Korn Ferry Tour

Un sommet pour Étienne Papineau alors qu’il jouait en la mémoire de Patrick Rhéaume

Etienne Papineau

À n’en point douter, Étienne Papineau est un jeune homme d’une grande parole. Réagissant à la peine causée par l’annonce du décès de son ex-entraîneur, Patrick Rhéaume, plus tôt dans la semaine, il avait pris l’engagement suivant via les réseaux sociaux: « Comme on joue pour lui, on va faire de notre mieux en fin de semaine. »

Sachez que c’est mission accomplie!

Une dernière carte de 71 au Championnat Astana de la Colombie a procuré au porte-couleurs d’Équipe Canada et de Pinegrove, dimanche dernier, son premier Top 10 à la série Korn Ferry, laquelle offrait un million de dollars en jeu dans la capitale de Bogota.

En ajoutant ses comptes de 63, 68 et de 66 lors des trois premiers jours, pour un combiné de 15 coups en deçà de la normale, le golfeur de Saint-Jean-sur-Richelieu termine au huitième rang. Son plus reluisant résultat précédent avait été une 14e place aux Bahamas, il y a deux semaines.

Le stress s’est installé à la fin. Avec rien moins que 11 joueurs à égalité en huitième position, Étienne Papineau avait obligatoirement besoin d’une normale au 18e pour ne pas péricliter 20e dans un classement corsé au maximum et, très important, tenir promesse.

Au plan personnel, sa performance lui vaut un chèque de 20 637$ pour hausser ses gains à 43 668$ en dollars américains en quatre sorties.

HOMMAGE POSTHUME EN CHIFFRES 

La relation de joueur et d’entraîneur entre Étienne Papineau et Patrick Rhéaume remontait aux années chez les juniors. Ils avaient « travaillé » ensemble au Collège St. Lawrence-Champlain, à Québec, et, par la suite, ils avaient maintenu les liens lorsque Patrick était devenu directeur régional de Golf Canada, alors qu’Étienne était déjà membre de la formation canadienne. 

Un texte est consacré spécialement au défunt ailleurs sur le site.

En chiffres, la semaine décortiquée d’Étienne Papineau a été ponctuée d’un trou d’un coup (vendredi), deux autres d’aigles, de 16 birdies et de 47 normales contre seulement sept bogueys en hommage posthume très inspiré à son ami disparu.

Bref, c’est ce qu’on appelle savoir tenir parole ! 

DIRECTION PGA

Après quatre tournois Korn Ferry en autant de semaines, les activités ne reprendront qu’à compter du 29 février, d’abord en Argentine avant d’enchaîner au Chili.

Avant l’arrêt, Étienne Papineau remonte maintenant 30e dans les points.

La statistique est majeure et elle décidera de tout.

Les 30 premiers au terme des 26 épreuves à l’automne accèderont directement à la PGA en 2025.