcours du Marshes Golf Club d’Ottawa, ON.

Le tableau de départ présentera 94 joueurs – 67 golfeurs juniors et 27 golfeuses juniors – se mesurant pour une place à leur Championnat canadien junior respectif.

Le Championnat NextGen de l’Ouest est le troisième des six championnats juniors régionaux présentés en partenariat avec par JOURNIE Récompenses. Alessandra Nagayo et Ben MacLean ont remporté les honneurs au dernier Championnat NextGen disputé à l’Oak Bay Golf Club de Port Severn, ON. Pour le calendrier complet des Championnats NextGen de 2022, cliquez ici.

À mi-chemin entre Calgary et Edmonton, un peu vers l’ouest et les Rocheuses, se trouve le Pine Hills Golf Club de Rocky Mountain House, AB. Reflétant le nom de la ville voisine, le parcours de golf propose tout un éventail de dénivelés et d’approches aveugles au cœur d’un paysage vallonné et majestueux. En 1989, 9 trous supplémentaires se sont ajoutés à l’aménagement initial pour compléter ce parcours de championnat sur 18 trous qui exige du golfeur un savant mélange de créativité et d’adresse pour réussir un bon score.

Pour voir les résultats des derniers Championnats NextGen, propulsés par JOURNIE Récompenses, de 2022, cliquez sur : Pacifique | Ontario.

De plus amples renseignements sur le Championnat NextGen de l’Ouest, propulsé par JOURNIE Récompenses, de 2022 se trouvent ici.

À SURVEILLER

Cole Bergheim (Red Deer, AB)

Ses résultats dans le top 10 au Championnat NextGen de la Série d’automne de l’Ouest 2021 et au Championnat national MJT 2022 préparent Cole Bergheim à obtenir de brillants résultats au Championnat NextGen de l’Ouest 2022. Bergheim tentera de se rattraper après la 15e place qu’il a affichée au Championnat NextGen du Pacifique plus tôt cette année, et il aura l’occasion de le faire cette semaine au Pine Hills Golf Club.

Logan Graff (Sylvan Lake, AB)

Graff, qui joue au même club de golf que Bergheim, est fin prêt pour décrocher le trophée à Rocky Mountain House, AB. Le garçon de Sylvan Lake, AB, a terminé deuxième l’an passé au Championnat de golf masculin des moins de 19 ans d’Alberta et il compte bien rehausser son jeu au niveau supérieur en 2022.

Georgia Barr (Calgary, AB)

La championne des golfeuses de moins de 17 ans d’Alberta en 2020 s’efforcera de faire progresser sa jeune carrière de compétitrice au Championnat NextGen de l’Ouest. En 2021, le jeu de Barr a montré qu’elle était sur la bonne voie, avec une 5e place au Championnat de golf féminin des moins de 19 ans d’Alberta, une É8 au Championnat amateur féminin d’Alberta et une 13e au Championnat NextGen de la Série d’automne de l’Ouest 2021.

Eileen Park (Red Deer, AB)

Ne vous laissez pas tromper par la taille ou l’âge d’Eileen Park! À 12 ans, Park a remporté toutes les épreuves dans sa catégorie d’âge sur le Circuit Maple Leaf Junior la saison dernière et elle a conclu en deuxième place au Championnat de golf féminin des moins de 19 ans d’Alberta. Elle a déjà fait la preuve qu’elle peut se mesurer sans rougir aux meilleures golfeuses, et c’est exactement ce qu’elle tentera de faire encore une fois lorsqu’elle prendra le départ jeudi à Rocky Mountain House.

À propos des Championnats NextGen, propulsés par JOURNIE Récompenses

Les Championnats NextGen, propulsés par JOURNIE Récompenses, sont une série de huit championnats de golf junior de haut calibre. De mai à juillet, six championnats sont disputés d’un bout à l’autre du Canada, où les meilleurs golfeurs et golfeuses juniors d’une région se mesurent pour obtenir un laissez-passer qui leur permettra de participer à leur championnat national junior respectif, soit masculin ou féminin, de 2022. Les Championnats NextGen donnent aux jeunes athlètes l’occasion de perfectionner et de faire valoir leurs habiletés au plus haut niveau du golf de compétition.

Golf amateur

Le Championnat canadien des collèges et universités revient pour la première fois depuis 2019

Golf Château Bromont
Golf Château Bromont

BROMONT, Québec – Les meilleurs étudiants athlètes de golf du Canada se réunissent au Golf Château Bromont du 1er au 4 juin pour le Championnat canadien des collèges et universités 2022, présenté par BDO. Le championnat comprend à la fois une compétition individuelle et par équipes où se mesurent les meilleurs talents golfiques des universités et collèges canadiens.

2022 marque la 18e édition de cet évènement créé en 2003 par Golf Canada pour donner aux meilleurs golfeurs étudiants au postsecondaire du Canada la chance de participer à un championnat national.

Les 18 équipes en lice dans la division masculine proviennent des associations suivantes (nombre d’équipes entre parenthèses) :

La division féminine se compose de 12 équipes de partout au pays :

Au terme de la troisième ronde du tournoi, le tableau de compétition sera ramené aux dix (10) meilleures équipes masculines et aux six (6) meilleures équipes féminines, y compris toute équipe à moins de 15 coups des meneurs. Les golfeurs individuels à moins de 10 coups de la troisième place, y compris les joueurs du top 10, éviteront aussi le couperet.

Golf Canada se félicite d’offrir aux golfeurs et golfeuses des collèges et universités la possibilité de concourir au plus haut niveau de compétition nationale à la fin de leur saison.

« Les Championnats canadiens des collèges et universités, présentés par BDO, sont une occasion pour les meilleurs étudiants athlètes de golf issus de tous les coins du pays de démontrer leurs talents et de se mesurer dans le cadre d’un championnat national, souligne le directeur du tournoi Akash Patel. Après une interruption de deux ans, Golf Canada reconnaît l’importance que revêt le retour de cet évènement, et nous sommes impatients de commencer la compétition. »

Le championnat – qui a été annulé en 2020 et 2021 à cause de la pandémie de COVID-19 – a été disputé pour la dernière fois en 2019 et les hôtes étaient les Falcons de Fanshawe College sur le terrain du FireRock Golf Club de Komoka, ON. Contrairement aux années précédentes, il n’y aura pas d’établissement d’enseignement hôte de l’évènement de cette année qui aura lieu dans les Cantons de l’Est au Québec.

L’Université de la Colombie-Britannique arrive au tournoi de cette année en tant que champions en titre tant dans la division masculine que féminine. En 2019, l’équipe féminine avait remporté son quatrième championnat national consécutif grâce à une victoire par un coup contre le Rouge et Or de l’Université Laval, tandis que l’équipe masculine avait rattrapé un déficit de neuf coups en ronde finale pour défaire les Mustangs de l’Université Western en prolongation.

Les golfeuses d’UBC ont capturé 14 des 17 derniers titres de tournois par équipes – de loin le plus grand nombre de l’histoire du championnat. Chez les hommes aussi, ce sont les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique qui détiennent le plus de titres en équipe, avec six.

En 2019, Sarah Dunning de l’Université de Guelph a été couronnée championne de la compétition individuelle féminine, et Charles Fitzsimmons de l’Université Western a raflé le titre masculin. Dunning et Fitzsimmons ne seront pas de retour cette année pour défendre leur titre.

La dernière fois que le championnat a eu lieu au Québec, en 2013, les Thunderbirds d’UBC avaient remporté la division masculine et les golfeuses des Carabins de l’Université de Montréal avaient décroché le titre d’équipe féminine championne.

Pour de plus amples renseignements sur le Championnat canadien des collèges et universités 2022, y compris la liste des joueurs, les appariements et tableaux des meneurs, cliquez ici.

ÉQUIPES MASCULINES
Gaiters de l’Université Bishop’s
Badgers de l’Université Brock
Lions du CEGEP Champlain-St Lawrence
Hawks du Collège Humber
Marauders de l’Université McMaster
Gaels de l’Université
Université Laval Rouge et Or
Carabins de l’Université de Montréal
Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières
Vert et Or de l’Université de Sherbrooke
Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique
Dinos de l’Université de Calgary
Cascades de l’Université de la Fraser Valley
Gryphons de l’Université de Guelph
Bisons de l’Université du Manitoba
Vikes de l’Université de Victoria
Lancers de l’Université de Windsor
Golden Hawks de l’Université Wilfrid Laurier

ÉQUIPES FÉMININES
Badgers de l’Université Brock
Hawks du Collège Humber
Université Laval Rouge et Or
Carabins de l’Université de Montréal
Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique
Cascades de l’Université de la Fraser Valley
Gee-Gees de l’Université d’Ottawa
Vikes de l’Université de Victoria
Lancers de l’Université de Windsor
Mustangs de l’Université Western
Golden Hawks de l’Université Wilfrid Laurier

Circuit LPGA Equipe Canada Golf amateur

Brigitte Thibault veut faire le saut chez les golfeuses professionnelles cet été

PHOTO BERNARD BRAULT, Golf Canada

La Québécoise Brigitte Thibault est prête à franchir une étape importante dans sa carrière sportive.

L’athlète de Rosemère a déclaré mercredi qu’elle prévoit faire le saut chez les golfeuses professionnelles cet été, après une carrière marquée par le succès chez les amatrices, dans les rangs universitaires américains et avec le Canada sur la scène internationale.

« Cet été, la moitié de ma saison se déroulera chez les professionnelles, et l’autre chez les amatrices, a dit Thibault, après avoir pris part à son dernier tournoi avec les Longhorns de l’Université du Texas. Je veux juste m’assurer de me retrouver dans le peloton le plus relevé qui soit, afin de me mettre au défi autant que possible.

« Je deviendrai professionnelle cet été, c’est certain, mais pour l’instant nous allons prendre un pas de recul et voir comment les choses se dérouleront », a-t-elle ajouté.

BRIGITTE THIBAULT

Thibault a indiqué qu’elle compte faire le saut chez les golfeuses professionnelles peu avant le début du processus de qualifications pour le circuit de la LPGA, ou encore à l’Omnium canadien féminin CP _ deux événements qui se dérouleront vers la fin du mois d’août.

La première étape du processus de qualifications pour le circuit de la LPGA aura lieu du 18 au 21 août au Mission Hills Country Club de Rancho Mirage, en Californie, tandis que l’Omnium canadien féminin sera présenté du 22 au 28 août au Ottawa Hunt and Golf Club. La deuxième étape du processus de qualifications suivra ensuite du 18 au 21 octobre au Plantation Golf and Country Club de Venice, en Floride.

Thibeault a brillé dans les rangs universitaires américains, s’adjugeant cinq titres avec l’Université Fresno State entre 2018 et 2021. Elle a notamment gagné le Championnat d’association Mountain West en 2019, le Championnat de golf amateur féminin d’Ontario en 2019, le Championnat amateur féminin Western en 2020 et le tournoi amateur féminin Dixie en 2020. De plus, la Québécoise a gagné la médaille de bronze avec le Canada dans l’épreuve par équipe mixte aux Jeux panaméricains de 2019.

Elle a ensuite quitté l’Université Fresno State pour se joindre à l’Université du Texas à Austin en vue de sa cinquième et dernière année d’éligibilité en tant qu’athlète-étudiante. Et lundi, elle a permis à son équipe de terminer la saison au 13e rang du Championnat universitaire américain.

« Je ne le réalise pas encore, pour être franche, a-t-elle évoqué au sujet de la fin de sa carrière universitaire. J’étais avec mes coéquipières plus tôt aujourd’hui, et je me rappelais tous les souvenirs acquis au fil des ans.

« Je suis sans mot, je suis super reconnaissante d’avoir pu vivre toutes ces années, d’avoir appris tant de leçons. C’est beaucoup d’émotions à gérer », a-t-elle convenu.

Thibault a mentionné qu’elle participera prochainement à un autre tournoi amateur. Elle devra choisir entre le Championnat amateur britannique de golf féminin au Hunstanton Golf Club de Norfolk, en Angleterre, du 20 au 25 juin, ou encore à la Coupe Porter, qui se déroulera au Niagara Falls Country Club de Lewiston, dans l’État de New York, du 13 au 16 juillet.

Golf amateur Omnium des États-Unis

Raoul Ménard passe aussi à la finale de l’Omnium américain

Au plus récent  décompte, ils seront trois du Québec à la qualification finale de l’Omnium des États-Unis, un marathon de 36 trous le même jour le 6 juin à un endroit à déterminer par la USGA.

Après Joey Savoie et Brandon Lacasse ces derniers jours, c’était au tour mardi de Raoul Ménard de mériter sa sélection au club Manhattan, dans l’État de New York.

Un pointage de 70, deux sous la normale, lui a valu la 3e place sur les sept disponibles.

Un ancien champion du Québec chez les amateurs et les juniors, Ménard a connu une journée sans tache sur la carte avec deux birdies contre aucun boguey.