Propos de Mario Brisebois

Un tour du chapeau au Championnat des pros du Canada pour Marc-Étienne? Et ce sera à reprendre l’an prochain pour Thibault…

Hamilton, ON - June 7 - RBC Canadian Open at Hamilton Golf and Country Club, (Photo par: Gary Yee)

Commençons par la météo au Championnat Callaway des professionnels en titre de la PGA du Canada de mardi à jeudi à Fonthill, Ontario.

La présentation est toujours tardive, mais elle avait lieu en Floride ou en Arizona sous la bonne initiative de Max Orford, ex-pro à Milby et longtemps Monsieur Titleist au Canada, cela pour leur permettre de bien finir la saison auprès de leurs membres.

Le hic est qu’avec la Covid-19, il faut donc rester au Canada cette année.

Quant à la température toujours suspicieuse à la fin octobre, les prévisions montrent que c’est OK pour éviter la neige, les températures se situant cette semaine entre 9 et 13 degrés dans le sud ontarien. Il y aura toutefois de la pluie.

Marc-Étienne Bussières chef de file et retour dans le temps

Ils sont onze du Québec à faire le déplacement à Lookout Point, club de la très grande championne Marlene Stewart Streit, seul talent canadien au Panthéon mondial du golf.

Deuxième au classement pancanadien des points (ceux du Championnat de la PGA du Québec ne sont toujours pas comptabilisés) derrière Pierre-Alexandre Bédard non admissible adjoint, Marc-Étienne Bussières, du club LongChamp, à Sherbrooke, s’avère le chef de file.

Il a gagné dans le passé le championnat de la PGA du Canada et celui des adjoints. Il a donc ces jours-ci le tour du chapeau au bout du putter à sa première participation dans la catégorie.

Dernier Québécois vainqueur en 2009, Ben Boudreault, du Cerf à Longueuil, est aussi sur les rangs avec Éric Laporte, de Montcalm, également ex-titulaire national.

Adrien Bigras, Serge Thivierge, Benoit Morin et Éric Landreville sont sur la liste d’ex-champions, mais le Québécois le plus identifié à ce Championnat national est et demeure Yvan Beauchemin, quatre fois vainqueur en cinq ans, du milieu à la fin des année 1990.

À l’an prochain pour Brigitte aussi!

Après Raoul Ménard et Joey Savoie à la série Korn Ferry, c’était en fin de semaine au tour de Brigitte Thibault d’être malheureusement écartée après la deuxième des trois étapes des Q Séries de la LPGA à Venice, en Floride.

En retard par cinq coups au début de la quatrième et dernière journée sur la 45e  place qui valait un ticket en finale à la fin novembre et début décembre après ses comptes de 74, 72 et 73, elle devait jouer le tout pour le tout en conclusion dimanche. 

Si le courage ne ment pas chez la golfeuse de Rosemère et porte-couleurs d’Équipe Canada, les risques à prendre pouvaient devenir dispendieux avec le résultat qu’elle a dû se contenter de 79 avec un premier neuf de 42.

Le talent ne ment pas, celle-ci ayant gagné aux États-Unis dans les rangs amateurs (Dixie et Western) et à la NCCA (avec Fresno State).

Brigitte ne repart pas les mains vides. 

Elle devient admissible à la série Symetra si elle le veut bien. Elle a aussi l’option de demeurer dans les rangs amateurs une autre année.

Après les efforts et les émotions, elle mérite de prendre tout le temps pour décider.

Brigitte Thibault tentait de rejoindre Maude-Aimée LeBlanc comme compétitrice à part entière de la LPGA en 2022 grâce à sa 6e place au classement général de la série Symetra.

Propos de Mario Brisebois

Vandette en feu en NCAA, annonce imminente des lauréats de la PGA du Québec et… la reine de Milby

Christopher Vandette (Photo courtoisie Kent State University)

Christopher Vandette en feu à la NCAA avant les vacances 

Champion du Québec chez les amateurs l’été dernier, Christopher Vandette aurait bien voulu repousser de quelques semaines la fin de la saison automnale à la NCAA.

Le golfeur du club Kanawaki, où son père Jim est le professionnel, et porte-couleurs de Kent State, a remporté lundi le titre individuel du Championnat Quail Ridge à la NCAA. C’est à Vero Beach, en Floride.

Ex-titulaire du Canada chez les juniors, Christopher a remis des cartes de 66, 69 et 67 sur un parcours qui fait 7 460 verges.

Son combiné de quatorze sous la  normale lui a valu la victoire par deux coups. Sous son inspiration, Kent State a terminé 2e derrière Kansas.

William Duquette, de Laval-sur-le-Lac, est membre de la formation de Kansas, mais il n’était pas de l’alignement cette fois.  

Place aux études et les examens maintenant pour les universitaires. Les activités de la NCAA ne reprendront qu’à la mi-février.

Les lauréats de la PGA du Québec connus à partir de cette semaine

Il y avait de l’action lundi à la Vallée du Richelieu. Pas tant sur le terrain, mais au pavillon transformé en véritable studio d’enregistrement.

Depuis plusieurs semaines, la PGA du Québec a entrepris le processus afin de déterminer ses lauréats Méritas de fin d’année.

Le directeur général Dominic Racine a de quoi être fier du succès de la participation avec plus de 125 mises en nomination.

Mesures sanitaires obligent, bien sûr que toutes et tous n’ont pu faire le déplacement à la Vallée. 

Mais les lauréats, oui, parce que, toujours en raison de la situation, une remise des honneurs en mode virtuel est requise.

Or, les gagnants (tes) étaient conviés (es) pour un enregistrement. Bon et beau joueur, nous n’allons pas ici briser le suspense. 

Les présentations en vidéo débutent à partir de la deuxième moitié de la semaine.

On peut toutefois confirmer que la regrettée Jocelyne Bourassa est dans les honneurs. 

La PGA québécoise lui décerne à titre posthume un Méritas spécial pour souligner tout ce qu’elle a accompli pour son sport.

29 championnats de club et 11 trous d’un coup pour Jocelyn Smith

Je vous dis que Jocelyn Smith, une de nos golfeuses d’élite au Québec, connaît toute une fin de saison au club Milby, dans les Cantons-de-l’Est.

C’est rien de moins que son 11e trou d’un coup qu’elle vient de réussir.

Les chiffres n’effraient surtout pas Jocelyn, dont le père Garth été le premier professionnel à Milby après avoir longtemps été associé au Vieux Lennox appartenant à l’Université Bishop’s. 

Un peu plus tôt cet automne, elle a remporté le championnat du club.

Professionnel à Milby, Guy Faucher a sorti la calculatrice. Son titre s’avérait le 29e de la dame.

Félicitations, madame Smith!

Champion du Québec chez les amateurs l’été dernier, Christopher Vandette aurait bien voulu repousser de quelques semaines la fin de la saison automnale à la NCAA.

Le golfeur du club Kanawaki, où son père Jim est le professionnel, et porte-couleurs de Kent State, a remporté lundi le titre individuel du Championnat Quail Ridge à la NCAA. C’est à Vero Beach, en Floride.

Ex-titulaire du Canada chez les juniors, Christopher a remis des cartes de 66, 69 et 67 sur un parcours qui fait 7 460 verges.

Son combiné de quatorze sous la  normale lui a valu la victoire par deux coups. Sous son inspiration, Kent State a terminé 2e derrière Kansas.

William Duquette, de Laval-sur-le-Lac, est membre de la formation de Kansas, mais il n’était pas de l’alignement cette fois.  

Place aux études et les examens maintenant pour les universitaires. Les activités de la NCAA ne reprendront qu’à la mi-février.

Les lauréats de la PGA du Québec connus à partir de cette semaine

Il y avait de l’action lundi à la Vallée du Richelieu. Pas tant sur le terrain, mais au pavillon transformé en véritable studio d’enregistrement.

Depuis plusieurs semaines, la PGA du Québec a entrepris le processus afin de déterminer ses lauréats Méritas de fin d’année.

Le directeur général Dominic Racine a de quoi être fier du succès de la participation avec plus de 125 mises en nomination.

Mesures sanitaires obligent, bien sûr que toutes et tous n’ont pu faire le déplacement à la Vallée. 

Mais les lauréats, oui, parce que, toujours en raison de la situation, une remise des honneurs en mode virtuel est requise.

Or, les gagnants (tes) étaient conviés (es) pour un enregistrement. Bon et beau joueur, nous n’allons pas ici briser le suspense. 

Les présentations en vidéo débutent à partir de la deuxième moitié de la semaine.

On peut toutefois confirmer que la regrettée Jocelyne Bourassa est dans les honneurs. 

La PGA québécoise lui décerne à titre posthume un Méritas spécial pour souligner tout ce qu’elle a accompli pour son sport.

29 championnats de club et 11 trous d’un coup pour Jocelyn Smith

Je vous dis que Jocelyn Smith, une de nos golfeuses d’élite au Québec, connaît toute une fin de saison au club Milby, dans les Cantons-de-l’Est.

C’est rien de moins que son 11e trou d’un coup qu’elle vient de réussir.

Les chiffres n’effraient surtout pas Jocelyn, dont le père Garth été le premier professionnel à Milby après avoir longtemps été associé au Vieux Lennox appartenant à l’Université Bishop’s. 

Un peu plus tôt cet automne, elle a remporté le championnat du club.

Professionnel à Milby, Guy Faucher a sorti la calculatrice. Son titre s’avérait le 29e de la dame.

Félicitations, madame Smith!

Propos de Mario Brisebois

Voilà pourquoi Maude-Aimée est le talent par excellence au golf québécois et tous les échos du weekend

Maude-Aimee Leblanc
Maude-Aimee Leblanc of Canada follows her shot from the 1st tee during the final round of the LPGA Volvik Championship at Travis Pointe Country Club, Ann Arbor, MI, USA Sunday, May 27, 2018. (Photo by Amy Lemus/NurPhoto via Getty Images)

Allumez les réflecteurs, s’il-vous-plaît. Donnez maintenant le signal pour le roulement des tambours. Le moment de proclamer le talent par excellence de l’année au golf québécois est arrivé.

L’honneur en 2021 revient d’emblée à Maude-Aimée LeBlanc pour avoir assuré son retour à 32 ans comme membre régulière de la LPGA avec une note d’haute distinction suite à ses résultats à la série Symetra.  

Il fallait terminer parmi les dix premières pour une sélection automatique. Or, Maude-Aimée a terminé 6e pour rejoindre Brooke Henderson et Alena Sharp chez les Canadiennes dans les ligues majeures du golf féminin. 

La sélection de Maude-Aimée s’explique par les multiplesraisons que voici:

2e: moyenne de pointage: 70,06

2e: nombre de top dix: neuf pour 53%

2e: nombre de pointages dans les 60: 22

3e: roulé sur les verts atteints en coups réguliers: 1,76

5e: distance des départs: 285,19 verges

6e: nombre de birdies: 216 

6e: dans les gains: 94 188$

9e: moyenne de coups roulés par partie: 29,60 

Il s’agit certes de sa plus prolifique année. 

Bravo à son brio au jeu auquel s’ajoute une autre dimension. 

Déçue de ses performances, Maude-Aimée avait annoncé publiquement sa retraite en 2019. Son mariage et la pandémie ont lui ont fait réaliser qu’elle pouvait accomplir bien davantage. 

À l’excellence, ajoutons et célébrons aussi la patience à la réussite de Maude-Aimée LeBlanc.

Vroom, Vroom!

La marque automobile de grand prestige Lamborghini se lance dans le golf.

Les voiturettes électriques seront mises en vente en 2022.

L’industrie des véhicules sur les parcours représente un chiffre d’affaires de trois milliards de dollars. Le fabricant américain Club Car a été vendu dernièrement 1,3 milliards de dollars.

Rod Black ferme son micro au golf

Rod Black annonce son départ de CTV-TSN, où il était une des têtes d’affiche, notamment comme la voix du golf lors des Omniums canadiens femmes et hommes. Il quitte pour relever de nouveaux défis pour employer la formule usuelle. 

Une des dernières fonctions de Black est survenue à Royal Montréal à la fin septembre alors qu’il animait la Coupe des Supporteurs de Golf Canada, laquelle honorait Diane Dunlop-Hébert, première femme à recevoir le prix pancanadien du Patrimoine.

Qui est le meilleur jouer de tennis au… golf?

Gagnant de cinq tournois de tennis au circuit l’ATP, Casper Ruud est aussi un excellent golfeur.

Entre deux matches au Masters californien d’Indian Wells, la semaine dernière, le Norvégien a trouvé le moyen d’inscrire 71 (moins un) sur le parcours PGA- Stadium, site du tournoi American Express à la PGA.

Eugène Lapierre devrait organiser une partie avec la visite des hommes au stade IGA, l’été prochain.

Retour de la PGA à l’international  

Un espoir d’un semblant retour à la normalité nous provient de la PGA qui reprend son volet international étant au Japon cette semaine pour le Championnat ZoZo.   Les Bermudes, le Mexique et les Bahamas suivront jusqu’à la mi-décembre. 

L’Omnium canadien RBC a été annulé ces deux dernières années.

Une foule de 5000 spectateurs est acceptée comme quoi, oui, ça progresse.

Citation

«Il y a maintenant tellement de jeunes à la PGA que je n’en connais pas les deux- tiers des joueurs», dit Phil Mickelson au sujet du changement de garde en cours. 

Date à retenir

La réouverture des frontières américaines pour les voyageurs canadiens est le 8 novembre.

L’autre excellente nouvelle est que deux vaccins différents sont maintenant acceptés.

À l’an prochain pour Raoul Ménard au circuit Korn Ferry! 

Le bel automne de Raoul Ménard sur la scène compétitive s’est arrêté trois semaines trop tôt.

Qualifié pour la deuxième des trois étapes des qualification en 2022 de la série Korn Ferry, porte d’entrée de la PGA, le golfeur du club Pinegrove a échappé la semaine dernière son ticket pour la finale du 1er au 4 novembre.

Des comptes de 75, 71, 70 et 74 à Brooksville, en Floride, pour un combiné de plus quatre) non pas sufi. Il fallait moins neuf pour être des 19 premiers retenus. Un

quadruple boguey (huit) au 10e trou du jour un a été impossible à racheter.

Ex-champion du Québec chez les amateurs et les amateurs de même que titulaire à la NCAA, Raoul Ménard, 29 ans, avait mérité sa plus importante victoire chez les professionnels en septembre en ravissant la palme de l’Omnium de la Saskatchewan à la série Mackenzie PGA Tour Canada.

Vous êtes nombreux et unanimes à vouloir les Prix Jocelyne 

Je vous assure que vous l’aimiez Jocelyne Bourassa et plus encore, que vous voulez qu’on s’en souvienne longtemps.

C’est ce que confirment vos réactions à notre suggestion aux autorités du golf afin de bien commémorer la mémoire de notre grande dame du golf décédée le 4 août dernier. 

Le sport possède des prix Maurice, la chanson, ses Félix et l’humour, ses Olivier.

À l’instar de ses trois figures dominantes, Jocelyne était aussi un modèle d’abord comme compétitrice et par la suite comme administratrice avec le même brio sur une période de presque 60 ans.    

Il faut le faire, oui

Tout cela dit et bien compris, pourquoi pas l’institution des prix Jocelyne pour souligner d’excellence chez Golf Québec? 

Vous êtes exceptionnellement et unanimement nombreux à partager l’idée. Vous êtes aussi en provenance de différents milieux à vouloir la faire progresser et l’amener à la concrétisation incluant chez Golf Québec, qui pensait à une journée provinciale Jocelyne Bourassa en 2022.

Pourquoi pas les deux alors?

À suivre… 

Propos de Mario Brisebois

Le Prix du patrimoine de Golf Canada à Diane Dunlop-Hébert, Brault s’incline, et toutes les nouvelles du weekend

Diane Dunlop-Hébert (Golf Canada/ Bernard Brault)

Diane Dunlop-Hébert achève sa saison de golf 2021 dans les grands honneurs absolument mérités.

Lors de la journée de la Coupe des Supporteurs au club Royal Montréal cette semaine (lundi), Golf Canada lui décernera la décoration du Patrimoine pour la contribution énorme au golf au fil des ans, (lire des décennies), à servir son sport.

Son curriculum vitæ affiche des présidences à Mount-Bruno jusqu’à l’an dernier, mais aussi à Golf Québec auparavant, de même que Golf Canada pour compléter le tour du chapeau.

Son impact à titre de bénévole est international, la Royal & Ancient l’ayant choisie en 2015 pour être de la première vague de femmes invitées à devenir membres avec Annika Sorenstam, Laura Davis, Renee Powell et la princesse Anne.

Personne humble malgré l’ampleur de son rayonnement, Diane Dunlop-Hébert a l’intention de profiter de la tribune pour rendre hommage aux grandes artisanes du golf féminin. 

Merci de l’implication Madame Dunlop-Hébert. 

Neuf trous de trop pour Étienne Brault

Après avoir été meneur ou co-meneur jusqu’à chemin en vertu de ses pointages de 65 et 69, Étienne Brault a pris la 13e place au Championnat BC, avant-dernière étape du circuit Mackenzie PGA Tour Canada disputée à Kelowna, en Colombie-Britannique.

Il a joué 75 et 69 en deuxième moitié.

Un compte de 40 au deuxième neuf de sa troisième ronde a été coûteux. C’est le métier qui s’apprend.

Le représentant du club Pinegrove a complété à six sous la normale pour les quatre jours, soit huit de plus que le vainqueur ontarien Callum Davison au style très rare.

Il frappe la balle avec les mains inversées sur la prise du bâton. Faut croire que celà fonctionne, cette victoire étant sa deuxième après celle de l’île-du-Prince-Édouard.

Un ancien du Rouge et Or, Baptiste Mory a scellé 23e, tout comme Anthony Brodeur, auteur d’un 67 en conclusion. Brandon Lacasse, de Knowlton termine 37e et Joey Savoie, aussi de Pinegrove, 46e.

Entrepris à la fin juillet au club le Blainvillier, le circuit PGA Tour Canada prend fin à Victoria cette semaine.

Connaissez-vous le circuit Alexis Leray chez nos universitaires?

Le circuit universitaire devrait changer de nom pour devenir celui d’Alexis Leray par la force des choses.

C’est un troisième titre en autant de tournois que le sportif-étudiant du Rouge et Or de Laval a enlevé dimanche à Cowansville, chaque fois avec brio.

Après des comtes de 66 à Cap-Rouge et 65 au club Royal Laurentien, c’est un pointage de 68 qu’il a remis dimanche pour le titre individuel et en équipe.

Leray est de la filière de la Fédération française du Rouge et Or.

Dimanche prochain aura lieu le championnat provincial au club Milby. Devinez qui est le favori?

Mathilde Denicourt, du Vert et Or de Sherbrooke, a remporté le titre féminin et celui en équipe est allé aux Carabins.

Chez les collégiens réunis au Versant, Félix Bouchard et Anne-Sophie Bélanger, de Champlain St-Lawrence, ont été les vainqueurs individuels. 

Boguey!

S’il n’y a pas eu de Coupe Ryder vendredi au Canada (TSN et RDS) à part pour les abonnés de Golf Channel, c’est qu’un responsable (à Toronto) avait oublié que la compétition durait trois jours et non deux.

C’est ce qu’on appelle lever la tête en titi. 

Le golf en deuil 

Le golf perd un de ses plus grands gentilhommes suite au décès de Bruce Fleisher, la semaine dernière.

Personne n’aura autant profité de sa «deuxième» carrière.

Après avoir remporté un seul tournoi en quelque 400 tentatives à la PGA, le Floridien en a gagné 18 au circuit des Champions, dont les deux premiers consécutivement en 1999 pour s’adjuger à la fois les prix de recrue et joueur de l’année.

Aussi ex-champion amateur des États-Unis à 19 ans, Bruce Fleischer a longtemps combattu un cancer de la prostate. Il avait 72 ans. 

20 000 $ et plus

Selon nos espions, ce serait approximativement une somme 23 000$ par action qui aurait été offerte aux membres du club Hillsdale. On sera vite fixé, les gens concernés ayant jusqu’au début octobre pour se prononcer.

Pas un, mais deux trous d’un coup 

Nasa Hataoka devient la première à la LPGA depuis 2016 à réussir deux trous d’un coup lors d’un même tournoi à Championnat de l’Arkansas.

Elles ne sont que cinq dans l’histoire du golf féminin à revendiquer pareil doublé de précision.

La Nipponne l’a finalement emporté par un coup et s’est enrichie de 345 000$.

Un entraîneur heureux

En ce lendemain de la semaine des entraîneurs, permettez de saluer le travail de Pierre Dugas auprès de ses élèves Étienne Papineau, d’Équipe Canada, et Caroline Ciot.  

Arbitre pour… toujours

Après avoir eu une carrière de 1000 matchs et plus dans la Ligue nationale de hockey, Denis Morel possède toujours la vocation d’arbitre… au golf.

Certifié par Golf Canada, Denis est officiel en ce début de la semaine au Championnat TaylorMade/adidasGolf au club Montcalm de la famille Gaudet en compagnie de Jacques Sévigny.  

Retour à la maison

Après un passage à l’extérieur, notamment à Laval-sur-le-Lac, Nicolas Quirion rentre au bercail.

Natif  de l’endroit, Nicolas Quirion devient le nouveau directeur général du club Coaticook en remplacement d’Yves Breton qui choisit de quitter.

Le nouveau patron arrive du club Venise, où il agit cette saison à titre de directeur des opérations golf. 

Birdie!

Au club du Lac Champlain (Nancy Berteau et Réjean Roy) qui investissent pour commémorer la mémoire de notre Jocelyne Bourassa.

Propos de Mario Brisebois

La LPGA s’annonce pour Maude-Aimée et tous les échos du weekend

Maude Aimee Leblanc
PHOTO BERNARD BRAULT, Golf Canada Maude Aimee Leblanc

Maude-Aimée LeBlanc continue de se rapprocher d’un retour à la LPGA en 2022.

C’est en sixième place qu’elle a terminé en fin de semaine au tournoi Symetra The Guardian à Prattville en Alabama grâce à ses cartes de 71 et 67.

Il s’agit de son 8e top dix de l’année. 

Elle aurait pu continuer à gagner des rangs, mais le rendez-vous a été écourté de 54 à 36 trous en raison du mauvais temps.

La gagnante a été l’Américaine Janet Jackson en vertu de sa fiche de moins douze, six coups de mieux que Maude-Aimée.

La très bonne nouvelle est que Maude-Aimée continue de consolider sa place à la LPGA l’an prochain. 

Son chèque de 5786$ la situe donc quatrième pour les gains de l’année avec un total de 87 340$ et les dix premières obtiendront leur promotion au début octobre ce qui viendra vite.

Nouvelle de Raoul Ménard à Calgary

Au circuit Mackenzie PGA Tour Canada à Calgary, Raoul Ménard a été le meilleur  du Québec avec le 13e rang.

Cette semaine, l’action se déplace à Victoria.

D’autres hommages à notre grande dame du golf  

Parlez-moi d’une excellente nouvelle parce que la météo sera de notre côté cet automne qui arrive souvent trop vite. Pas cette année. 

Gardons nos bâtons tout près. Si nos administrations des clubs ont le beau sourire, c’est que la météo à venir est prometteuse. 

«La chaleur est ici pour rester avec des températures plus élevées que la normale», affirme André Monette, chef d’équipe à Météomédia.

On ne se plaindra surtout pas que cela s’appliquera à moyen et même à plus long   terme.

Ressortons le succès de «L’été indien» de Joe Dassin, maintenant. 

«Septembre, mais aussi octobre et même que je parie que novembre favorisent un patron-météo agréable avec l’arrivée du froid repoussé sur l’ensemble du continent  avec un modèle qui favorise l’Est du Canada voire des poussées de chaleur», ajoute André Monette. 

Cela dit, profitons-en vite, on le sait, Dame Nature a toujours ses limites un moment donné.

«Lorsque la cassure surviendra à la mi-novembre, elle sera assez fracassante», avise André Monette à propos de la neige qui pourrait s’installer pour rester dès son arrivée.

À la mémoire de Jocelyne       

Décédée le 4 août, notre grande dame Jocelyne Bourassa est dans la mémoire collective pour y rester.

Jeudi prochain, la direction du golf-hôtel du Lac Champlain (Baie Missisquoi auparavant) lui rendra un hommage spécial.

 Les proprios sont Nancy Berteau et Réjean Roy que l’on félicite, l’idée leur étant venue avant le grand départ.

D’autres présentations sont à venir bientôt pour célébrer la carrière de notre grande dame du golf.

Golf Canada procédera à une annonce spéciale très bientôt. La PGA du Québec ne tardera pas non plus.

On sera là pour vous raconter. 

La fondation du CH y sera

Le tournoi de golf le plus suivi par les médias est celui du Canadien, lequel se tiendra mardi dans la plus stricte discrétion, à Laval-sur-le-Lac, soit sans les joueurs ou le personnel des entraîneurs pour suivre le protocole de la LNH.

L’essentiel est que la Fondation du Canadien sera là pour les enfants dans le besoin.

Birdie!

Aux administrations des clubs de golf de plus ne plus nombreuses à aviser des travaux nécessaires chaque automne. Certains endroits offrent même des rabais.

Cela évite tellement de mécontentement.

Oups!

Il faut qu’il s’agisse d’une première au golf lors du tournoi de La ligue du vieux- poêle d’André Rousseau tenu à North Hatley, la semaine passée.

Les gens ont tellement eu de plaisir sur le pittoresque neuf trous des Cantons en impeccable condition qu’imaginez-vous donc que l’organisateur a fini par oublier de remettre les cadeaux, ce qui est une bonne affaire! 

Où sont-ils?

Lundi et mardi, la série ECPT est à Le Portage pour son Championnat des joueurs.  

Déjà en route vers le 30e

Ce n’est pas un mince exploit qu’a enregistré JocelyneSmithau club Milby. Son championnat du club de la classe A représentait rien de moins que son 29e à cet endroit. Et vous savez quoi? Elle est déjà grande favorite, l’an prochain.  

Mackenzie Tour - PGA TOUR Canada Propos de Mario Brisebois

Raoul Ménard devient le premier québécois à triompher sur le circuit Mackenzie PGA TOUR Canada cette saison

Raoul Ménard, de Pinegrove, remporte la Classique Elk Ridge. Photo courtoisie Mackenzie Tour PGA TOUR Canada

Après quelques places d’honneur du golf québécois, c’est avec panache que Raoul Ménard a enregistré une victoire d’ici en fin de semaine au circuit Mackenzie PGA Tour Canada.

En vertu de ses cartes de 67, 65 et 69 pour une fiche de moins neuf sous la normale, le golfeur de 29 ans du club Pinegrove a mené de fil en fil pour remporter par la ronflante marge de quatre coups la classique Elk Ridge dotée de 100 000$.

L’ex-titulaire du Québec chez les amateurs et auparavant chez les juniors auparavant possédait un coussin de cinq coups avant la finale. 

Les choses se sont vite compliquées avec trois bogueys commis sur les quatre premiers trous avant de se racheter avec quatre birdies dont le dernier en toute fin.

«Je ne cacherai pas que j’étais un peu plus nerveux au début», de déclarer le gagnant sur le site PGA Tour Canada.

Une grande satisfaction pour aller plus loin 

Il s’agissait du premier tournoi canadien de Raoul Ménard cette saison et il s’en souviendra.

«J’ai obtenu des réalisations appréciables au jeu et ce succès s’inscrit certainement parmi les plus satisfaisants», a-t-il reconnu. 

Il pense déjà à la suite.

«Nous sommes tous ici pour atteindre un plus haut niveau en espérant que ce qui survient aujourd’hui va aider à continuer à me rapprocher de l’objectif», de mentionner le champion en portant un regard vers l’avenir.

Autres pointages d’ici 

Au mois d’août, Étienne Papineau, un amateur également du club Pinegrove et d’Équipe Canada, avait terminé 2e à un autre rendez-vous PGA Tour Canada, celui-là à Toronto. 

Dans les autres résultats québécois dans les Prairies, Brandon Lacasse (75, 71 et 71) de Knowlton, et Étienne Brault (71, 76 et 75), qui est aussi de Pinegrove, ont complété aux 19e et 48e rangs.

Il reste trois tournois au calendrier, tous dans l’Ouest du pays. Le prochain est cette semaine à Calgary.

Propos de Mario Brisebois

Malgré les coûts de la pandémie, hausse de 18% et autres nouvelles

Photo by Tracy Wilcox/PGA TOUR

Vous aussi estimez que c’est beaucoup (trop) d’argent 15 millions de dollars pour le vainqueur de la Coupe FedEx en fin de semaine?

Après tout, un événement du renom du Tournoi des maîtres au Grand Chelem n’offre que 11,5 millions pour la totalité de ses bourses.

Aussi bien nous habituer tout de suite.

Compte tenu de ce qu’a coûté la pandémie avec les tournois annulés, sans spectateurs ou encore en nombre limité, la perte de revenus aux concessions et la dispendieux facture de sécurité-santé à régler, on aurait pu croire que la PGA allait fermer son robinet.

Mais non. Immense merci surtout au très lucratif nouveau contrat de télévision  signé l’an dernier avec CBS, NBC et ESPN, lequel entre en vigueur maintenant et est valide jusqu’en 2028, l’argent n’est pas un souci avec une autre hausse.  

Au total, c’est une hausse de 18% qui survient dans les bourses de la PGA pour un record de 633 millions à part les commandites.

Il y a menace d’une Ligue mondiale avec zéro limite financière, l’argent étant saoudien.  

«Notre focus est de toujours travailler avec zéro complaisance afin d’être et de rester numéro un. Nous avons l’équipe nécessaire», de dire le commissaire Jay Monahan.

Il faut ajouter que le golf offre un produit aussi.

Netflix au… golf

Le géant de la diffusion en ligne va tourner une série documentaire sur les coulisses de la PGA. On a déjà hâte à la sortie. 

À surveiller mercredi

C’est le 8 septembre que le capitaine Steve Stricker fera connaître qui seront ses six joueurs invités à la Coupe Ryder à la fin du mois. C’est serré. 

Offres d’emploi

Ça commence tôt et les clubs Triangle d’Or de même que Lac Saint-Jean sont à la recherche d’une personne à la direction générale si cela vous intéresse. 

Boguey

Elle est quoi l’idée du golf de tenir ses Coupes FedEx et Solheim en même temps? 

Les femmes méritent absolument mieux.

Bubba et… ses dames

Radio walkie-talkie d’un main et cahier de notes l’autre, Bubba Watson a passé la semaine dernière comme «aide» de l’équipe américaine à la Coupe Solheim. 

Il est un ami de la capitaine Pat Hurst et son mari, représentant Ping de longue date,

mais plus important encore, le double titulaire du Tournoi des maîtres est un ardent partisan du golf féminin.

«Lorsqu’on voit tout le bien qu’a apporté le support des joueurs de la NBA pour la WMB, pourquoi le golf ne ferait pas de même pour les femmes qui ont plus de talent compte tenu du gabarit», commente-t-il.

Des nouvelles de Joey

Joey Savoie se situe 16e au classement des points avec sa participation à cinq tournois sur sept à la série américaine Forme Tour sanctionnée par la PGA. La finale est cette semaine à Huntsville, en Pennsylvanie. 

À venir

Alors que les championnats des clubs se terminaient durant le long congé de la fête du Travail, il y aura une suite avec le tournoi pro-champions (nes) au Country Club de Montréal le 13 septembre. C’est organisé par la PGA du Québec. 

Birdies

Le pluriel est de mise, le prix allant à la fois à Marie-Thérèse Torti pour sa sélection au Panthéon du golf au Québec en compagnie de l’architecte Howard Watson à titre posthume.

Un coup de chapeau spécial à Marc Tremblay, président du Panthéon, et son équipe, de perpétuer l’histoire.

Fiston Jordan Spieth…

Le golfeur annonce que sa blonde de toujours Annie Verret et lui joindront le club des nouveaux parents au début novembre.

Citation

«Plutôt que de s’attaquer aux bâtons dans sa mission pour le contrôle des distances que l’USGA regarde donc à la place l’objet le moins dispendieux: la balle de golf», déclare John Daly qui entre dans le débat à son tour.

Propos de Mario Brisebois

Ne touchez pas au «driver» de Phil, victoire canadienne et toutes les nouvelles du weekend !

COLUMBUS, OH - AUGUST 29: Adam Svensson of Canada poses with the trophy after winning the Nationwide Childrens Hospital Championship at The Ohio State University Golf Club on August 29, 2021 in Columbus, Ohio. (Photo by Kirk Irwin/Getty Images)

Dans la catégorie à ne plus inviter au même party, inscrivez donc au haut de la liste Phil Mickelson et les autorités de la USGA. 

Phil est en beau fusil. Dans sa mission menée conjointement avec la R&A de réduire les distances atteintes rendant des parcours obsolètes, une étude a été commandée.

Une des façons de faire serait d’imposer la limite de pouces 46 pouces pour les tiges.

«C’est PATHÉTIQUE!», écrit Mickelson en grosses lettres majuscules dans son virulent message twitter.

«Les joueurs auront des élans plus violents, ce qui ajoute à la pression sur le corps menant aux blessures», déplore-t-il.

En plus de l’argument santé, il soulève une question économique. 

«Pourquoi changer alors que le golf connaît son premier boom en 40 ans?», demande-t-il.

Dans le cas de Phil, voilà que s’ajoute un enjeu personnel.

Il faut savoir que lorsqu’il a gagné le Championnat de la PGA à 51 ans, il avait dans son sac un décocheur amplifié de 46,5 pouces afin de pouvoir rivaliser avec les jeunots côté distance. Or…

Cette année, Dustin Johnson a fait l’essai d’une tige de 47 pouces et Bryson DeChambeau a poussé la note à 48.

Phil Mickelson n’est pas seul dans son club de vives réactions. Oh que non!

«Ces gens-là ne savent pas ce qu’ils font», a déclaré Keegan Bradley.

«Qu’ils gardent donc leur argent pour d’autres choses plus utiles comme investir dans le développement de la participation», a très fortement suggéré Rory McIlroy, président du conseil des joueurs.

La touche plus gagnante que les gros bras

Le vieux dicton «tu frappes pour le spectacle et tu pottes pour l’argent» ne se démode jamais.

Alors que Bryson DeChambeau a claqué 48 coups de départ de 320 verges ou plus au Championnat BMW, c’est un roulé 17 pieds qui a valu la victoire à Patrick Cantlay au 6e trou de surtemps. 

Cette prolongation était la quatrième en autant de semaines à la PGA.

Boguey!  

Bryson veut prouver quoi en refusant de participer aux conférences de presse? Pas sûr que ses commanditaires soient très heureux avec cette visibilité perdue.

Victoire canadienne

Elle a été signée Adam Svensson au Championnat Nationwide à Columbus, Ohio. 

Il s’agissait d’un deuxième gain à la série Korn Ferry du Britanno-Colombien qui graduera à la PGA au calendrier 2021-22.

Rafa… le golfeur 

Que fait Rafa Nadal maintenant qu’il s’est retiré de l’Omnium des États-Unis et le reste de la saison? Il soigne son pied gauche en jouant au golf, ce qu’il fait assez bien.

Il vient de terminer 6e au championnat «mid-amateur» des Baléares. 

Vainqueur de 20 titres au Grand Chelem, Rafa a la particularité d’être gaucher au tennis, mais droitier au golf. 

… et Jack au tennis

Jack Nicklaus se déplace sur des béquilles. Le monde est à l’envers en ce sens qu’alors que Rafa est au golf et que Jack s’est blessé en ressortant sa raquette.

«J’ai voulu réagir un peu trop rapidement pour retourner une balle», commente-t-il au sujet de sa chute.

À la suggestion d’un ami, le gagnant de 18 titres majeurs a entrepris la pratique très populaire du pickleball.

Il faut le faire quand même à 81 ans! 

395 000$

Telle sera la valeur de la 30e et dernière bourse à la Coupe FedEx, cette semaine. Le gros lot est de 15 millions. 

Aussi à surveiller cette semaine 

Septembre est le mois des grandes compétitions internationales entre continents et cette semaine chez les dames, ce sera la Coupe Solheim entre les USA et l’Europe sur le parcours d’Inverness, à Toledo, Ohio.

Sur papier, les Américaines ont l’avantage.

La Coupe Ryder suivra à la fin du mois à Whistling Straits, au Wisconsin.

Festival de birdies et non des bleuets

Voilà à quoi a ressemblé le tournoi du Lac Saint-Jean RL Énergie au club du même nom en fin de semaine. 

Max Gilbert (64-66 pour 14 sous la normale) a ravi les honneurs deux coups devant l’Ontarien John Maley (68 et 64).

Sonny Michaud a pris le 3e rang.

De retour au bercail, Keven Fortin-Simard a terminé avec 63 avec huit birdies et un aigle après 73 la veille pour partager le 6e échelon avec Pierre-Alexandre Bédard.  

Citation

«Un businessman aux USA est quelqu’un qui parle de golf tout l’avant-midi au bureau et qui parle d’affaires au golf l’après-midi une fois rendu à son club de golf.»

-Jerry Lewis

Propos de Mario Brisebois

Les parcours à Montréal «échappent» à l’interdiction des pesticides – pour le moment – , compliquée la Coupe FedEx, la période des championnats et plus

Liberty National Golf Club
JERSEY CITY, NEW JERSEY - AUGUST 23: A general view of the fifth hole is seen during the final round of THE NORTHERN TRUST, the first event of the FedExCup Playoffs, at Liberty National Golf Club on August 23, 2021 in Jersey City, New Jersey. (Photo by Sarah Stier/Getty Images)

Olalalala. Le golf à Montréal s’en tire tellement bien, en tout cas certainement mieux que les agriculteurs.

C’est un véritable «mulligan» que les parcours obtiennent alors que la mairesse, Valérie Plante, lance le plus ambitieux plan anti-pesticides chimique dans une municipalité ou une province.

On parle ici de 36 différents ingrédients servant à 107 produits dont la vente deviendra bannie. 

Du nombre, il y a le très controversé glyphosate, lequel on retrouve notamment dans le «Round Up».

Les golfs peuvent poursuivre comme avant appartenant à la même catégorie d’exceptions avec les nids de guêpes, les punaises et l’agrile du frêne, mais pas les agriculteurs. 

La seule solution sera la recherche, ce que les clubs ont entrepris en travaillant étroitement notamment avec ceux de l’université Laval.

Le décret au conseil municipal sera passé le 27 septembre et la vente de deviendra illégale à compter du 1er janvier. 

Les amendes seront sévères pouvant atteindre jusqu’à 2000$ advenant infraction. 

Plus de $$$ pour les joueuses

Le tournoi le plus lucratif au golf féminin devient l’Omnium britannique AIG.

Au début de la semaine dernière, le commanditaire et la R&A ont annoncé une hausse instantanée de 1,3 millions de dollars pour atteindre 5,8 millions pour la présentation en cours.

Un autre million sera ajouté l’an prochain pour se rendre à de 6,8 millions.

Ce ne sont pas bien sûr les 15 millions en bonis au gagnant du classement des points FedEx, mais au moins, ça bouge dans la bonne direction. 

Gary Player perd son épouse modèle

Après 64 ans de mariage, six enfants, 22 petits-enfants et deux arrières-petits-enfants, Gary Player est en deuil de son épouse emportée la semaine dernière par le cancer du pancréas. 

«Vivienne a été ma blonde et mon phare. Elle nous a montré tous les jours à moi et la famille les vraies valeurs de l’amour, la foi et la confiance», a dit dans son hommage le titulaire éploré de 167 tournois dans le monde âgé de 85 ans. 

Pourquoi pas Kahnawake?

La Coupe des Premières Nations à Ponoka, en Alberta, a réuni 570 participants (tes) durant la semaine. 

Avec cinq parcours sur son territoire (Lafleur, Mystic Pines, Mohawk Hill et Caughnawaga (27 tous), en n’omettant surtout pas le doyen Kanawaki, Kahnawake aurait définitivement l’espace pour doubler et même tripler le nombre. 

Bonne chance!

La fin de semaine qui vient et la suivante correspondant à la Fête du travail seront celles des championnats de club.

Doublé signé Lavoie et Bouchard chez les juniors

Déjà titulaires au Championnat du Québec, Anne-Léa Lavoie, de Royal Québec, et Félix Bouchard, de la Vallée du Richelieu, viennent d’ajouter les deux celui au jeu par trous disputé au club Hériot, à Drummondville. 

Birdie de la semaine!

Il va aux surintendants à l’entretien et leur équipe. Pas évident garder un parcours vert comme en ce moment dans un… sauna! 

Boguey!

Comment expliquer que la PGA n’ait toujours pas mis le doigt sur une formule plus équitable pour ses joueurs et davantage compréhensible pour les amateurs lors de ses éliminatoires menant à la Coupe FedEx depuis… quinze ans?

Du 22 au 28 août… 2022

Telles sont les dates prédéterminées par la LPGA dans un an pile pour le retour de l’Omnium féminin CP du Canada ayant appartenu au groupe desannulations en 2020 et 2021 aussi.  Ce sera au club Ottawa Hunt. Votre favorite Brooke Henderson est déjà sur les affiches.  

Propos de Mario Brisebois

«Mulligan» Clinton dans les Cantons, les Canadiens font bien et la fausse générosité de DeChambeau

Roger Sloan
GREENSBORO, NORTH CAROLINA - AUGUST 15: Roger Sloan of Canada lines up a putt on the first green during the final round of the Wyndham Championship at Sedgefield Country Club on August 15, 2021 in Greensboro, North Carolina. (Photo by Jared C. Tilton/Getty Images)

Si jamais vous voyez un grand affable à la tête blanche avec un assez bon élan quand   qui prend des mulligans, sachez que Bill Clinton est de retour en vacances dans les Cantons-de-l’Est une troisième fois.

Vous comprendrez qu’on n’identifiera pas l’endroit où il réside par mesures de sécurité, mais oui, Hilary est du séjour. 

Son ami Jean Chrétien n’est pas très loin. Chut! Une partie ensemble est prévue au Memphrémagog. L’endroit est méga-privé.

Bill Clinton célébrera ses 75 ans jeudi. 

Nouvelles canadiennes

Grosse fin de semaine canadienne. Défait dans une prolongation à six remportée par Kevin Kisner au tournoi Wyndham à la PGA, Roger a sécurisé sa place aux éliminatoires de la coupe Fed Ex qui débutent cette semaine, et plus important, l’ensemble de l’année 2022.

Toujours durant le week-end, Taylor Pendrith (5e au classement final du Korn Ferry Tour échelonné sur deux ans) et Adam Svensson (11e) ont été confirmés parmi les 25 nouveaux membres à part entière de la PGA en 2022.

Et que ce serait souhaité avoir un Québécois dans les ligues majeures un moment donné!

DeChambeau: non au vaccin!     

Comme parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire absolument avec la quatrième vague de pandémie qui approche vite, il n’existe pas pire que Bryson DeChambeau.

Même s’il a eu sa leçon ayant testé positif à la Covid-19 et en a déjà payé le gros prix avec son exclusion aux Jeux olympiques à Tokyo, il refuse toujours de se faire vacciner.

«Je suis jeune et en santé. Je laisse donc ma place (l’inoculation) aux gens plus malades et plus âgés», donne-t-il comme fausse raison avec des millions de doses en réserve. 

On a hâte de voir la position du capitaine américain Steve Stricker sur le vaccin en prévision de la Coupe Ryder qui fonctionne en concept d’équipe comme aucun autre événement au golf. 

Birdie!

Le prix de la semaine va à Jean-Philippe Parr, du club Ki-8-eb, à Trois-Rivières, et d’Équipe Canada, qui procure un premier titre canadien au golf québécois en 2021 en remportant in extremis le Championnat junior du Canada à la Vallée du Richelieu.

PGA du Québec

Aussi dans les résultats de la semaine dernière, mentionnons la victoire de la paire de Tim Alarie, de Saint-Jérôme, et Nicolas Vaillancourt, d’Hillsdale, au Championnat en équipe Callaway de la PGA du Québec en vertu d’une carte de 65 (-7) au club de Knowlton.

Millionnaire même éliminé

Du jamais vu au golf alors que même s’il a raté sa qualification pour les rondes de la fin de semaine du tournoi Wyndham à la PG, Matthew Wolff est plus riche d’un million à titre de gagnant du concours de risques AON s’échelonnant sur l’ensemble du calendrier régulier. 

À surveiller cette semaine

Nos golfeuses sont à Rancho Mirage, en Californie, pour y entreprendre les qualifications annuelles de la LPGA.

À quand une journée spéciale des gauchers ici aussi?

Qui a dit que le vendredi 13 comme la semaine passée était une journée de malchance? Sûrement pas pour les golfeurs gauchers lesquels célébraient pour la 30e année leur journée internationale.

Un décompte indique que 86 tournois à la PGA ont été remportés par des non-droitiers et par 14 différents golfeurs. De ce nombre, Phil Mickelson en compte 45 et Mike Weir huit.

Avec le pourcentage de gauchers plus élevé au Québec, quelqu’un va bien penser reprendre l’idée, ici. 

Justin Rose dans les honneurs 

La PGA fait un choix populaire et irréprochable en choisissant Justin Rose, un parfait gentilhomme, à titre de vainqueur du trophée Payne-Stewart cette année.

65 à 65  

C’est  le pointage que Claude Charpentier, longtemps l’élite chez les amateurs au Québec, s’est offert pour son 65e anniversaire, m’apprend notre informateur estrien André Rousseau.

Philippe Cantin, le golfeur  

Habitué d’écrire sur les autres dans La Presse+ ou d’en parler au 98,5 ou à RDS, c’est au tour de Philippe Cantin d’être «en vedette» avec la réussite d’un trou d’un coup au Parcours du Cerf, à Longueuil.

Triple Boguey

Voilà ce que Bryson DeChambeau mérite pour sa grande trappe!