Handicap

WHS™ 2024 : Traitement des scores sur 9 trous

Qu’est-ce qui change en 2024 dans la façon de traiter les scores sur 9 trous en vertu du WHS™?

Actuellement, un score sur 9 trous doit être combiné avec un autre pour créer un différentiel de score sur 18 trous avant qu’on puisse l’utiliser pour le calcul du handicap.

À compter de 2024, lorsqu’un golfeur inscrira dans le système un score pour 9 trous, le Système Universel de Handicap calculera automatiquement un différentiel de score sur 18 trous pour la ronde. Ce calcul se fondera sur le différentiel de score calculé pour les 9 trous joués, ainsi que sur le calcul du différentiel de score attendu pour les 9 trous non joués, basé sur l’index de handicap actuel du golfeur. Cela permettra au golfeur de voir sa ronde de 9 trous être prise en compte immédiatement pour le calcul de son index de handicap.

Dans le cadre de ce changement, l’on demandera aux golfeurs de jouer la totalité des 9 trous de parcours disposant d’une évaluation de parcours et Slope valides pour en afficher les scores, au lieu du minimum précédent de 7 trous.

Quels sont les avantages de ce changement?

Un nombre croissant de golfeurs jouent régulièrement des rondes de 9 trous et ceux-ci n’auront plus à attendre d’afficher un autre score sur 9 trous pour que leur index de handicap soit mis à jour.

En outre, cette nouvelle méthode fournit un meilleur indicateur de la façon dont un golfeur jouera normalement sur 18 trous un jour donné, par rapport à la combinaison des scores sur 9 trous obtenus sur différents jours et dans différentes conditions de jeu.

Enfin, cela produit un index de handicap plus cohérent et comparable pour les golfeurs qui inscrivent des scores sur 9 trous. Avec la méthode actuelle, par exemple :

Comment le score attendu d’un golfeur sera-t-il déterminé pour créer un différentiel de score sur 18 trous?

Une fois que le différentiel de score sur 9 trous d’un golfeur a été calculé, il est combiné à un différentiel de score fondé sur l’index de handicap actuel du golfeur pour créer un index de handicap sur 18 trous.

Le score attendu est fondé sur le différentiel de score moyen d’un golfeur ayant un index de handicap donné et une distribution normale des scores – ce n’est donc pas propre à chaque golfeur.

Un score attendu peut être considéré comme étant une valeur neutre, c’est-à-dire qu’une bonne ronde de 9 trous (par rapport à l’habileté du golfeur) donnera un bon différentiel de score sur 18 trous. Une ronde de 9 trous moyenne donnera un différentiel de score moyen sur 18 trous, et ainsi de suite.

Voici un exemple de la façon dont un score sur 9 trous est converti en différentiel de score sur 18 trous :

Un golfeur dont l’index de handicap est 14.0 inscrit un score sur 9 trous de 41. Selon l’évaluation de parcours et Slope des tertres joués, cela donne un différentiel de score sur 9 trous de 7.2. Cette valeur est ensuite ajoutée au différentiel de score attendu du joueur sur les 9 trous suivants pour établir un différentiel de score sur 18 trous de 15.7 qui sera immédiatement inscrit dans le dossier de scores du golfeur.

Lors de l’établissement d’un index de handicap, comment les scores sur 9 trous sont-ils traités?

Pour établir son index de handicap, un golfeur doit jouer un total de 54 trous en en afficher les scores. Ce total peut être constitué de scores sur 9 trous ou sur 18 trous, peu importe. L’utilisation de scores attendus n’entre pas en jeu tant que le golfeur n’a pas joué et inscrit les scores des 54 trous nécessaires à l’établissement d’un index de handicap.

Une fois que le golfeur aura inscrit ses scores pour 54 trous joués et qu’un score attendu pourra être déterminé pour ce golfeur, un différentiel de score sur 18 trous sera calculé pour chaque score sur 9 trous et affiché dans son dossier de scores. À ce moment-là, le golfeur aura établi son premier index de handicap.

Comment la procédure d’affichage des scores changera-t-elle pour un score sur 9 trous?

La procédure d’inscription des scores sur 9 trous ne changera pas. Les golfeurs pourront continuer à inscrite leurs scores comme ils l’ont toujours fait par l’entremise de l’appli Golf Canada ou du Centre de scores Golf Canada. Les golfeurs peuvent inscrire leurs scores trou par trou (recommandé) ou en tant que score brut ajusté.

N’oubliez pas cependant que pour afficher un score sur 9 trous, les golfeurs devront jouer la totalité des 9 trous de parcours disposant d’une évaluation de parcours et d’une Slope valides pour en afficher les scores, au lieu du minimum précédent de 7 trous.

Handicap

WHS™ 2024 : Traitement des trous non joués

Qu’est-ce qui change dans la façon de traiter les scores sur 10 à 17 trous en 2024?

Actuellement, lorsque l’on joue de 10 à 13 trous, les scores des trous 10 à 13 ne sont pas comptés et un score sur 9 trous seulement est inscrit pour la ronde. Lorsque l’on joue de 14 à 17 trous, la normale nette est utilisée pour les autres trous non joués afin de permettre l’inscription d’un score sur 18 trous.

À compter de 2024, lorsqu’un golfeur détenant un index de handicap jouera de 10 à 17 trous, un différentiel de score sera créé en fonction du nombre de trous joués. Pour les trous restants non joués, le différentiel de score attendu de ce golfeur s’ajoutera à cette valeur pour produire un différentiel de score sur 18 trous.

Afin de faciliter la mise en œuvre de ce changement, lorsqu’un golfeur jouera entre 10 et 17 trous, on lui demandera d’inscrire son score trou par trou, de manière à ce que le différentiel de score approprié puisse être calculé à partir des trous joués, et le résultat sera ensuite combiné au score attendu pour les trous non joués afin de produire un score sur 18 trous.

Quels sont les avantages de ce changement?

Les rondes de 10 à 17 trous sont peu courantes pour la plupart des golfeurs et elles sont généralement la conséquence de circonstances comme la noirceur, le mauvais temps ou une ronde en partie par trous. Ce changement aura pour résultat d’ajouter une prime aux trous joués, avec une plus grande flexibilité en matière d’inscription des scores et des différentiels de scores plus précis. Voici pourquoi :

Remarque : La normale nette sera encore disponible pour un usage limité, lorsque c’est plus commode et à la discrétion du Comité de handicap ou du Comité de compétition, mais c’est le score attendu qui sera utilisé par défaut pour les trous non joués.

Voici un exemple de la façon dont un score différentiel sur 18 trous est calculé pour un golfeur qui n’a joué que 14 trous :

Un golfeur dont l’index de handicap est 10.0 joue 14 trous avant d’arrêter sa ronde à cause du mauvais temps. Pour ses 14 trous, le golfeur a obtenu un score brut ajusté de 64. Après avoir affiché son score trou par trou sur 14 trous, un différentiel de score sera calculé à partir du score de 64 et de l’information d’évaluation de parcours pour ces 14 trous joués, et le résultat sera additionné au différentiel de score attendu sur les 4 trous restants pour un golfeur à l’index de handicap de 10.0 afin de déterminer un différentiel de score sur 18 trous.

Comment ce changement influencera-t-il la procédure d’affichage des scores?

Lorsqu’il inscrira un score après n’avoir joué que 10 à 17 trous, le golfeur sera invité à indiquer les trous qu’il n’aura pas joués.

N’oubliez pas que, si le golfeur a commencé à jouer un trou mais ne l’a pas fini, il doit inscrire un score en se servant de la procédure du « Score le plus probable » (Règles du handicap, Règle 3.3).

Si un golfeur joue 10 à 17 trous, son score comptera-t-il aux fins de l’établissement de son index de handicap?

En établissant son index de handicap, ou en jouant jusqu’à atteindre 54 trous joués et inscrits pour l’établir, si un golfeur joue entre 10 et 17 trous, le score qu’il aura fait sur 9 trous d’un parcours bénéficiant d’une évaluation de parcours et Slope devrait être inscrit aux fins de calcul de son handicap. Les trous restants ne seront pas pris en considération.

Handicap

WHS™ 2024 : Réduction du minimum de longueur des parcours

Quelles seront les nouvelles exigences pour les longueurs minimales des parcours et/ou des ensembles de tertres pour qu’on puisse leur attribuer une évaluation de parcours et une Slope?

Le Système universel de handicap a approuvé un seuil de longueur des parcours pour qu’ils puissent recevoir une évaluation de parcours et Slope, et cette longueur minimum est de 1 500 verges pour les parcours de 18 trous et de 750 verges pour les parcours de 9 trous. Il s’agit d’une réduction de moitié, à partir des minimums actuels de 3 000 verges pour les 18 trous et de 1 500 verges pour les 9 trous.

Il y aura par conséquent davantage de parcours de golf qui pourront bénéficier d’une évaluation de parcours et Slope si désiré.

Quels sont les avantages de ce changement?

Les scores joués sur ces parcours plus courts seront admissibles à des fins de calcul du handicap et ainsi, l’index de handicap pourra servir à déterminer un handicap de parcours/handicap de jeu tant pour les parties amicales que pour les rondes de compétition sur ces parcours plus courts.

En outre, étant donné que ces parcours sont souvent joués par des débutants ou des golfeurs qui frappent leurs balles moins loin, ce changement donne la possibilité à ces joueurs de bénéficier d’un index de handicap.

Enfin, ce changement tient compte du nombre croissant de parcours « courts » qui sont construits de nos jours ainsi que des tertres de départ plus rapprochés, ou avancés, qui sont ajoutés sur les parcours plus longs.

Comment un terrain de golf maintenant admissible peut-il obtenir une évaluation de parcours?

Tout administrateur de terrain de golf qui souhaite obtenir une évaluation de parcours et Slope est invité à communiquer avec son Association provinciale de golf pour confirmer l’admissibilité de son parcours et planifier la visite d’une équipe d’évaluation de parcours.

Handicap

Le R&A et l’USGA annoncent les révisions de 2024 du Système universel de handicap

St Andrews, Écosse, et Liberty Corner, NJ, É.-U. : Le R&A et l’USGA ont annoncé aujourd’hui la première mise à jour du Système universel de handicap (WHS™) dans le cadre d’une révision continue des Règles du handicap et du Système d’évaluation de parcours mettant l’accent sur la précision, la cohérence et l’équité. Ces dernières révisions prendront effet le 17 janvier 2024.

L’on a observé une augmentation notable du nombre de scores soumis aux fins de handicap dans de nombreux pays à la suite de l’introduction du Système universel de handicap, ce qui témoigne de l’attrait croissant du golf. Plus de 100 millions de scores sont affichés chaque année, unissant des millions de golfeurs autour d’une mesure normalisée d’habileté au jeu. La mise à jour de 2024 s’appuie sur les données de performance recueillies autour du monde ainsi que sur les rétroactions de plusieurs des 125 pays qui utilisent le système.

Au nombre des révisions importantes du WHS, notons :

Depuis sa création, le Système universel de handicap tient compte des nombreuses façons de jouer au golf dans le monde en donnant aux associations nationales la possibilité d’appliquer à leur discrétion certains éléments régionaux avec pour objectif, au fil du temps, d’arriver à une plus grande harmonisation. C’est pourquoi les instances dirigeantes s’attendent à ce que les pays continuent à modifier la façon dont ils calculent les handicaps de parcours pour qu’ils soient relatifs à la normale, rendant ainsi plus intuitif le score cible d’un golfeur qui « joue en fonction du handicap ».

Les golfeurs sont encouragés à visiter le site web de leur association nationale de golf pour en savoir plus sur les éléments discrétionnaires s’appliquant dans leur région. Les coordonnées de contact des associations nationales se trouvent sur le site web du WHS, ici : https://www.whs.com/#association.
 
Le R&A et l’USGA ont aussi lancé récemment un nouveau Programme d’accréditation et d’interopérabilité des logiciels WHS pour aider à assurer la cohérence et la précision du calcul des handicaps dans le monde entier, et aussi pour aider à la récupération d’un index de handicap et le retour des scores « en voyage » d’un pays à l’autre.

Claire Bates, directrice du handicap au R&A, a déclaré : « Nous avons bien progressé dans les premières étapes du WHS, mais nous savons qu’il y a toujours des éléments qui peuvent être améliorés à mesure que nous recueillons davantage de données et d’informations sur le système dans le monde entier. Le processus de révision régulière est important en matière de bonne gouvernance et cela nous permet d’examiner certains des domaines clés sur lesquels nous avons reçu des commentaires. Nous continuerons à travailler avec les organismes de handicap et les associations nationales du monde entier pour nous assurer que le WHS fournit aux golfeurs un système qui offre un équilibre raisonnable entre l’inclusivité et l’intégrité, en rendant aussi facile que possible l’obtention d’un index de handicap, sous réserve de mesures de protection sensées. »

Steve Edmondson, directeur général, handicap et évaluation de parcours, à l’USGA, a ajouté : « Le jeu de golf continue d’évoluer et le WHS a intégré ces changements d’une manière dynamique pour aider tous les golfeurs, partout où ils jouent. Le golf traverse une période phénoménale et l’amélioration de l’accessibilité à l’index de handicap ainsi que l’exploitation de données et de technologies puissantes pour suivre facilement et avec précision les performances constituent un grand pas en avant. »

Le R&A et l’USGA ont lancé et gouvernent conjointement le WHS dans le but d’offrir un système moderne et réactif qui reflète fidèlement l’habileté démontrée d’un joueur. Ses calculs incorporent les Règles du handicap et le Système d’évaluation de parcours, et il est administré par plusieurs organismes de handicap et associations nationales de golf du monde entier.

La nature plus accessible et souple du système a mené à l’introduction de diverses initiatives réussies de plusieurs associations nationales visant à faciliter l’obtention d’un index de handicap et l’adhésion au WHS.

Faisant écho aux processus de révision d’autres domaines de gouvernance au golf, y compris les Règles du golf et les Règles du statut d’amateur, les révisions du Système universel de handicap continueront de se faire à intervalles réguliers et tiendront compte des données de performance et des rétroactions pour aider à cerner les éléments à améliorer.

Pour en savoir plus sur le Système universel de handicap, vous pouvez visiter le site web du WHS (en anglais seulement) à : www.WHS.com.

Handicap

Quelles sont les procédures liées au plafond souple et au plafond fixe?

Pourquoi est-ce que mon index de handicap ne change pas?

Il y a plusieurs raisons pourquoi votre index de handicap ne change pas. La plupart du temps, c’est que le score que vous venez d’inscrire ne fait pas partie des huit meilleurs de vos vingt derniers scores. Sinon, c’est possiblement dû à l’application d’une procédure de plafonnement dans le calcul de votre index de handicap.

Les mesures de plafonnement contenues dans le Système universel de handicap (WHS) ont pour but de limiter l’augmentation d’un index de handicap pour éviter qu’une série de mauvais scores aient un impact démesuré sur votre index. Voir Les règles du handicap (règle 5.8).  

Que signifie « plafond souple » et « plafond fixe »

Avant de parler de plafond souple ou fixe, il faut d’abord comprendre « meilleur index de handicap », un chiffre qui représente l’index le plus bas affiché par un joueur au cours des derniers 365 jours. Ce meilleur index est une sorte de mémoire de l’habileté réelle du joueur. On utilise ce meilleur index comme point de départ pour déterminer si une procédure de plafonnement doit s’appliquer.

Chaque fois que vous inscrivez un score, le Centre de scores de Golf Canada compare votre nouvel index à votre meilleur index de handicap.

Plafond souple – Lorsque l’écart entre votre index de handicap nouvellement calculé et votre meilleur index est supérieur à 3,0 coups, le plafond souple s’applique et la valeur dépassant 3,0 coups est limitée à 50% de la hausse.

Exemple :

Un golfeur possédant un meilleur index de 12,0 inscrit un score qui génère un nouvel index de handicap de 16,0. Comme la différence est de 4,0, la procédure de plafond souple s’applique.

Pour calculer le nouvel index, on part du meilleur index du joueur, on ajoute 3,0 et 50% de la valeur qui dépasse 3,0.

Index = 12,0 + 3,0 + ((4,0 – 3,0) x 50%)

            = 12,0 + 3,0 + (1,0 x 50%)

            = 12,0 + 3,0 + 0,5

            = 15,5

Le nouvel index de handicap sera donc 15,5

Plafond fixe – Le plafond fixe limite l’augmentation totale de l’index de handicap à 5,0 coups au-dessus du meilleur index.

Exemple :

Un golfeur possédant un meilleur index de 12,0 inscrit un score qui génère un nouvel index de handicap de 20,0. Comme la différence est de 8,0 et que le nouvel index de handicap ne peut pas dépasser 5,0 coups au-dessus du meilleur index, l’index de handicap nouvellement calculé sera plafonné à 17,0.

Les deux procédures de plafonnement sont appliquées automatiquement au calcul de votre index de handicap. Vous n’avez rien de spécial à faire.

Pour en savoir davantage, regardez la vidéo suivante (en anglais seulement) ou encore lisez ceci.

Si vous avez des questions concernant les règles du handicap, allez à l’onglet Demandez à l’expert sur notre site Web ou complétez la formation en ligne sur les règles du handicap et répondez au questionnaire.

Handicap

Pourquoi y a-t-il un score maximum par trou à des fins de handicap ?

Un score à des fins de handicap ne devrait pas être trop influencé par un ou deux mauvais scores sur un trou, car ils ne reflètent pas les capacités démontrées d’un joueur.  Pour éviter qu’un mauvais trou occasionnel n’ait un impact trop important sur votre index de handicap, le Système universel de handicap (WHS) indique comment déterminer votre score maximum.  N’oubliez pas que ce score est utilisé à des fins de handicap, mais qu’un score plus élevé lors d’un événement est pris en compte pour déterminer le vainqueur !

Comment calculer mon score maximum sur un trou ?

En se référant aux Règles du handicap (Règle 3.1), les joueurs ayant un index de handicap établi peuvent inscrire un score maximum de double bogey net, calculé comme suit :

Comment puis-je inscrire un score de double bogey net ?

Pour appliquer un double bogey net, utilisez votre handicap de parcours pour déterminer les trous auxquels vous donnez ou recevez des coups. Ensuite, sur tous les trous où vous avez dépassé votre score maximum, votre score sera ajusté à la baisse jusqu’à votre maximum.

Dans cet exemple, Jane a un handicap de parcours de 16. Jane reçoit un coup sur chacun des trous à index de coup 1-16, le score maximum de Jane sur ces trous serait un triple bogey (Normale + 2 coups + 1 coup reçu). Sur les trous 17 et 18 (où Jane ne reçoit pas de coup), son score maximum est un double bogey.

Cela semble représenter beaucoup de travail ; cet ajustement peut-il être effectué automatiquement ?

Oui, si vous saisissez vos scores dans le Centre de scores de Golf Canada trou par trou (via l’application mobile ou le site Web), le système ajustera automatiquement les scores de vos trous à votre double bogey net si celui-ci est dépassé.

Que faire si je n’ai pas d’index de handicap ?

Si vous n’avez pas encore établi un index de handicap, votre score maximum par trou est la normale + 5 coups.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo suivante (en anglais) ; ou lisez plus d’information ici.

Si vous avez des questions concernant les règles du handicap, n’hésitez pas à demander à un expert ou à participer à notre séminaire de certification des règles du handicap et à notre quiz.

Handicap

Voici pourquoi vous devriez maintenir un handicap au golf

Avez-vous aimé voir nos golfeurs canadiens à l’œuvre lors de l’Omnium britannique ? Allez-vous regarder jouer Brooke Henderson, Alena Sharp, Corey Conners et Mackenzie Hughes aux Jeux olympiques de Tokyo ? Attendez-vous avec impatience le retour post-pandémique de l’Omnium canadien RBC et de l’Omnium féminin CP ?

Et quand vous le faites, est-ce que Golf Canada vous vient à l’esprit ? Cela devrait. Car Golf Canada est l’association qui fait la promotion et qui soutient le sport du golf au pays. La plupart de nos meilleurs joueurs, professionnels et amateurs, ne seraient peut-être pas là où ils en sont aujourd’hui sans les programmes mis en place par Golf Canada, comme First Tee — Premier départ, Équipe Canada, et plusieurs autres. 

La Fondation Golf Canada, qui lui est affiliée, recueille et octroie des fonds pour l’avancement du golf, y compris des bourses d’études. Mais aussi, observez-vous (plus ou moins) les règles du golf ?

C’est pourquoi je suis contrarié lorsque le sujet de Golf Canada est abordé, habituellement lors de l’assemblée habituelle du 19e trou, et que quelqu’un se prononce inévitablement sur la vieille rengaine selon laquelle une adhésion à Golf Canada équivaut à payer des impôts. (Pour tout vous dire, j’ai déjà travaillé pour Golf Canada, qui s’appelait alors l’Association royale de golf du Canada. Donc, bien que je puisse avoir de l’empathie pour leur mission, j’ai aussi plus qu’une connaissance pratique du mandat et des programmes de l’association).

La mention des « impôts » est généralement suivie de quelque chose qui ressemble vaguement à cela : « Je n’ai pas besoin d’être membre. Je n’ai pas besoin d’un handicap. » 

En fait, oui, il vous en faut un si vous êtes un tant soit peu sérieux au sujet de votre jeu. Même si vous n’avez pas l’intention de participer à un pro-am ou à une compétition provinciale ou nationale, qui, en toute connaissance de cause, voudrait jouer une partie compétitive, même pour le plus petit des enjeux, avec quelqu’un qui affirme avant le départ : « Je joue habituellement autour de XX ? Et qui se retrouve étrangement à jouer ce même XX moins 10 coups !

En outre, il n’y a pas de meilleur moyen de faire le suivi de votre progression (ou de votre manque de progression) que de maintenir avec précision votre index de handicap. La publication de vos scores et de vos statistiques trou par trou vous aide à comprendre où se trouvent les failles dans votre jeu.

Captured at TPC Toronto on June, 16, 2021

Bon, maintenant que vous comprenez pourquoi vous avez besoin d’un index de handicap, pourquoi voudriez-vous être membre de Golf Canada ? Voici quelques autres raisons.

Tout cela pour 49,95 $ ? C’est moins que le coût d’une douzaine de balles de golf de marque !

« C’est une évidence, » affirme Ryan Logan, qui admet être partial. « Si les gens savaient à quoi servent les cotisations des membres… mais le défi reste de faire passer le message. »

Ryan Logan est le directeur des services aux membres de Golf Canada et il est, à juste titre, très enthousiaste au sujet des avantages que procure l’adhésion à Golf Canada. Il est tout aussi enthousiaste quant à la tendance impressionnante des scores publiés cette année.

Logan confie que la participation au golf a connu un véritable essor pendant la pandémie et il prévoit une augmentation record des scores publiés en 2021. Les données le confirment. En mars, environ 160 000 scores ont été publiés à travers le pays, soit une augmentation de 64 % par rapport à 2020. En avril, lorsque la météo s’est améliorée et que les restrictions liées à la COVID se sont atténuées dans plusieurs régions, environ 500 000 scores ont été publiés, soit une augmentation stupéfiante de plus de 800 %. En mai, ce sont 1,2 million de scores qui ont été publiés, soit une augmentation de 53 %, et en juin, 1,7 million de scores ont été publiés, soit une augmentation de 15 % par rapport à l’année précédente.

La pandémie a également eu un impact sur la façon dont les résultats ont été affichés. Les kiosques des clubs ayant été retirés par crainte de la propagation du virus par les points de contact, de nombreux golfeurs ont utilisé la nouvelle application de Golf Canada.

L’utilisation de cette application est gratuite. (Toutefois, si vous souhaitez obtenir un index de handicap officiel, vous devez être membre de Golf Canada). Mais tout le monde peut l’utiliser pour faire le suivi de ses scores, pour repérer des parcours, pour jouer selon différent modes de jeu sur le parcours (partie par coups ou Match Play et Skins), pour utiliser la fonction GPS sur le parcours afin de déterminer les distances par rapport à une cible sélectionnée, et plus encore.

Fiez-vous à moi. L’application est intuitive et facile à utiliser. « J’ai commencé à publier mes scores trou par trou et beaucoup d’autres personnes ont fait de même, » ajoute Logan. Le nouveau Système universel de handicap (WHS) encourage les golfeurs à le faire et les Canadiens ont répondu à l’appel. Selon Logan, environ 20 % des scores étaient publiés trou par trou avant l’instauration du WHS. Ce chiffre a doublé en 2020 et il estime que jusqu’à 70 % de tous les scores seront détaillés de cette façon cette année.

Cela dit, certains d’entre vous ne seront toujours pas convaincus du mérite de débourser 49,95 $. Ainsi soit-il.

Au golf, Canada !

Handicap Règles et situations de jeu

Handicap : Saisons actives

Golf Canada

Une saison active est la période pendant laquelle les scores acceptables d’une zone spécifique doivent être soumis pour des fins de calcul du handicap.  Les Règles du handicap stipulent que chaque joueur est responsable de soumettre  tous les scores admissibles dans son registre de scores pour les parties jouées pendant la saison active.

Il incombe aux associations provinciales de golf autorisées de décréter ces périodes actives et inactives; les clubs de la région et les golfeurs ont la responsabilité de respecter ces dates aux fins de l’inscription des scores.

Pour faciliter ce processus, le Centre de scores de Golf Canada prend automatiquement en considération la saison active du parcours joué lorsqu’un score est affiché et si celui-ci doit être inclus dans le calcul de l’index de handicap d’un joueur.

Au Canada, la saison active de chaque province est la suivante :

C.-B. = 1er mars – 15 nov.
AB = 1er mars – 31 oct.
SK = 15 avril – 31 oct.
MB = 15 avril – 31 oct.
ON = 15 avril – 31 oct.
QC = 15 avril – 31 oct.
N.-É. = 15 avril – 31 oct.
T.-N.-L. = 1er mai – 15 oct.
N.-B. = 1er mai – 31 oct.
Î.-P.-É. = 16 avril – 14 nov.

Les scores réalisés sur tout parcours de golf respectant la saison inactive ne sont pas admissibles aux fins de calcul du handicap. Cela est dû au fait que les conditions du parcours pendant les saisons inactives ne correspondent pas à la façon dont l’évaluation de parcours et de Slope ont été déterminées, ce qui peut avoir un impact sur la précision de l’index de handicap d’un joueur.

Les scores réalisés sur un parcours d’une région où la saison active est en vigueur doivent être inscrits aux fins de calcul du handicap, même si le club d’attache d’où le joueur reçoit son index de handicap se trouve, lui, en saison inactive. Le comité de handicap du club en question doit faire en sorte que les golfeurs puissent inscrire ces scores réussis à l’étranger dès le début de la saison active.

Il importe aussi de savoir que, si vous voyagez à l’étranger, vous devriez connaître la saison active de la région où vous comptez jouer au golf pour éviter d’inscrire des scores inadmissibles. Votre club d’attache a besoin de tous vos scores admissibles réalisés « hors-saison » pour s’assurer que votre index de handicap est à jour lorsqu’il est recalculé au début de la saison.

Par exemple, si un golfeur membre d’un club du Québec joue au golf en Floride durant l’hiver (la saison active y est en vigueur toute l’année), tous ses scores réalisés en Floride sont admissibles et doivent être rapportés à son club d’attache québécois. Si ce joueur est aussi membre d’un club de golf en Floride, ces scores doivent être aussi inscrits à son club d’attache de Floride.

 

Le Centre de scores de Golf Canada dispose d’outils permettant de relier les comptes du Canada et de l’USGA, de sorte qu’un score enregistré sur un compte est automatiquement transféré sur l’autre.  Pour plus d’informations ou pour mettre en place ce lien, veuillez contacter membres@golfcanada.ca.

Pour consulter un tableau détaillé des saisons actives et inactives aux États-Unis, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur le handicap, cliquez ici.

Gordon et le golf Handicap

Guide de démarrage super facile pour le Système universel de handicap

Système universel

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai toujours veillé à faire un suivi précis de mon index de handicap. Et les raisons sont d’une évidence risible : je veux savoir si mon jeu s’améliore (ou non) et je veux m’assurer que, lorsque je participe à des épreuves qui couronnent le meilleur résultat net, je suis honnête et équitable avec mes concurrents.

Je n’ai jamais vraiment réfléchi aux mécanismes du système, peut-être parce que j’étais trop paresseux ou désintéressé pour me farcir la lecture du sympathique Manuel du handicap (qui se nomme désormais Règles du handicap). Je donne tout le crédit aux génies qui ont inventé ce fil à couper le beurre, car je ne me suis jamais soucié d’interroger les savants derrière le rideau.

Et puis, cette année, le Système universel de handicap a vu le jour.

Peut-être qu’en raison des restrictions dues à la COVID-19, les golfeurs ont eu plus de temps libre. En tout cas, on ne m’a jamais posé autant de questions sur le handicap, que ce soit sur le terrain ou dans les médias sociaux. Ainsi, en m’inspirant des rédacteurs de ces manuels qui accompagnent votre nouvelle voiture, votre réfrigérateur ou votre télévision, voici ma version du « Guide de démarrage rapide » du Système universel de handicap.

Pourquoi un nouveau système de handicap ?

Pourquoi pas ? Le golf dispose désormais à la fois d’un ensemble de règles reconnues mondialement et d’un système de handicap mondial. Même si vous ne voyagez jamais à l’extérieur du pays, vous pouvez être assuré que vous pratiquez le même sport que tous les autres golfeurs du monde. Il se peut que le nouveau système nécessite quelques ajustements un certain temps après sa mise en vigueur, mais il est peu probable qu’il y ait une autre révision importante dans un avenir rapproché.

Comment fonctionne le nouveau Système universel de handicap ?

Lors d’une des réunions du comité de 23 membres chargé de créer le nouveau système, un délégué de l’USGA a comparé la compréhension des subtilités du système de handicap avec les voyages aériens.

« Je n’ai aucune idée comment fonctionne un avion. Je ne comprends pas la propulsion à réaction, l’aéronautique, etc., mais j’ai confiance que lorsque je monterai à bord de cet avion, il me conduira en toute sécurité à la destination prévue. »*

Aussi, le processus d’élaboration du Système universel de handicap vous donnerait carrément la migraine, donc préoccupez-vous simplement du résultat final !

Mais si vous êtes en quarantaine, masochiste ou l’un de ces génies qui est tapi dans l’ombre, vous pouvez consulter les Règles du handicap.

Le calcul du handicap de parcours a-t-il changé ?

Oui, et à votre avantage. Dans l’ancien système, il n’y avait peut-être qu’une différence de deux ou trois coups dans votre handicap de parcours entre les jalons avant et arrière, bien que ces jalons puissent parfois être séparés de 1 500 verges le long d’un parcours.

Avec le nouveau système, cette différence pourrait maintenant être de 10 à 12 coups, car la normale du parcours a été intégrée dans le calcul.

Pourquoi mon index de handicap n’augmente-t-il pas lorsque j’inscris un score élevé ?

Dans l’ancien système, ce sont les 10 meilleurs de vos 20 derniers scores qui étaient utilisés pour calculer votre index de handicap. Dans le nouveau système, ce sont les huit meilleurs scores qui sont utilisés. Ainsi, ce mauvais score n’apparaît pas nécessairement dans le calcul. De même, l’utilisation des huit derniers (meilleurs) scores au lieu des 10 derniers peut avoir fait baisser votre index.

Mais qu’est-ce que le double bogey net ?

Le « double bogey net » a remplacé l’ancien système de Contrôle équitable des coups (CEC).

Désormais, le score maximum de chacun en ce qui a trait au calcul du handicap est le « double bogey net ». En termes simples, il s’agit de la normale du trou PLUS deux coups (double bogey) PLUS les coups de handicap qui peuvent être autorisés sur ce trou.

Si vous ne voulez pas avoir à déterminer cela lorsque vous publiez votre score, laissez le Centre de scores de Golf Canada le faire pour vous. Lorsque vous saisissez vos scores trou par trou, le Centre de scores s’ajuste automatiquement en fonction du double bogey net.

Et pour ceux d’entre vous qui se plaignent de l’affichage des scores trou par trou : Vous jouez le jeu trou par trou, alors pourquoi ne pas afficher votre score de cette façon ? Cela ne prend que quelques minutes et fournit des données intéressantes.

Voici mon Guide de démarrage rapide super facile :

Affichez tous vos scores trou par trou immédiatement après votre ronde. Laissez le Centre de scores de Golf Canada s’occuper du reste. Et découvrez la nouvelle application qui rend le processus encore plus facile.

*Merci à Craig Loughry, directeur des services de golf de Golf Ontario, pour cette anecdote et pour l’aide précieuse qu’il a apportée à cet article. Loughry était le représentant canadien au sein du Comité mondial des opérations sur le handicap.

Handicap Règles et situations de jeu

Règles du golf et du handicap durant la COVID-19

CLIQUER ICI POUR LA FAQ DES RÈGLES DU GOLF ET DU HANDICAP
DURANT LA COVID-19

 

* mis à jour le 13 juillet 2020

La pandémie mondiale COVID-19 est une période ardue et sans précédent pour les Canadiens et Golf Canada épaule l’ensemble de la communauté golfique du pays pendant cette période sans précédent.

Nous aimons tous ce sport pour l’évasion qu’il offre et pour l’impact positif qu’il exerce sur notre bien-être physique, social et mental. Nous attendons avec impatience des jours meilleurs lorsque le moment sera venu pour les Canadiens de revenir à la normalité récréative, et que les clubs et les parcours seront prêts à souhaiter à nouveau la bienvenue aux golfeurs.

Nous continuons à exhorter les golfeurs à suivre les directives des autorités sanitaires et gouvernementales pour assurer leur sécurité et celle de leur entourage et minimiser toute exposition possible au coronavirus. Cela est particulièrement vrai sur un terrain de golf, où les golfeurs, les travailleurs et les opérateurs devraient accroître leur niveau de vigilance quant à la potentielle exposition au virus sur des surfaces telles que les tiges de drapeau, les balles de golf, les râteaux des fosses de sables, les tés, les voiturettes et les cartes de scores. Nous devons tous faire notre part pour observer les conseils des experts et prendre les bonnes décisions afin de nous protéger mutuellement.

Les directives ci-dessous ne visent pas à encourager ou à décourager quiconque de jouer, mais plutôt, dans notre rôle de gouvernance, à aider les exploitants, les comités et les golfeurs à mieux comprendre comment les règles du golf et les règles du handicap s’appliquent à la lumière des diverses questions reçues par les organismes directeurs du golf.

Les règles du golf modernisées ont été rédigées pour offrir à chaque comité la flexibilité de prendre des décisions quant à la façon dont le golf est pratiqué sur leurs parcours ou en compétition et la section Procédures des comités du Guide officiel des règles de golf (disponible en ligne ici) offre de nombreux conseils et recommandations sur la façon d’aborder les circonstances propres à chaque parcours ou compétition.

Cette flexibilité s’avérera très utile, car les comités cherchent à relever bon nombre de défis auxquels ils sont confrontés dans l’environnement actuel. Bien que la section sur les procédures des comités soit une ressource formidable et ait beaucoup à offrir, bon nombre des questions actuelles n’étaient pas initialement envisagées en vertu des règles du golf et, par conséquent, aucun historique et aucun conseil sur la situation qui prévaut n’y sont fournis. Pour mieux répondre aux questions qui nous sont parvenues en raison de ces circonstances uniques et des défis connexes, des conseils supplémentaires sont accessibles en cliquant ici (en anglais). Nous mettrons ce document à jour au fur et à mesure que des questions supplémentaires nous parviendront.

Alors que les saisons actives s’ouvrent peu à peu à travers le pays, nous aimerions discuter des impacts de la crise sur le handicap. Du point de vue des règles du handicap, les questions les plus fréquemment posées sont principalement liées à l’acceptabilité des scores à publier dans le dossier de score d’un joueur. En particulier, pour modifier le trou et ne pas obliger le joueur à caler la balle tel que requis par les règles du golf. Celles-ci sont fondées dans le souhait de minimiser la possibilité d’exposer les golfeurs au coronavirus et consistent notamment à surélever le revêtement du trou au-dessus de la surface du vert ou à placer divers objets dans le trou afin que la balle puisse en être retirée plus facilement. Dans ces cas spécifiques, en veillant à ce que les conseils des autorités sanitaires et gouvernementales soient suivis, une mesure temporaire est en place au Canada pour accepter les scores joués dans ces conditions à des fins de handicap en utilisant les directives de score les plus probables (règle 3.3, règles de handicap), même lorsque le joueur n’a pas calé la balle dans la coupe.

N’oubliez pas que cette mesure temporaire est maintenant en vigueur au Canada jusqu’à avis contraire de Golf Canada.

Pour plus d’informations et des conseils détaillés, veuillez communiquer avec votre association provinciale de golf ou avec Golf Canada.