Circuit des champions PGA Circuit DP World Circuit LPGA PGA TOUR PGA TOUR Americas

Les meneurs Titleist de la semaine de Golf Canada

temp fix empty alt images for attachment

PGA TOUR

Bryson DeChambeau a frappé sa balle à partir d’une fosse de sable afin de réchapper la normale sur le trou de clôture en se positionnant pour réussir un roulé de quatre pieds qui lui a donné la victoire à l’Omnium des États-Unis pour une deuxième fois en carrière. Il rejoint les Jack Nicklaus, Ernie Els, Tiger Woods et Brooks Koepka dans les rangs des seuls golfeurs depuis la Seconde Guerre mondiale à remporter ce tournoi majeur plus d’une fois à l’âge de 30 ans ou moins. Rory McIlroy, qui n’avait pas raté de roulé de moins de 4 pieds sur les 69 trous précédents, en a laissé échapper deux sur ses trois derniers trous pour conclure au deuxième rang pour une deuxième année d’affilée. Il était en quête de son premier titre majeur depuis 2014. McIlroy détenait une avance de deux coups lorsqu’il a joué un bogey sur le 15e trou, mais il menait encore par un coup après que DeChambeau ait raté un roulé de quatre pieds sur ce même trou pour inscrire son premier trou à trois coups roulés de la semaine. L’Irlandais du Nord est revenu à égalité pour la tête sur le trou suivant lorsqu’il a raté un roulé de 30 pouces, puis il a encore reculé en ratant un roulé de quatre pieds sur son dernier trou. À partir de la tente de pointage, il a vu DeChambeau se sortir d’une pose de balle difficile après son coup de départ sur le 18e trou et claquer un coup presque parfait pour sortir de la fosse et installer son coup roulé gagnant. DeChambeau devient ainsi le deuxième joueur du Circuit LIV Golf à remporter un tournoi majeur, à l’instar de Brooks Koepka qui a décroché le titre du Championnat de la PGA l’année dernière. Patrick Cantlay a conclu troisième à égalité avec Tony Finau. Le no 1 mondial Scottie Scheffler, qui s’est qualifié de justesse pour le week-end, a terminé 41e ex aequo après une ronde finale de 72 qui ponctuait la première fois de sa carrière qu’il jouait les quatre rondes d’un championnat majeur au-dessus de la normale. …Corey Conners, qui survivait au couperet pour la première fois en six participations à l’Omnium des États-Unis, a conclu à égalité en neuvième place, ce qui l’a fait progresser devant Adam Hadwin en lice pour l’une des deux places auxquelles a droit le Canada aux Jeux olympiques qui s’en viennent. Conners était l’un des 11 joueurs à terminer le tournoi avec la normale ou mieux. …Taylor Pendrith a affiché son meilleur résultat en carrière à l’Omnium des États-Unis après avoir évité le couperet pour la deuxième fois en quatre départs. Il a également mérité sa place au tableau du dernier Tournoi Prestige de la saison du PGA TOUR.

POS SCORESTOTAL
É9Corey Conners69-70-71-70E
É16Taylor Pendrith71-70-70-72+3
É56Adam Svensson70-70-74-75+12
MCAdam Hadwin74-73 
MCNick Taylor74-74 
MCAshton McCulloch (s)75-75 
MCMackenzie Hughes72-82 

PROCHAIN ÉVÈNEMENT : Travelers Championship (20 juin)

CANADIENS INSCRITS : Corey Conners, Adam Hadwin, Mackenzie Hughes, Taylor Pendrith, Nick Taylor

KORN FERRY TOUR

Taylor Dickson a surmonté un déficit de quatre coups pour remporter l’Omnium Blue Cross and Blue Shield of Kansas de Wichita. C’est sa deuxième victoire sur le Circuit Korn Ferry et il est le troisième joueur seulement à avoir enregistré deux victoires cette saison, après Tim Widing et Harry Higgs. Sam Stevens, qui prenait le départ pour la première fois cette année, menait par trois coups au début de la ronde finale, mais il a inscrit un bogey sur ses deux derniers trous pour clôturer en deuxième place, à égalitéavec William Mouw qui affichait son meilleur résultat en carrière sur le circuit.

POS SCORESTOTAL
É68Jared du Toit72-65-67-72-4
É73Étienne Papineau67-69-69-72-3
É79Sudarshan Yellamaraju70-66-72-74+2
MCMyles Creighton74-68 

PROCHAIN ÉVÈNEMENT : Compliance Solutions Championship (20 juin)

CANADIENS INSCRITS : Wil Bateman, Étienne Papineau, Sudarshan Yellamaraju. Jared du Toit (substitut)

LPGA TOUR

Lilia Vu a réussi un roulé de cinq pieds pour l’oiselet au troisième trou de prolongation pour défaire Lexi Thompson et la meneuse après trois rondes Grace Kim, décrochant ainsi le titre de la Classique Meijer de la LPGA. Il s’agissait d’une cinquième victoire en carrière pour Vu qui jouait pour la première fois depuis mars, après qu’une blessure au dos l’ait obligée à faire une pause. Thompson, qui a déclaré que cette saison serait sa dernière à jouer le calendrier complet du Circuit de la LPGA, était en quête de sa première victoire en cinq ans sur le circuit. Vu avait amorcé la ronde finale huit coups derrière Kim, mais elle a réussi l’oiselet sur quatre de ses six derniers trous en jeu réglementaire pour se joindre à la prolongation à trois. Sa remontée de huit coups est la plus importante de la saison, une semaine après que Linnea Strom ait effacé un déficit de sept coups pour gagner. Nelly Korda est tombée sous le couperet pour une deuxième semaine consécutive après une séquence de six victoires en sept tournois. …La troisième ronde de 73 de la double championne du tournoi Brooke Henderson n’était que sa quatrième ronde jouée au-dessus de la normale à ce tournoi depuis 2016 (en 30 rondes). Sa deuxième ronde de 69 était sa 19e ronde dans la soixantaine cette année, soit le troisième plus grand nombre cette saison sur le Circuit de la LPGA.

POS SCORESTOTAL
É34Brooke Henderson67-69-73-72-7
É80Alena Sharp70-72-76-76+6
MCMaddie Szeryk73-71 
MCMaude-Aimée Leblanc75-72 
MCSavannah Grewal76-75 

PROCHAIN ÉVÈNEMENT : KPMG Women’s PGA Championship (20 juin)

CANADIENNES INSCRITE: Brooke Henderson, Savannah Grewal, Alena Sharp, Maude-Aimée Leblanc (réserve), Maddie Szeryk (réserve)

EPSON TOUR

Savannah Vilaubi a réussi un coup roulé de 12 pieds pour l’oiselet sur le deuxième trou de prolongation pour défaire Yahui Zhang au Championnat Otter Creek. C’est sa deuxième victoire en carrière sur le Circuit Epson, toutes deux remportées en prolongation. Vilaubi avait inscrit quatre oiselets, annulés en partie par trois bogeys, mais elle a réussi un sauvetage crucial de la normale sur le dernier trou réglementaire pour forcer la tenue de la prolongation. Malgré sa défaite, Zhang affiche quatre finales dans le top 10 en six tournois cette saison.

POS SCORESTOTAL
É64Brigitte Thibault69-74-76+3
MCLeah John74-74 
MCSelena Costabile78-73 
MCKate Johnston75-76 

PROCHAIN ÉVÈNEMENT : Island Resort Championship (21 juin)

CANADIENNES INSCRITE: Selena Costabile, Leah John, Maddie Szeryk, Brigitte Thibault, Kate Johnston (réserve)

PGA TOUR

Le capitaine de l’équipe américaine, Jim Furyk, annonce les assistants du capitaine pour la Coupe des Présidents 2024

Jim Furyk announces captain's assistants

Stewart Cink, Justin Leonard et Kevin Kisner se joindront à Jim Furyk à Montréal

MONTRÉAL, Québec, Canada – Le capitaine de l’équipe américaine Jim Furyk a annoncé que Stewart Cink, Justin Leonard et Kevin Kisner seront les assistants du capitaine pour la Coupe des Présidents 2024, qui se jouera au Club de golf Royal Montréal du 24 au 29 septembre. Furyk aura la possibilité de nommer jusqu’à deux autres assistants avant la compétition.

« Je suis ravi d’annoncer que Stewart, Justin et Kevin seront mes assistants pour la Coupe des Présidents de 2024 à Montréal », a déclaré Furyk. « Ils ont tous les trois un lien étroit avec cet événement, et ils sont des gens de confiance dans la salle des joueurs et sur le parcours. J’ai hâte de travailler en étroite collaboration avec eux alors que nous construisons une équipe américaine de 12 joueurs prêts à compétitionner au Royal Montréal cet automne. »

Stewart Cink, huit fois vainqueur sur le circuit de la PGA, a participé à quatre Coupes des Présidents (2000, 2005, 2007, 2009), affichant une fiche de 9-7-2 en quatre victoires de l’équipe américaine, dont une performance de 4-0-0 à ses débuts en 2000. Stewart Cink et Jim Furyk ont déjà participé à la Coupe des Présidents en 2007 au Royal Montréal, ils avaient donné un point important aux Américains en l’emportant par un trou face à K.J. Choi et Angel Cabrera. Le joueur de 51 ans fera sa première apparition en tant qu’assistant du capitaine en 2024.

« Jim est un ami de longue date et c’est un honneur d’être nommé assistant du capitaine pour la Coupe des Présidents 2024. Cet événement a beaucoup compté dans ma carrière et je suis ravi de retourner à Montréal, où j’ai de si bons souvenirs depuis 2007 », a déclaré Stewart Cink.

Justin Leonard, 51 ans, a participé cinq fois à la Coupe des Présidents (1996, 1998, 2003, 2005, 2009), avec un bilan de 8-11-4. Le vainqueur de 12 tournois de la PGA, qui joue actuellement sur le circuit des champions de la PGA, a été jumelé avec Jim Furyk à quatre reprises entre les Coupes des Présidents 2003 et 2009, où les deux joueurs ont obtenu une fiche de 2-1-1.

« C’est incroyable de voir l’équipe américaine grandir et se développer au fil des ans, et je ne vois personne de mieux que Jim pour mener ce groupe talentueux à Montréal dans quelques mois », a déclaré Justin Leonard, qui fera ses débuts en tant qu’assistant du capitaine. « Ma dernière expérience avec cet événement remonte à près de trois décennies, j’ai donc été honoré de recevoir l’appel de Jim et j’ai bien hâte de vivre une semaine de golf de haut calibre en septembre. »

Kevin Kisner fera également ses débuts en tant qu’assistant du capitaine en 2024, après avoir participé à l’équipe américaine en 2017 et 2022. Le quadruple vainqueur de la PGA TOUR, qui possède un bilan de 2-2-3 en carrière en Coupe des Présidents, s’est forgé une réputation de compétiteur tenace en compétition par trous, remportant la compétition par trous WGC-Dell Technologies en 2019 et terminant vice-champion en 2018 et 2022.

« J’adore la formule de compétition par trous et j’ai hâte de partager mon expertise et mes connaissances avec notre équipe pour diriger un impressionnant groupe de joueurs à Montréal », a déclaré Kevin Kisner, 40 ans. « Jim est quelqu’un que j’admire depuis le début de ma carrière. Il est un grand leader. J’étais très content de recevoir son appel lorsqu’il m’a demandé d’être l’assistant du capitaine cet automne. »

Pour plus d’informations sur la Coupe des Présidents, veuillez consulter le site suivant La Coupe des Présidents 2024 (presidentscup.com)

Omnium canadien RBC PGA TOUR

Robert MacIntyre remporte l’Omnium canadien RBC par un coup devant Ben Griffin

Robert MacIntyre
Robert MacIntyre (Minas Panagiotakis/Getty Images)

Accompagné de son père Dougie comme caddie, Robert MacIntyre a remporté l’Omnium canadien RBC par un coup devant Ben Griffin, dimanche, méritant sa toute première victoire en carrière à la PGA.

Il en était à son 45e tournoi.

«J’en ai des frissons. C’est incroyable, a dit MacIntyre, qui est âgé de 27 ans. Je réalise un rêve, et je n’arrive pas à croire que je l’ai fait avec mon père à mes côtés. C’est lui qui m’a enseigné le golf.»

Amorçant la ronde avec quatre coups d’avance en tête, l’Écossais a joué 68 pour terminer à 264, moins 16.

MacIntyre a récolté cinq oiselets tout comme Griffin, son compagnon de jeu. 

L’Américain a signé une carte de 65 à ses trois dernières rondes.

MacIntyre a aidé l’Europe à s’imposer à la Coupe Ryder en 2023.

Il compte deux victoires sur le circuit européen, en 2020 et 2022.

Victor Perez a fini troisième, résultat d’un deuxième 64 de suite.

Rory McIlroy a livré son meilleur score du tournoi, un 64, ce qui lui a permis de se hisser en quatrième place.

Il a évité le boguey, tout en accumulant six oiselets.

Le Nord-Irlandais a remporté l’Omnium canadien en 2019, à Hamilton, ainsi qu’en 2022, à Toronto.

Corey Conners de Listowel, en Ontario, a été le meilleur Canadien avec une sixième place.

Conners a brillé avec sept oiselets dont quatre d’affilée, jouant 65.

Mackenzie Hughes de Dundas, en Ontario, a de son côté terminé au septième rang, après avoir entretenu de grands espoirs.

Il a terminé le tournoi avec un 70, son pire score de la semaine, glissant à six coups du sommet.

Il débutait la journée dans l’impasse en deuxième place, à quatre coups de MacIntyre.

Hughes a obtenu trois oiselets à ses quatre premiers trous, puis MacIntyre a commis un boguey au premier trou.

L’Ontarien a toutefois été victime de trois bogueys à ses 10 derniers trous.

«C’est démoralisant, a reconnu Hughes. Je voulais vraiment remporter le tournoi. Ça va faire mal pendant un bon bout de temps.»

L’an dernier, le Britanno-Colombien Nick Taylor a triomphé lors d’une prolongation, devenant le premier Canadien à gagner le tournoi depuis 69 ans.

«Je sentais que j’allais être à court de trous pour essayer de créer quelque chose, a dit Hughes. Au golf, ce n’est pas un bon signe quand vous devez essayer de forcer les choses.»

Mince consolation pour Hughes: son résultat lui permettra de participer à l’Omnium britannique en Écosse, le mois prochain.

Taylor Pendrith de Richmond Hill, en Ontario, a fini 21e après un 69, pour 273.

Ça devrait lui valoir la 30e place au monde, le plus haut échelon pour un golfeur canadien.

PGA TOUR

Le capitaine de l’équipe internationale Mike Weir annonce les assistants du capitaine pour la Coupe des Présidents 2024

Team Canada Co Captains
Trevor Immelman, Ernie Els, , Camilo Villegas & Geoff Ogilvy (Getty Images)

MONTRÉAL – Le capitaine de l’équipe internationale Mike Weir a annoncé qu’Ernie Els, Trevor Immelman, Geoff Ogilvy et Camilo Villegas seraient les assistants du capitaine pour la Coupe des Présidents 2024, qui se déroulera au Club de golf Royal Montréal, au Canada, du 24 au 29 septembre 2024.

« Je suis ravi d’annoncer qu’Ernie, Trevor, Geoff et Camilo seront mes assistants pour la Coupe des Présidents 2024 », a déclaré Weir. « Ils ont tous les quatre un lien particulier avec cet événement et l’annonce d’aujourd’hui n’est une simple formalité puisque nous avons travaillé en étroite collaboration au fil des ans pour veiller à ce que l’équipe internationale poursuive sur sa lancée de 2019 et 2022. Nous avons une équipe soudée et ceci ce reflétera dans tout ce que nous ferons à Montréal. J’ai bien hâte de continuer à travailler à leurs côtés pour offrir une excellente semaine de golf à nos joueurs. »

Els, 19 fois vainqueur de la PGA TOUR, a participé à huit Coupes des Présidents (1996, 1998, 2000, 2003, 2007, 2009, 2011, 2013) et détient le record du plus grand nombre de matchs gagnés par un joueur de l’équipe internationale (20). Le Sud-Africain a accumulé un record historique de 20-18-2 et est troisième au classement général des matchs gagnés, derrière Tiger Woods (27) et Phil Mickelson (26) et à égalité avec Jim Furyk (20). Els a été l’assistant du capitaine Nick Price en 2017 avant d’être nommé capitaine de l’équipe internationale en 2019. Cette année-là, il a unifié l’équipe avec la création du logo en forme bouclier et l’a menée à sa plus grande avance dans l’histoire de la Coupe des Présidents avant de s’incliner face à une équipe américaine dirigée par Tiger Woods, 16-14, au Royal Melbourne Golf Club, à Melbourne, en Australie.

« Mike est un ami de longue date, une véritable icône du sport dans son pays d’origine, et c’est un honneur de participer en tant qu’assistant du capitaine à la direction de l’équipe internationale à Montréal en 2024 », a déclaré Els. « Cette équipe a pris un nouvel élan au cours des cinq dernières années, et j’ai bien hâte de me mettre au travail et de m’assurer que nos joueurs sont prêts pour cette compétition au Canada. »

Immelman, le capitaine de l’équipe internationale de la Coupe des Présidents 2022, a été ajouté à la liste des dirigeants de Weir. Le champion du Masters 2006 a joué un rôle essentiel dans la poursuite du développement de l’équipe internationale après la création du logo en forme de bouclier par Els. Grâce à la stratégie, à l’authenticité et à la planification d’Immelman, l’équipe a pu créer un groupe de joueurs extrêmement soudés au Quail Hollow Club et poser les bases permettant au capitaine Weir de continuer à développer l’équipe. Le joueur de 44 ans revient dans l’équipe pour son deuxième mandat en tant qu’assistant du capitaine, après avoir servi pour la première fois sous les ordres de son compatriote Els en 2019. Immelman a fait partie de l’équipe internationale en 2005 et 2007.

« Faire partie de cette équipe est très important pour moi. Je m’y suis investi corps et âme au fil des ans », a déclaré Immelman. « Cette équipe a résisté à l’adversité et construit des fondations pour l’avenir dont nous sommes extrêmement fiers. Je ne pourrais être plus enthousiaste à l’idée de soutenir Mike alors qu’il dirige une équipe de joueurs à Montréal qui sont déterminés à jouer en l’honneur de notre bouclier et à représenter l’équipe internationale. »

Ogilvy revient à la Coupe des Présidents pour la quatrième fois dans le rôle d’assistant du capitaine (2017, 2019, 2022). L’Australien de 46 ans a fait partie de trois équipes internationales consécutives (2007, 2009, 2011), où il a obtenu une fiche de 7-6-1. Ogilvy a remporté huit victoires en carrière sur le circuit de la PGA, dont l’U.S. Open 2006 et trois championnats du monde de golf, ainsi que deux des plus grands titres australiens — l’Australian PGA 2008 et l’Australian Open 2010.

« Mike est le leader idéal pour l’équipe internationale au Canada et j’ai hâte de travailler avec lui », a déclaré Ogilvy. « Sa passion pour cet événement et l’enthousiasme des amateurs de sport canadiens sont uniques. Nous ferons vivre une semaine incroyable à nos joueurs à Montréal. C’est un honneur pour moi d’être à nouveau l’assistant du capitaine et j’ai hâte de contribuer à la réussite de l’équipe internationale. »

Villegas, 42 ans, sera de retour en 2024 après avoir fait ses débuts en tant qu’assistant du capitaine en 2022 au Quail Hollow Club. Le Colombien a représenté l’équipe internationale lors de la Coupe des Présidents 2009 au TPC Harding Park de San Francisco. Outre ses cinq victoires sur le circuit de la PGA, Villegas a atteint le 7e rang du classement mondial officiel du golf et a représenté la Colombie à la Coupe du monde de golf en 2006 et 2011.

« C’est un grand honneur d’être nommé assistant du capitaine et j’ai hâte de travailler aux côtés de Mike et de préparer nos joueurs pour une magnifique semaine au Royal Montréal », a déclaré Villegas. « J’ai occupé ce même poste en 2022 à Charlotte, et je sais que la camaraderie et l’esprit de compétition qui régnaient au sein de cette équipe se poursuivront cet automne, alors que nous continuerons à tracer la voie du succès pour l’équipe internationale.

Pour plus d’informations sur la Coupe des Présidents, veuillez consulter le site PresidentsCup.com.

Omnium canadien RBC PGA TOUR

Nick Taylor remporte l’Omnium de Phoenix

temp fix empty alt images for attachment
Nick Taylor (Ben Jared/ Getty Images)

Le Canadien Nick Taylor a remporté l’Omnium de Phoenix au deuxième trou de prolongation face à Charley Hoffman, dimanche.

Originaire d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, Taylor (65) a calé trois oiselets lors des quatre derniers fanions pour rejoindre Hoffman (64) en tête à 263 (moins-21). L’athlète de 35 ans a ainsi été à l’origine d’une sixième prolongation lors des neuf dernières années dans ce tournoi.

Les deux joueurs ont réussi des oiselets au premier trou supplémentaire, puis Taylor a retranché un autre coup à la normale au second pendant que Hoffman ratait l’oiselet par quelques centimètres.

C’était le quatrième titre de Taylor sur le circuit de la PGA et son deuxième en prolongation. 

Il avait eu l’ascendant sur Tommy Fleetwood en prolongation à l’Omnium canadien, l’année dernière, en calant un aigle avec un coup roulé de 21 mètres lors du quatrième trou supplémentaire. Il était ainsi devenu le premier Canadien à remporter ce tournoi en 69 ans.

Taylor avait égalé un record sur le parcours de TPC Scottsdale en première ronde en jouant 60 (moins-11) pour se forger une avance de cinq frappes.

Deux fois champion, Scottie Scheffler (66) s’est invité dans la lutte avec cinq oiselets consécutifs en fin de troisième ronde. Le joueur le mieux classé au monde a mené au début de la quatrième ronde avant de connaître des ennuis sur les verts.

Il a terminé troisième à 266 (moins-18), à égalité avec son compatriote américain Sam Burns (64).

Également en lice, le Canadien Corey Conners (66) a terminé au 28e rang à 276 (moins-8). Ses compatriotes Adam Svensson et Adam Hadwin avaient été incapables d’éviter le couperet après deux rondes.

PGA TOUR

Le « Tigre » comme… notre Dodo, et voici quoi surveiller en décembre

temp fix empty alt images for attachment
Albany golf course, Albany, New Providence, The Bahamas

Ciel que le temps file vite ! Trop vite ! Dans moins d’un mois, nous serons déjà en transition entre Noël et le début de la nouvelle année.  

Avec tout ce qu’il reste à faire, il ne faut surtout pas se fier à décembre pour ralentir la cadence. Même au golf, le mois sera occupé. 

Tout débutera très fort, cette semaine, avec le retour de Tiger Woods, qui en compte plus que notre Dodo nationale à ses années actives. Il revient au jeu à l’occasion du World Challenge Hero, aux Bahamas. 

 Il s’agit de sa septième résurgence après une absence prolongée, cette dernière remontant en avril, au Tournoi des Maîtres, avant son abandon avec sa jambe reconstituée qui refusait de suivre davantage. 

Le Tigre ne gagnera pas à ce rendez-vous sur invitation limité à 20 participants, au profit de la fondation à son nom, mais il pourrait être compétitif.  

Golf Week rappelle que Tiger n’a jamais été éliminé à mi-chemin lorsqu’il reprend l’action. 

Au Challenge World Hero de 2017, il avait réalisé un Top 10 (9e) après une opération au dos et fini quatrième au Masters, en 2010, malgré cinq mois sur le carreau. 

Bref, comme Dominique Michel auparavant, le sens des retours ne ment pas.  

AUSSI À SURVEILLER 

Dans les autres moments à suivre en décembre, le Tigre et son fils, Charlie, participent au toujours très sympathique tournoi parents-enfants. 

Pourquoi pas une victoire canadienne à l’évènement mixte avec Brooke Henderson et Corey Conners qui seront jumelés pour l’occasion?   

Dans les autres moments à suivre pendant ce sprint final en 2023, on pousse fort, tous ensemble, avec Étienne Papineau. Du 14 au 17 décembre, il disputera la qualification finale de la série Korn Ferry à Ponte Vedra, en Floride, où il pourrait devenirle talent québécois tant attendu à joindre la grande PGA.  

Aussi à l’international, The Royal & Ancient doit annoncer un plan pour le contrôle des distances de balle avant la fin de l’année.  

De retour chez nous, la sélection au prix Pierre-Nadon reste à venir, en n’oubliant pas la tradition de notre quiz des Fêtes.

PGA TOUR

Grosse semaine, deuil en double, tir groupé canadien, Lexi et beaucoup plus  

temp fix empty alt images for attachment
Brigitte Thibault

Qui a dit que l’actualité se tranquillisait plus que le mois d’octobre progressait ? Ce n’est surtout pas le chroniqueur qui va s’en plaindre !  

Trois de nos talents sont encore en test et, conséquemment, en situation de grand stress aux qualifications de la PGA ou de la LPGA.  

Raoul Ménard et Brandon Lacasse sont tous deux à Madison, au Mississippi, pour entreprendre la première des trois sélections annuelles de la série Korn Ferry. 

Brigitte Thibault, elle, est à Venice, en Floride, pour le deuxième des trois segments menant à la LPGA. 

Le trio sera en action de mardi à vendredi. 

Toujours à l’agenda cette semaine, il faut ajouter les intronisations de Dave Ross et Lisa Meldrum au Panthéon du Québec. 

On suit le tout pour continuer de vous informer.  

DERNIÈRE HEURE 

On apprend le décès de Claude Bédard, longtemps directeur des sports au Journal de Québec. On associe automatiquement sa carrière aux Nordiques, bien sûr.

2, 3 13 et 18 

Il s’agit des positions des Canadiens Adam Hadwin, Taylor Pendrith, Nick Taylor et Adam Svensson, la fin de semaine dernière, au tournoi Shriners de Las Vegas, où ils ont tout fait sauf gagner. 

Le Coréen Tom Kim l’a emporté pour une deuxième année de suite.  

18 MILLIONS $ (US)  

Telle a été la faramineuse somme encaissée par l’Américain Talor Gooch, dimanche dernier, à titre de nouveau champion du circuit LIV GOLF pour l’année 2023. Talor qui?  

Il succède ainsi à Dustin Johnson. 

PAS JUSTE DU SKI À SAINT-SAUVEUR PENDANT L’HIVER 

Un concept de golf est en phase de réalisation dans la localité des Laurentides. Sans « brûler » la nouvelle, sachez que le maître d’œuvre est solide. C’est toujours bien, du sang neuf, et les idées qui viennent avec.  

L’ÉTOILE DE LA SEMAINE 

Le prix va à Lexi Thompson même si ses très honorables pointages de 73 et 69 n’ont pas suffi pour se qualifier pour les rondes finales du tournoi Shriners’ Childrens.  

Lors d’une semaine surchargée comme jamais à Las Vegas, avec le match Packers-Raiders à la NFL, l’ouverture de la saison des Golden Knights, les champions en titre de la coupe Stanley, une soirée de combats de UFC, une course de NASCAR et un spectacle de U2, elle est parvenue à faire parler de golf.  

La fille peut frapper en titi. Ses coups départ de 300 verges et plus lui ont permis de négocier une normale cinq en deux coups et une normale quatre du tertre de départ.  

DEUIL  

Nos condoléances à la famille d’Henri Chatelain, un vétéran professionnel québécois décédé au début de la fin de semaine passée. Plus détails ailleurs sur le site.  

À VENDRE… 

C’est le cas au club Les Dunes, à Sorel-Tracy.  

PROS (2) RECHERCHÉS 

Ajoutez ClubLink, qui connaît un automne occupé sur le marché de l’emploi. 

L’organisation cherche un directeur des opérations à Islesmere (Laval) et à Hautes-Plaines (Gatineau). 

FORE! 

La météo annonce des températures au-dessus de la moyenne, cette semaine. Profitons-en!  

PGA TOUR

Weir et Furyk se préparent déjà pour la Coupe des Présidents à Montréal

temp fix empty alt images for attachment

La légende canadienne du golf Mike Weir compte les jours jusqu’à ce qu’il puisse à nouveau entendre le rugissement de la foule à la Coupe des Présidents.

L’Ontarien effectuait des inspections sur place et il rencontrait les principaux organisateurs de la Coupe des Présidents de 2024 au club de golf Royal Montréal, mardi.

Weir a mentionné que même si le tournoi à 12 contre 12 mettra en vedette certains des meilleurs joueurs du circuit de la PGA, l’ambiance est à un tout autre niveau que celle sur le circuit de golf masculin.

« Il y a des rugissements, pas que des cris, a expliqué Weir, qui est le premier Canadien à devenir capitaine de l’équipe internationale. C’est une autre expérience, non seulement pour les joueurs, mais aussi pour les partisans, qui sont plus engagés. Ça ressemble davantage à un match de hockey. »

La Coupe des Présidents voit 12 joueurs américains affronter 12 joueurs de partout dans le monde, sauf de l’Europe. Parce que l’événement met en vedette moins de groupes sur le terrain en même temps, les foules suivent les joueurs de trou en trou, créant une ambiance animée.

Le premier trou d’une Coupe des Présidents est particulièrement impressionnant. Les joueurs arrivent au tertre de départ à partir d’un tunnel et un annonceur et des séquences vidéo annoncent leur arrivée.

« L’expérience du premier tertre est incroyable, a déclaré Weir. Il y a de la musique lorsque les joueurs sortent du tunnel, il y a un grand écran et vous pouvez voir les premiers coups de départ. »

Weir et Jim Furyk, en tant que capitaines non joueurs des équipes internationales et américaines, sont responsables de presque tous les détails de leurs équipes.

Bien que les huit premiers joueurs sélectionnés au sein de chaque équipe soient sélectionnés automatiquement en fonction de leur classement sur le circuit de la PGA, Weir et Furyk pourront choisir eux-mêmes les quatre joueurs restants.

Ils sont également responsables de l’aménagement des cabines des équipes, où les joueurs et leurs conjointes se préparent pour leurs matchs, de la conception des uniformes et des sacs des équipes, ainsi que le moment et la manière dont leurs équipes s’entraînent.

Weir et Furyk doivent équilibrer ces responsabilités en même temps qu’ils jouent sur le circuit des Champions de la PGA, le circuit senior du golf masculin.

« Dès que j’ai accepté le poste, je savais que mon propre jeu serait mis de côté pendant quelques années, a laissé entendre Weir, qui a raté les deux derniers tournois du circuit des Champions afin de pouvoir se concentrer sur sa préparation pour la Coupe des Présidents. Cette équipe et la Coupe des Présidents ont toujours été pour moi une partie importante de ma carrière. Être capitaine est pour moi la priorité dans le monde du golf et mon propre jeu passe en deuxième position. »

Le club de golf Royal Montréal accueille la Coupe des Présidents du 24 au 29 septembre 2024. C’est la deuxième fois que le plus vieux club de golf en Amérique du Nord accueillera l’événement. Weir et Furyk ont tous deux participé à la représentation du tournoi en 2007.

« Le terrain n’a pas vraiment changé depuis 2007, a noté Furyk. Ils vont y ajouter un peu de distance, mais ça reste très similaire. Il a résisté à l’épreuve du temps, c’est sûr. L’événement a pris de l’ampleur, en ce qui concerne le nombre de spectateurs, les chaînes de télévision et l’attrait mondial. Je pense que le golf a également pris de l’ampleur dans le monde entier. »

Les Ontariens Corey Conners et Taylor Pendrith ont fait partie de l’équipe internationale à Quail Hollow, l’an dernier. Il s’agissait de la première fois que deux Canadiens prenaient part à l’événement.

Les États-Unis ont vaincu les joueurs internationaux 17,5 à 12,5. Furyk a affirmé que son équipe sera prête à jouer en territoire hostile lorsque le tournoi se déroulera au nord de la frontière.

« Nous sommes l’équipe en visite, donc beaucoup de partisans se rallieront à l’équipe internationale, a soutenu Furyk. Je pense qu’en tant que joueur, tu apprécies les deux scénarios. Tu aimes faire partie de l’équipe locale, tu aimes le soutien, mais c’est bien de jouer à l’étranger de temps en temps et de jouer le rôle du vilain. »

Korn Ferry Tour PGA TOUR PGA TOUR Americas

Tout un cadeau d’anniversaire pour Étienne Papineau qui s’approche de la PGA!

temp fix empty alt images for attachment

Étienne Papineau ne pouvait pas recevoir plus gratifiant cadeau pour son anniversaire, cette semaine. 

Sa carrière atteint un nouveau sommet alors qu’il célébrbera ce mercredi son 27e anniversaire à titre de nouveau membre de la série Korn Ferry.

Il s’agit de la dernière porte d’entrée vers la PGA.

Les cinq premiers dimanche au classement final de l’année du circuit  Fortinet PGA Tour Canada obtenaienet leur graduation .  

Membre d’Équipe Canada, Étienne a terminé 4e total des points.

Il a remporté la victoire au premier tournoi à Victoria et terminé 2  au Manitoba.

Il a aussi gagné à Victoriaville, mais la Coupe Canada ne figure pas au calendrier pan-canadien malgré son appellation.

AUTRES CADEAUX

Auparavant champion du Québec chez les amateurs et les juniors, Étienne  Papineau a terminé, dimanche, avec 68, 66, 67 et 74 au Championnat de fin d’année de Calgary.

En plus de sa nouvelle certification Korn Ferry, Étienne Papineau accède directement à la troisième et dernière qualification à la ami-décembre.

Étant premier Canadien il décroche, en plus, une invitation à l’Omnium RBC du Canada l’an prochain.

Bravo!

Coupe du présidents Golf Québec PGA TOUR

Les capitaines Fuyrk et Weir très bientôt à Montréal, Céleste chez les pros, jour J pour la Coupe Ryder et autres nouvelles  

temp fix empty alt images for attachment
Derek Leung/Getty Images

Déjà septembre qui arrive et c’est tant mieux, même si la saison ne va pas nécessairement pas dans la bonne direction en ce qui a trait à la durée restante.  

S’il existe un minimum de justice sur cette terre, la météo à venir ne peut pas être pire que cet été avec toute la pluie causant les inondations, les ouragans ou les grands feux… avec la contamination de l’air qui vient avec. 

Ce qui est déjà sûr, en septembre, c’est qu’il y aura bientôt de la célèbre visite à Montréal.  

Il faut encercler tout de suite le 13 septembre au calendrier. 

Si les dates de retour de la Coupe des Présidents 2024 à Royal Montréal sont celles du 24 au 29 septembre, les activités, elles, commencent dès le 13. 

Les deux capitaines Jim Furyk, de l’équipe des États-Unis, et Mike Weir, de la formation internationale, sauf l’Europe, seront alors en ville, plus précisément à la Place Ville-Marie.  

Un coup de maître des dirigeants de la Chambre de commerce, lesquels recevront les deux chefs de file dans le cadre de leur série de rencontres intitulée « Évènements-leaders internationaux ». 

Ils sont titulaires, ensemble, de 25 tournois à la PGA, dont au Tournoi des Maîtres, il y a 20 ans cette année, pour Weir, de même qu’à l’Omnium des États-Unis pour Furyk. 

Fore! Des billets sont en vente pour cette présentation en après-midi, de 14h15 à 18h, avec, comme moment fort, un entretien Furyk-Weir. Ce n’est pas donné, mais quand même moins cher que Taylor Swift si ça peut vous rassurer. 

SAVIEZ-VOUS QUE… 

La victoire de Viktor Hovland par la ronflante marge de cinq coups au Championnat du circuit n’est aucunement le reflet de l’année à la PGA. Vingt-deux tournois en 2023 ont été enlevés par un seul coup et sept des 14 derniers ont été décidés en surtemps. 

NOS QUÉBÉCOISES AUX SÉLECTIONS DE LA LPGA  

Dans la catégorie À surveiller en cette semaine de la fin d’août, l’attention est dirigée vers Rancho Mirage, en Californie, pour le début des qualifications de la LPGA en prévision de 2024. 

Chez les Québécoises, Céleste Dao y fait ses débuts professionnels. Josée Doyon, auteure dernièrement d’un pointage record de 63 au Kansas, est aussi sur les rangs. 

Elles sont 320 aspirantes réparties sur trois parcours et les 95 premières à la fin, jeudi, accéderont à la phase deux, en octobre.  

En passant, Sarah-Eve Rhéaume et Brigitte Thibault y sont déjà confirmées pour la suite, en Floride.  

EXPERT DE HOCKEY ET MORDU DE… GOLF 

Bien que le hockey était sa spécialité professionnelle, le journaliste Yvon Pedneault était aussi mordu de golf.  

Il est décédé, la fin de semaine dernière, à la suite d’un cancer fulgurant. Il avait 77 ans. Il a été mon directeur au Journal.  

Nos condoléances à son fils, Éric, un réalisateur télé.  

FÉLICITATIONS! 

Au tableau d’honneur des championnats québécois de 2023, il faut ajouter les noms de Léonie Tavares (Saint-Raphaël) et Cameron Robitaille (Saint-Hyacinthe). Le duo a été couronné à Knowlton, la semaine dernière, en tant que titulaires provinciaux chez les juniors au jeu par trou. 

Des mentions spéciales à Rosalie Langlois (Pinegrove) et Zack Pageau (Vallée du Richelieu) chez les finalistes.    

FORE ENCORE!  

Aussi sur la scène provinciale, c’est le début du circuit universitaire, lundi et mardi, à Milby.

L’IRRISISTIBLE BROOKE 

Les Canadiens font plus qu’aimer Brooke Henderson: ils l’adorent ! Lors de l’Omnium canadien CPKC à Vancouver, la semaine passée, des gens lui chantaient « Ô Canada » sur le parcours. 

« C’est phénoménal tout cet amour. Je suis heureuse d’avoir mieux joué en toute fin pour ajouter des sourires aux visages. Les partisans le méritent tant », a dit Henderson, détentrice de la 13e place en terminant avec 68 avec son jeu en montagnes russes marqué par deux rondes de 75, notamment.  

MARDI « CHAUD » EN COUPE RYDER 

Alors que le compte à rebours de la Coupe des Présidents s’amorce, Zach Johnson est soumis à son premier grand test. Le capitaine de l’équipe américaine de la Coupe Ryder va annoncer, mardi, ses six sélections pour les rencontres de Rome, à la fin septembre.   

La grande curiosité est de savoir s’il succombera et choisira Brooks Koepka et Dustin Johnson, deux transfuges du LIV GOLF, pour aider la cause des Américains qui ne gagnent pas en Europe? 

Le hic est que ça irait à l’encontre de ses précédentes décisions de nommer, parmi ses assistants, des intransigeants traditionalistes en Fred Coupes et Davis Love III, qui frappent sans cesse à grands coups de « driver » sur les déserteurs. 

Chez les Européens, Luke Donald a une semaine additionnelle pour réfléchir.