PGA Champions Tour PGA TOUR

Les meneurs Titleist de la semaine de Golf Canada

PGA TOUR

Justin Rose a réussi trois oiselets sur une séquence de quatre trous au retour pour sceller, lundi, sa victoire retardée par le mauvais temps au Pro-Am AT&T de Pebble Beach. C’était la deuxième fois en quatre ans que la finale se prolongeait jusqu’au lundi à cause de la météo à Pebble Beach. La victoire de Rose mettait fin à une disette de quatre ans, débutée en 2019, alors qu’il était le No 1 mondial. Il était retombé hors du top 50 et risquait de rater les tournois majeurs pour la première fois depuis 2010, mais sa victoire en Californie le rend admissible au Masters. Brendan Todd, qui a joué deux oiselets quand le jeu a repris lundi, s’est hissé à un coup du meneur avant de conclure deuxième ex æquo avec Brandon Wu. …Taylor Pendrith a grimpé de 25 places en ronde finale pour afficher son meilleur résultat de la saison et un premier top 10 depuis août dernier. …Nick Taylor a coché son quatrième résultat de la saison dans le top 20. …Ben Silverman, qui participait au tournoi grâce à un laissez-passer de commanditaire après avoir remporté un tournoi du Circuit Korn Ferry dans les Bahamas, verra son nom inscrit sur le Mur des Champions derrière le premier tertre de Pebble Beach, même s’il n’a pas survécu au couperet du week-end, parce qu’il faisait équipe avec le quart-arrière des Packers de Green Bay Aaron Rodgers lorsque le duo a remporté la victoire par un coup lors du Pro-Am de l’évènement.

POS SCORESTOTAL
É7Taylor Pendrith71-69-71-64-12
É20Nick Taylor68-72-70-69-8
MCMichael Gligic72-74-69 
MCBen Silverman73-72-71 

PROCHAIN ÉVÈNEMENT : WM Phoenix Open (9 fév.)

CANADIENS INSCRITS : Corey Conners, Adam Hadwin, Mackenzie Hughes, Taylor Pendrith, Adam Svensson, Nick Taylor

KORN FERRY TOUR

Pierceson Coody a effacé un déficit de cinq coups, puis a joué l’oiselet sur le premier trou supplémentaire pour remporter la prolongation à trois au Championnat de Panama. C’était une deuxième victoire en deux ans sur le circuit pour le petit-fils de Charles Coody, un des champions du Tournoi des Maîtres. Il se joint aux trois autres joueurs seulement qui, depuis 2019, ont inscrit deux victoires sur leurs 20 premiers départs en carrière. Mac Meissner et Sam Saunders – le petit-fils d’Arnold Palmer – ont tous deux conclu à égalité en deuxième place après avoir joué la normale au premier trou de prolongation. …Will Bateman a affiché son deuxième résultat dans le top 5 en trois départs cette année, égalisant sa meilleure finale en carrière sur le circuit.

POS SCORESTOTAL
É4Wil Bateman71-68-70-69-2
MCRichard Jung79-75 
WDRoger Sloan74-36 

PROCHAIN ÉVÈNEMENT : Astara Golf Championship (9 fév.)

CANADIENS INSCRITS : Wil Bateman, Richard Jung, Ben Silverman, Roger Sloan

CIRCUIT EUROPÉEN

Daniel Gavins a conclu un double bogey à partir de 26 pieds pour mettre un terme à une finale échevelée au Championnat Ras Al Khaimah. L’Anglais croyait mener par seulement deux coups sur le trou de clôture. Il a fait dévier son coup de départ vers un obstacle d’eau et, après avoir envoyé sa balle au centre de l’allée à son troisième coup, il s’est retrouvé encore une fois à l’eau à l’approche du vert. Ayant coché pour monter sur le vert, il croyait devoir caler son roulé de double bogey pour obliger la tenue d’une prolongation avec Alexander Bjork, mais c’est alors qu’il a appris que Bjork avait fait un bogey sur le dernier trou pour terminer deuxième à égalité avec Zander Lombard. C’était la deuxième victoire de Gavins sur le Circuit européen. Aucun Canadien n’était inscrit à l’évènement..

PROCHAIN ÉVÈNEMENT : Singapore Classic (9 fév.)

CANADIENS INSCRITS : Aucun Canadien n’est inscrit.

PGA TOUR

Retour de Tiger pour trois événements avant Noël

Tiger Woods (Stuart Franklin/ Getty Images)

Un gros mois occupé vous attend à l’approche de décembre, Tiger Woods aussi, et ce n’est pas tant pour la course à l’achat des cadeaux de Noël.

Ce n’est pas un, ni deux, mais trois événements auxquels le Tigre s’apprête à participer à compter de ce prochain jeudi. 

Il faut le faire pour un joueur qui n’a disputé aucun tournoi depuis l’Omnium britannique, ce qui remonte en juillet quand même.

Les amateurs vont être contents de revoir les Woods père et fils en action ensemble.

La télévision jubile pour les cotes d’écoute, Tiger ayant officialisé leur inscription au tournoi parents-enfants 15 au 18 décembre incluant le volet pro-am.

En 2021, Tiger et Charlie, qui fait tout comme le père, avaient volé le spectacle en scellant en deuxième place. Le «kid» a 13 ans.

La jambe de Tiger va mieux. On l’espère du moins, en raison du calendrier d’activités.

Cette semaine, il est l’hôte de son événement Hero World Challenge aux Bahamas.

La semaine suivante, il fera la paire dans The Match avec Rory McIlroy contre Jordan Spieth et Justin Thomas lors d’un affrontement de 12 trous sous les réflecteurs.

Retour de Tiger pour trois événements avant Noël

Un gros mois occupé vous attend à l’approche de décembre, Tiger Woods aussi, et ce n’est pas tant pour la course à l’achat des cadeaux de Noël.

Mario Brisebois  Au 19e.ca

Collaboration spéciale

Ce n’est pas un, ni deux, mais trois événements auxquels le Tigre s’apprête à participer à compter de ce prochain jeudi. 

Il faut le faire pour un joueur qui n’a disputé aucun tournoi depuis l’Omnium britannique, ce qui remonte en juillet quand même.

Les amateurs vont être contents de revoir les Woods père et fils en action ensemble.

La télévision jubile pour les cotes d’écoute, Tiger ayant officialisé leur inscription au tournoi parents-enfants 15 au 18 décembre incluant le volet pro-am.

En 2021, Tiger et Charlie, qui fait tout comme le père, avaient volé le spectacle en scellant en deuxième place. Le «kid» a 13 ans.

La jambe de Tiger va mieux. On l’espère du moins, en raison du calendrier d’activités.

Cette semaine, il est l’hôte de son événement Hero World Challenge aux Bahamas.

La semaine suivante, il fera la paire dans The Match avec Rory McIlroy contre Jordan Spieth et Justin Thomas lors d’un affrontement de 12 trous sous les réflecteurs.

PGA TOUR

Le Canadien Adam Svensson remporte la Classique RSM pour son premier titre en PGA

Adam Svensson (Mike Mulholland/Getty Images)

SAINT SIMONS ISLAND, Ga. – Le Canadien Adam Svensson a signé une première victoire en carrière sur le circuit de la PGA après avoir triomphé à la Classique RSM, dimanche.

Âgé de 28 ans, Svensson a remis une carte de 64 (moins-6) pour se détacher d’une égalité impliquant quatre golfeurs sur le parcours de Seaside.

Svensson a réussi un oiselet au 16e trou et il en a ajouté un autre au 17e fanion pour se donner un coussin. Il a montré un pointage cumulatif de moins-19, deux coups devant ses plus proches poursuivants.

Brian Harman (65) et Sahith Theegala (66) jouaient dans le groupe devant le Canadien et ils ont raté une occasion d’inscrire un oiselet au 18e trou.

Callum Tarren (64) a été le premier à présenter un pointage cumulatif de moins-17 et il avait encore des espoirs de participer à la prolongation. Svensson s’est occupé d’enlever le suspense en ne commettant aucun boguey.

Svensson avait amorcé le tournoi avec une ronde de 73 sur le parcours de Plantation. À ce moment, il se retrouvait à égalité en 108e position.

Svensson amorce sa troisième année complète sur le circuit de la PGA et il obtient une exemption de deux ans en plus d’un laissez-passer pour le Tournoi des Maîtres et le Championnat de la PGA. Il n’a jamais pris le départ d’un tournoi majeur.

Taylor Pendrith, le seul autre Canadien à avoir disputé les rondes du week-end, était aussi en bonne position pour le titre. Sa ronde de 69 l’a cependant fait glisser à égalité au 15e échelon.

PGA TOUR RBC Canadian Open

Billets de choix pour l’Omnium canadien RBC 2023 maintenant en vente

TORONTO (Golf Canada) – Golf Canada, en partenariat avec le commanditaire en titre RBC, a le plaisir d’annoncer que des billets de choix sont maintenant disponibles pour l’Omnium canadien RBC 2023 qui aura lieu du 5 au 11 juin 2023 à l’Oakdale Golf and Country Club, un aménagement classique de Stanley Thompson en plein cœur de Toronto.

CLIQUEZ ICI pour réserver vos billets avant qu’ils ne soient épuisés.

Oakdale mettra au défi les vedettes du PGA TOUR dans une configuration de championnat de 7 460 verges suivant un parcours composite intégrant des éléments de chacun des trois neuf trous du terrain (Thompson, Homenuik, Knudson).

L’un des plus prestigieux évènements sportifs au Canada, l’Omnium canadien RBC propose aux amateurs de golf des kilomètres de places au premier rang pour qu’ils puissent vivre l’expérience passionnante du golf professionnel en personne.

Trois options de billets sont offertes :

Des occasions de bénévolat, de commandite et d’hospitalité d’entreprise sont aussi possibles. Pour de plus amples renseignements sur l’Omnium canadien RBC 2023, visitez le site www.omniumcanadienrbc.com.

PGA TOUR

Tiger de retour dans un mois… sous les réflecteurs

Tiger Woods (Stuart Franklin/ Getty Images)

Depuis le temps que vous posez la question, le réponse est oui, vous allez revoir Tiger Woods au jeu avant la fin de l’année.

Le site Fried Eggs annonce que le Tigre fera équipe avec Rory McIlroy le 10 décembre à The Match Capital One sur le parcours Pelican, en Floride. Maude-Aimée LeBlanc et la LPGA y sont en action, cette semaine.

Les grands amis Jordan Spieth et Justin Tomas seront les rivaux.    

L’événement sera d’une durée de 12 trous à compter de 18 h. et donc sous les réflecteurs.

La suite à décider

Il faudra voir pour la participation en décembre de Tiger au Challenge Hero aux Bahamas du 1er au 4 et le tournoi père-fils PNC les 17 et 18 avec la forte pression de fiston Charlie.

Voilà depuis l’Omnium britannique à la mi-juillet qu’on n’a pas vu Tiger Woods frapper une balle de golf.

«The Match» sera retransmis sur TNT aux USA et divers sites payants.

Saviez-vous que?

Les six premières présentations ont permis d’amasser 33 millions de dollars pour offrir 27 millions de repas à la population dans le besoin.

PGA TOUR

Voici pourquoi Rory est le vrai numéro un et autres nouvelles

Rory McIlroy (Gregory Shamus/Getty Images)

Impossible ne pas se réjouir du retour de Rory McIlroy au premier rang mondial suite à sa troisième victoire depuis juin à la Coupe CJ en fin de semaine en ajoutant plus tôt l’Omnium canadien RBC et le Championnat du circuit accompagné de la Coupe  FedEx.

Cette autre ascension au sommet pour la neuvième fois de l’Irlandais du Nord à 33 ans mérite d’être décrite comme sa plus valorisante d’entre toutes.

Entendons-nous bien: avec ses quatre titres, dont celui au Tournoi des maîtres, Scottie Scheffler a été remarquable, mais McIllroy l’a été davantage avec tout le lot d’innombrables distractions causées par l’arrivée de la série rebelle LIV Golf. 

Rory aurait pu très bien prioriser sa carrière personnelle en laissant le commissaire Jay Monahan se dépêtrer, mais il s’est aussi distingué, assumant pleinement et plus encore ses responsabilités de chef de file du comité des joueurs.

Il reste un tournoi à disputer, le Championnat de fin d’année DP Tour, et Rory McIlroy mérite de compléter 2022 numéro un au monde autant pour son brio que son dévouement.

C’est parti!

Il est tombé 20 centimètres de neige à Régina.

À suivre… absolument

Qui a dit que les nouvelles au golf étaient terminées en fin de saison qui approche? Il en existe une d’importance en développement.

Continuez de nous suivre pour tout savoir bientôt.

Déjà en action       

Patrice Forcier ne perd pas de temps.

Il est déjà actif à son nouveau poste au club Pinegrove, qui est allé le chercher à la Vallée du Richelieu dans le plus important mouvement de personnel cet automne.

Il faut préciser que Pinegrove, hôte deux fois de l’Omnium canadien, possède des projets majeurs sur le parcours et aussi dans les infrastructures intérieures.

Offre de travail

Dans les emplois disponibles, sachez que Beloeil est à la recherche intensive d’une personne à la direction générale.

Détenteur de la double fonction avec réussite ces dernières années, Philippe Mongeau a demandé à se consacrer au rôle de professionnel. 

Dernières nouvelles sur la scène féminine

En remportant le Championnat BMW en fin de semaine, Lydia Ko a obtenu son premier titre en carrière en Corée du Sud, son pays d’origine.

Avec cettedeuxième victoire, elle devient seulement la cinquième double lauréate à la LPGA au calendrier en cours et se place dans la nomination de joueuse de l’année avec trois événements à venir.

En raison des restrictions sanitaires notamment, c’était la première fois que son père la voyait en action en deux ans et demi.

À surveiller cette semaine

Caroline Ciot est de l’équipe canadienne qui dispute la Coupe internationale de la PGA féminine au Nouveau-Mexique. 

Au-delà de mille

Le nombre de parcours affectés à divers niveaux par l’ouragan Ian, selon la national Golf Foundation. 

Pour éviter une (mauvaise) surprise

Préparation hivernale oblige, les premiers clubs commencent à cesser leurs opérations en ce début de semaine.

Quoique de nombreux endroits restent ouverts le 30, donc dimanche prochain, et certains après, il vaut mieux téléphoner avant pour éviter une désagréable surprise.

Golf à sauver

Une fermeture celle-ci définitive, impossible oublier celle du club Mémorial, mon alma mater à Shawinigan avec Gilles Bourassa comme mentor.   

Il faut trouver un moyen de sauver la vocation golf du site.

La somme demandée serait de 1 595 000$, selon Claude Loranger, du Nouvelliste.

PGA TOUR

Dans deux ans, ce sera ici, à Royal Montréal, pour la Coupe des Présidents

Dans les événements à surveiller avec grande attention dans le sport cette semaine, encerclez la Coupe des Présidents entre les États-Unis qui reçoivent l’équipe internationale.

Après Quail Hollow, à Charlotte, en Caroline du Nord, sites des matchs de jeudi à dimanche, Montréal et le Québec est assurément là où la curiosité est le plus grande, la PGA ayant déjà annoncé que Royal Montréal sera l’hôte en 2024 de la Coupe biennale.

Le plan était dès 2023, mais…

À l’origine, l’année devait être 2023 dans le cadre du 150e anniversaire du Royal Montréal, le berceau du golf dans l’ensemble de l’Amérique, mais la pandémie a causé le déplacement.

C’est majeur lorsqu’on sait que Royal Montréal s’avère seulement le deuxième endroit avec Melbourne à recevoir la Coupe à plus d’une occasion et d’autres villes canadiennes avaient manifesté leur vif intérêt.

En 2007, Royal Montréal avait reçu la première Coupe avec les légendes Jack Nicklaus et Gary Player dans les rôles de capitaines sans oublier Tiger Woods.

Le moment le plus fort avait été la victoire en solo de Mike Weir au dernier trou devant le Tigre alors au sommet de son art et 25 000 personnes en fête.  

Citation

«C’est gros pour Montréal!», affirme avec raison Mike Richard, organisateur  principal de Royal Montréal en 2007 de concert avec la PGA et de retour en prévision de 2024 parlant autant du plan sportif que financer avec les retombées.  

En attendant la fin septembre dans deux ans, Corey Conners et Taylor Pendrith, champion 2019 de l’Omnium du Québe, sont cette semaine de l’équipe internationale à Charlotte. Mike Weir a aussi fait le déplacement en Caroline du Nord agissant comme adjoint au capitaine Trevor Immelman.

Omnium des États-Unis PGA TOUR

Ce que vous devez aussi savoir de Matt Fitzpatrick…

PHOTO: Charles Kupra

Avant de fermer le dossier de l’Omnium des États-Unis, il faut savoir que Matthew Fitzpatrick est devenu seulement le troisième titulaire à atteindre 17 verts en coups prescrits en route vers son 68 victorieux en dernière journée.

Voici d’autres observations.

* Le Britannique de 27 ans est  devenu au Country Club de Brookline le deuxième à réussir le doublé américain consistant à gagner à la fois le championnat amateur en 2013 et l’Omnium de États-Unis depuis Jack Nicklaus à Pebble Beach en 1961 et 1972. Pas pire compagnie! 

* On le qualifie du plus discipliné, méthodique et travaillant.

«Je l’appelle Bernhard Langer», dit son vétéran cadet Bill Foster.

* Vingt est le nombre de livres que le champions a dû ajouter au gymnase pour allonger des coups déficients.

* La spectaculaire sortie de la fosse de sable de l’allée du 18e avec un fer numéro neuf pour atteindre le vert sur la distance de 165 verges est déjà bien en tête du palmarès du coup par excellence en 2022.

* Frère cadet du nouveau monarque, Alex Fitzpatrick, 23 ans, est membre de la  série PGA Tour Canada.

Le prochain rendez-vous majeur du 14 au 17 juillet en sera un festif, l’Omnium britannique célébrant son 150e à St. Andrews, en Écosse.

On a déjà hâte.

Omnium canadien RBC PGA TOUR

Rory McIlroy défend son titre de l’Omnium canadien avec succès

(Minas Panagiotakis/Getty Images)

TORONTO – Rory McIlroy doit simplement remplir les papiers et il sera Canadien honoraire.

McIlroy a remis une carte de 62 (moins-8) pour remporter l’Omnium canadien pour une deuxième fois consécutive, dimanche.

Le Nord-Irlandais a eu le meilleur par deux coups sur l’Américain Tony Finau et il a conclu le tournoi avec un pointage cumulatif de moins-19. McIlroy a été encouragé par les Canadiens pendant toute la semaine, alors que des partisans ont scandé son nom lors des 72 trous de l’événement.

« Si une citoyenneté canadienne honoraire m’était accordée, je ne la refuserais certainement pas, a dit McIlroy en riant, alors que le trophée de l’Omnium canadien était à ses côtés. C’est quelque chose dont je serais très fier, mais non, je suis heureux de venir ici de temps en temps, de jouer au golf et d’emporter ce trophée avec moi au sud de la frontière. »

McIlroy a aussi gagné l’Omnium canadien en 2019, au club de golf de Hamilton. Il s’agissait de son premier événement professionnel au Canada. Le tournoi avait été annulé en 2020 et en 2021 en raison de la pandémie de COVID-19.

Parce que les prévisions météorologiques annonçaient des orages, la ronde finale du tournoi s’est jouée par groupes de trois golfeurs, à partir du premier et du neuvième tertre.

McIlroy était accompagné de Finau et de l’Américain Justin Thomas, qui ont tous deux menacé son avance en troisième ronde. Finau a réussi un oiselet au 18e fanion pour terminer à deux coups du vainqueur. Thomas a conclu le tournoi à quatre coups de McIlroy.

« Je suis très heureux de défendre mon titre avec succès, même si ça ne ressemble pas à une défense parce que ça fait tellement longtemps, a affirmé McIlroy. Et de jouer dans un groupe final avec cette ambiance pendant toute la journée. Les partisans ont été incroyables cette semaine. »

Les partisans ont couru sur l’allée du club de golf St. George lorsque McIlroy, Finau et Thomas se sont installés au 18e vert. Les gardes de sécurité et les policiers ont dû restreindre la foule quand McIlroy a confirmé sa victoire grâce à un oiselet.

McIlroy a indiqué que ce groupe de spectateurs lui a fait penser

à la victoire de Tiger Woods à Atlanta, en 2018. Le Nord-Irlandais faisait partie du groupe final cette journée-là et il a mentionné que le sentiment était semblable, même si cette fois, c’était lui le centre d’attention.

« C’était assez bruyant, mais c’est vraiment plaisant, a-t-il déclaré. Chaque fois que ça se produit et que tu peux profiter de ta promenade parce que tu sais que le tournoi est terminé, tu peux vraiment tout savourer et en profiter. »

L’Ontarien Corey Conners a gagné la coupe Rivermead, remise au Canadien ayant été le mieux classé à la fin du tournoi. Il a joué 62 pour s’emparer de la sixième place, à moins-12.

L’Anglais Justin Rose a signé une carte de 60, soit la meilleure du tournoi. Il s’est dit déçu d’avoir raté le record de la PGA (59) même s’il était satisfait de sa quatrième position.

« Je n’ai jamais joué 59 auparavant alors ç’aurait terminé la semaine en beauté, a exprimé Rose, qui a commis un boguey au 18e trou. Je ne sais pas à quel point c’était en mon contrôle ou non. »

Il s’agit de la deuxième victoire de McIlroy cette saison. Il a triomphé à la CJ Cup à Las Vegas en octobre dernier. Il a mis la main sur un 21e titre en carrière sur le circuit de la PGA.

« C’est un jour que je vais me rappeler pour très, très longtemps, a souligné McIlroy. 21 victoires sur le circuit, c’est une de plus que quelqu’un d’autre. »

C’était une flèche en direction de Greg Norman, dirigeant du circuit saoudien LIV. Norman a qualifié McIlroy d’être « victime d’un lavage de cerveau par la PGA » au Washington Post après que McIlroy eut critiqué le nouveau circuit.

Omnium canadien RBC PGA TOUR

Flavin, Thornberry, Adamonis et Kang obtiennent leur laissez-passer pour l’Omnium canadien RBC 2022

TORONTO, Ontario – Patrick Flavin a traversé l’heure de pointe sans encombre, mais Braden Thornberry, Brad Adamonis et Jeff Kang se sont fait prendre dans la circulation lors de la qualification finale de l’Omnium canadien RBC 2022, lundi. Heureusement pour eux, l’autoroute menant au St George’s Golf and Country Club s’est dégagée rapidement.

Thornberry, Adamonis et Kang ont dû se soumettre à une prolongation à quatre golfeurs avant de mettre la main sur les trois dernières des quatre places disponibles en vue de l’Omnium canadien RBC qui aura lieu du 6 au 12 juin sur les allées du St George’s Golf and Country Club, à Toronto.

Les trois golfeurs Américains, qui avaient remis des cartes de 69 (-2) ont mis fin au suspense avec des normales au deuxième trou supplémentaire, mettant ainsi fin aux espoirs de Piercen Hunt.

Plus tôt dans la journée, Flavin avait joué 68 (-3) et personne n’est parvenu par la suite à le déloger du premier rang.

Le golfeur originaire de Chicago, en Illinois, était un coup au-dessus de la normale après le neuf d’aller avant de prendre les choses en mains en route vers la meilleure ronde de la journée.

« Vous ne vous trouvez jamais aussi loin que vous le pensez, a-t-il dit. Il y a eu quelques occasions cette année où les pointages n’ont pas été aussi bas que je le souhaitais. Sur ce parcours passablement difficile aujourd’hui, je pensais que tout ce qui allait être sous la normale serait très bon pointage. Quand j’ai terminé à trois coups sous la normale, je me sentais vraiment confortable. »

Flavin s’y connaît en matière de qualification du lundi. Celui qui en sera à un sixième tournoi du Circuit de la PGA en 2022 en était à une quatrième participation à un tournoi via la qualification finale du lundi.

« Lorsque vous participez à la qualification du lundi, c’est un peu un tourbillon parce qu’il y a tellement de choses à faire, mais je pense que j’ai développé une bonne façon de faire qui me permet de bien jouer et d’avoir beaucoup d’énergie en banque pour le week-end », a déclaré le golfeur de 26 ans.

Adamonis a gardé son calme lorsqu’il s’est retrouvé dans la fosse de sable en bordure du vert au deuxième trou éliminatoire.

« Il y a plusieurs années, j’avais une fosse de sable dans ma cour et je me suis dit:  « J’ai frappé ces coups un million de fois, c’est un coup facile. Je me sentais à l’aise, je n’y ai même pas pensé, et j’ai réussi un bon coup », a ajouté le golfeur de 49 ans.

À l’Omnium canadien RBC, Adamonis en sera à son premier tournoi au Circuit de la PGA depuis le Championnat Valspar de 2021.

Thornberry avait retranché quatre coups à la normale après 14 trous avant que des bogueys aux 16e et 17e trous le fassent glisser à égalité au deuxième rang.

« Je pense que je jouais la meilleure ronde pendant 14 trous. J’ai l’impression que je jouais vraiment bien, mais je n’ai pas bien terminé ma partie. C’était donc satisfaisant de continuer sans tout gâcher », a déclaré Thornberry.

Le premier voyage de Thornberry au Canada est déjà mémorable et le natif de Germantown, dans le Tennessee, cherchera à ajouter aux souvenirs lorsqu’il se présentera au premier tertre de départ jeudi.

Flavin, Thornberry, Adamonis et Kang complètent le peloton de 156 golfeurs qui se disputeront la bourse de 8,7 millions de dollars au St George’s Golf and Country Club. Cliquez ici pour la liste complète des concurrents.

Cliquez ici pour les résultats complets de la qualification finale de l’Omnium canadien RBC.