Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Stouffer et Samuel sur le point de se joindre à un groupe sélect à l’aube du parcours final au Breezy Bend Country Club

HEADINGLEY, Manitoba – Indépendamment de ce qui se passera jeudi après-midi au Breezy Bend Country Club, Shelly Stouffer et Terill Samuel pourront se remémorer la saison de golf en cours et être fières de ce qu’elles ont accompli. Néanmoins, le duo aura une chance légitime d’ajouter à son impressionnant curriculum vitae au Championnat canadien mid-amateur et senior féminin, présenté par BDO.

Stouffer, gagnante du championnat amateur senior féminin des États-Unis 2022, et Samuel, lauréate du championnat amateur féminin senior britannique de cette année, accusent un coup de retard derrière Nonie Marler dans la division mid-amateur et sont au sommet du classement de la division senior à l’aube des derniers 18 trous à disputer au Manitoba.

Samuel, 61 ans, est née en Angleterre, mais a déménagé au Canada à l’âge de trois mois et bien qu’elle ait déjà plusieurs titres canadiens à son palmarès, elle ne prend pas le championnat de cette semaine pour acquis.

« Le championnat national amateur est une grosse affaire, a dit Samuel. Parce que vous êtes Canadienne, c’est encore plus vrai, alors, oui, ce serait à coup sûr un grand moment de ravir le titre. »

Maintenant membre du Weston Golf Club, Samuel n’est pas prête d’oublier sa victoire au Royal Dornoch, en Écosse.

« J’ai dit à la blague que je pouvais me retirer après ça parce que c’est la plus grande victoire de ma carrière », a dit Samuel.

« J’avais déjà joué dans certains tournois en Grande-Bretagne, et ça m’a aidé. Je n’étais pas ans un environnement étranger parce que je savais comment garder la balle basse, a déclaré Samuel. Du tertre de départ, j’ai utilisé mon bois-3 chaque fois, mais j’ai réussi à maintenir une trajectoire basse, ce qui aide beaucoup là-bas. »

Eh bien, de garder la balle basse peut aussi être très avantageux ici. Les prévisions prévoient des rafales de vent jusqu’à 50 km/h jeudi, ajoutant un élément supplémentaire à contrer sur un parcours déjà passablement difficile.

Si Samuel l’emporte, elle rejoindra la membre du Temple de la renommée du golf canadien, Alison Murdoch, en tant que seule golfeuse canadienne de l’histoire à avoir remporté à la fois le championnat amateur senior féminin britannique et le championnat senior féminin canadien la même année. Murdoch a réalisé l’exploit en 2007.

Stouffer a plaisanté mercredi en disant qu’elle « pourrait encore être sous le choc » de sa victoire en Alaska il y a moins d’un mois, mais pour se concentrer, Breezy Bend aura besoin de retenir toute l’attention de la golfeuse de 52 ans alors qu’elle tente de reconquérir le trophée Ada Mackenzie.

Pour sa part, avec une victoire jeudi, Stouffer rejoindrait la membre du Temple de la renommée mondiale du golf, Marlene Streit, en tant que seule Canadienne à avoir remporté le championnat américain senior amateur féminin et le championnat canadien senior féminin la même année, un fait d’armes que Streit a accompli en 1995.

Mercredi après-midi a donné lieu à un moment de déjà-vu dans l’esprit de Nonie Marler.

Pour la deuxième année consécutive, la golfeuse originaire de Vancouver, en Colombie-Britannique, entreprendra le parcours final du Championnat canadien mid-amateur et senior féminin avec une avance d’un coup, mais cette fois, Marler souhaite que le destin et la chance seront de son côté.

Lorsque la dernière balle a été calée au Domaine Château Bromont en 2021, c’est Christina Spence Proteau qui a célébré le titre national – pas Marler.

Jeudi, cependant, la golfeuse de 38 ans aura une chance de se racheter, et elle misera sur l’expérience de l’année dernière pour la guider vers le cercle des vainqueurs.

« J’y suis déjà passé par là, n’est-ce pas ?, a dit Marler. L’année dernière, c’était nouveau pour moi. Mais plus maintenant. Il faut juste pouvoir ressentir la situation du moment et maintenant que je sais comment jouer au milieu de tout celà, je dois m’en tenir à jouer mon propre peu demain. »

« Je suis heureuse d’avoir maintenant vécu l’expérience parce que je peux tirer avantage de cette expérience demain. Ça m’a même beaucoup aidé à garder la tête froide aujourd’hui », a-t-elle dit.

La Colombie-Britannique a remporté les trophées Katherine Holleur et Crockett en tant que championne des compétitions interprovinciales par équipe dans les divisions mid-amateur et senior. Marler, Stouffer et Proteau ont uni leurs efforts pour permettre à la C.-B. de devancer l’Ontario par 14 coups dans la division mid-amateur, tandis que Stouffer, Jackie Little et Sandrine Turbide ont mené leur équipe à une victoire par la marge de 15 coups devant le Québec dans la division senior.

La ronde finale devrait commencer à 8h00 jeudi matin. La remise des prix suivra la conclusion du jeu, vers 15h00. Les championnes seront couronnées dans les divisions mid-amateur, mid-maître, senior et super-senior.