19e trou

Moins beau donne moins de monde, vol canadien, 8000$ assurés au US Open et plein d’autres échos du 19e

Matt Roberts/Getty Images)

On reste calme, mais pour le deuxième mois de suite, le nombre de parties est en baisse aux États-Unis.

Le recul se situe à 13% en avril, après 14,3% en mars. 

C’est selon la National Golf Foundation américaine, une référence incontestée dans l’industrie.

Le principal blâme va à la météo. Il y a eu 4% moins de beau temps ce printemps que l’an dernier chez nos voisins, ce qui n’aide pas.

On a hâte de voir les chiffres, ici. À part une canicule hâtive, il y a déjà eunettement plus favorable comme températureen ajoutant l’inflation et que dire de l’essence qui s’ajoutent aux défis. 

Ils ont tout fait sauf gagner 

Le golf canadien peut crier au vol après que Mike Weir et Stephen Ames eurent mené seul, ensemble et avec d’autres le championnat de la PGA chez les séniors pendant trois jours et 14 trous, la victoire étant allée à Steve Alker.

Son 63 (32-31) en conclusion a valu au Néo-Zélandais les honneurs trois coups devant Ames (70) et cinq aux dépens de Weir (72) pour les 2e et 4e rangs au final. 

Une consolation: Alker est un ancien du circuit canadien.

L’affiche promet à l’Omnium

Une organisation qui connaît une fin mai chaude, c’est bien celle de Golf Canada.

Après le titulaire Rory McIlroy, c’est au tour du nouveau champion de la PGA Justin Thomas d’annoncer sa participation au grand retour après trois ans de l’Omnium RBC du Canada la semaine du 6 juin au club torontois Royal St.George’s.

 Numéro un mondial et vainqueur du Tournoi des maîtres en avril, Scottie Scheffler  était déjà sur les rangs à l’instar de Cam Davis.

Les inscriptions se poursuivent jusqu’à vendredi, 17h.  

Birdie!

Le prix cette semaine va à la multiple championne provinciale Marie-Thérèse Torti pour son intronisation cette semaine au Panthéon de Golf Québec. C’est mardi à son club de la Vallée du Richelieu. 

Michelle Wie garde une porte ouverte 

On convient que c’est jeune 32 ans pour ce genre de décision, mais Michelle Wie confirme disputer cette semaine son dernier tournoi à la LPGA lors de l’Omnium des États-Unis qu’elle s’est adjugé en 2014.

Elle refuse toutefois de parler de retraite.  

Une sage décision parce que sait-on jamais, Annika Sorenstam ayant repris du service à 50 ans.

Un (très) rarissime albatros à… l’Omnium printanier

Deux sur une normale cinq est ce qu’a réussi Denis Girard vendredi dernier au 12e de Beaconsfield dans le cadre de l’Omnium printanier.

Le trou fait 480 verges.

Pour monter la rareté, seulement quatre albatros ont été réalisés dans l’histoire au Tournoi des maîtres et trois à l’Omnium des États-Unis.

L’art de savoir aider 

L’Association des surintendants de parcours au Canada met en place une cellule d’entraide pour les clubs ayant subi les misères de la tempête de vent.

8000$ en banque avant de commencer

Tel est le chèque garanti à l’Omnium féminin des États-Unis même aux non-qualifiées pour la fin de semaine.

La championne encaissera 1,8 million pour un record.

Témoignage

«Pierre Rinfret était toujours là prêt à nous donner son soutien afin d’aider à grandir de nos opérations», dit David Skitt, directeur-créateur de l’Omnium de Montréal qui allait devenir le Championnat de Montréal à la série des Champions de la PGA, suite au décès de l’animateur sportif. 

Quoi surveiller ici, cette semaine?

Dans la catégorie à surveiller cette semaine, place au premier championnat canadien cette année.

C’est celui chez les universitaires au Château Bromont après deux ans d’arrêt en raison de la pandémie. Les Carabins et le Rouge et Or sont d’ex-gagnants.

Boguey!

Greg Norman manque un autre engagement en ne dévoilant pas sa liste des inscrits au premier tournoi à Londres de sa nouvelle ligue comme il devait faire vendredi passé.

On repassera pour la crédibilité.

Et ailleurs au Canada?

Un autre retour à ajouter cette semaine est celui du circuit Fortinet PGA Tour Canada avec sa formule intégrale avec 200 000$ en bourses.

Hugo Bernard, James Colin Davis, Étienne Papineau et Joey Savoie sont les quatre du Québec pré-qualifiés.  

19e trou

Opération nettoyage de 500 arbres au Ottawa Hunt en cet été de la visite de la LPGA

Photo: Ottawa Hunt and Golf Club/Facebook

Le parcours était beau partout. Si on parle de la sorte au passé, c’est que le club Ottawa Hunt a été énormément décimé.

On estime dans l’Ottawa Sun que ce sont 500 arbres gros, grands et stratégiques, puisque leur caractéristique était pour bon nombre de séparer les allées, qui ont cassé et ou ont été déracinés sur les 27 trous.

Pour donner une idée, il faudra jusqu’à deux semaines pour le nettoyage en plus de l’entretien normal qu’il faut poursuivre. 

Il y a plus comme conséquences. Même si l’électricité a toujours fonctionné, le système d’arrosage est non opérationnel en raison d’un bris causé par la tempête.

Les gens au Royal Hunt avaient pourtant déjà un défi majeur à relever à l’été.

L’endroit sera l’hôte des grandes dames du golf dont Brooke Henderson (elle y est membre) en recevant l’Omnium féminin CP du Canada du 22 au 28 août, ce qui viendra vite avec tout ce qui reste à faire.

Nos pensées vont aux membres certes, mais aussi au personnel, dont le directeur Guy Prévost, longtemps auparavant associé à Beaconsfield et au Blainvillier. 

19e trou

Et la tempête de samedi : « Ils ont eu peur! » 

Golf du Moulin
Claude Landry/Facebook

Connaissez-vous un tournoi d’ouverture de saison d’un club qui, force de la nature oblige, dure trois jours et on n’a pas fini de compter.

Telle a été la réalité au terme de la fin de semaine de congé qui ne l’a été aucunement avec Dame Nature au club Du Moulin, à Trois-Rivières, et ailleurs, Radio-Canada/Mauricie, estimant à plus de 200 les arbres cassés et déracinés dans la tempête, samedi soir.

Les dégâts sont majeurs, les mastodontes faisant 50 et 60 pieds, ce qui a nécessité une fermeture.

Une corvée a été aussitôt organisée.

L’administration du proprio Clément Ladouceur (c’était son anniversaire), ainsi que des membres, ont troqué le décocheur et le fer droit pour la scie mécanique, le nettoyage étant colossal.

Toute une frousse!  

Vigilante, la direction avait déclenché l’alerte météo, mais jusqu’à quatre-vingt et cent golfeurs (golfeuses) sur le parcours, ont été pris prisonniers des éléments n’ayant pas eu le temps de revenir au pavillon, explique le directeur général Steve Landry.

«Ils ont eu peur», ajoute le gestionnaire.

Deux fois en autant d’années 

Selon le surintendant Claude Landry, il faudra trois jours avant de voir plus clair.

«Nous avions perdu 50 arbres lors d’une période de la sorte, mais 200 demandent des bras et de l’équipement», insiste l’expert.

Situé sur la face en face de la rivière Saint-Maurice, le Ki-8-eb compte reprendre le jeu lundi après une quinzaine d’arbres récupérés, toujours selon Radio-Canada.

Un autre bilan suivra au cours de la semaine.

19e trou

Doyen des présidents, le très apprécié Harold Brownstein n’est plus

Rien de surprenant que les hommages posthumes se poursuivent une semaine après le décès d’Harold Brownstein.

Personne très impliquée dans la société, il a été hautement respecté et apprécié à tous les niveaux qu’il a présidé.

Lorsque l’homme d’affaires s’est mis à gravir les échelons pour aboutir à la barre de l’Association de golf du Québec en 1980-81, il a commencé à polir son français avec Chris Gribbin, le directeur général de l’époque qui s’adonnait être aussi professeur à l’Université de Montréal.

Il amorçait ses conversations en français en réunions officielles de même que lors des entretiens amicaux au 19e.

C’est sous son règne que les francophones à l’AGQ ont pu prendre plus de place qu’il leur laissait occuper avec une complète approbation.

Après la province, il a été président de l’Association Royale de golf du Canada.

Il était officiel certifié et été actif lors de plusieurs Omniums canadiens à la LPGA, mais également lors des tournois plus discrets.

Il avait débuté à la présidence du club Em Ridge.

Harold Brownstein avait le vénérable âge de 98 ans.

19e trou

70 millions pour la vente d’Islesmere, dit-on

Club de golf Islemere
(Club de golf Islemere/ClubLink)

Même si nous ne sommes qu’en mai, l’entente pour la vente du club Islesmere sera LA nouvelle économique majeure au golf pour l’ensemble de 2022.

Voilà un certain temps, ClubLink (TWC) avait manifesté un intérêt pour se départir du club de Laval comptant 27 trous. 

Champion de son époque, Willie Park fils est le concepteur.

Les Omniums du Canada autant chez les femmes que les hommes y ont été joués tout comme il en va même de l’Omnium de Montréal, lequel allait valoir une onzième victoire de suite à Byron Nelson pour un record de la PGA qui tient encore à ce jour.

L’endroit est vaste faisant 865 000 mètres carrés. Les clubs Laval-sur-le-Lac et plus encore Le Cardinal sont des voisins. 

Le montant d’abord demandé était de 80 millions de dollars, mais une entente serait survenue à 70 millions avec des clauses, notamment un regard sur le zonage. On dit que les papiers ne seront pas complétés avant 2023 avec tout ce qu’il y à faire.

ClubLink est le plus important propriétaire de terrains au Canada avec également des opérations en Floride.

Islesmere quitte l’organisation après Le Fontainebleau et Val des Lacs auparavant vendus. Le Maître et La Bête, les deux à Tremblant, restent.

19e trou

Adrien Bigras en deuil, une sélection chez les étoiles pour un Québécois, et autres propos

Chris Vandette
Chuck Russell/Golf Canada

Adrien Bigras en deuil

C’est avec consternation que le golf apprend que la légende Adrien Bigras en deuil de son épouse Claude.

Elle avait été d’un soutien majeur lors de l’acquisition du club Le Manoir, un neuf trous à l’entrée de Lachute qui a grandi à 27 à force de labeur.

Birdie!

Nos félicitations à Chris Vandette, champion du Québec chez les amateurs, pour sa sélection chez les étoiles de la conférence Mid-American de la NCAA avec l’Université Kent en Ohio.

René Noël dans les hommages

C’est en grand que la nouvelle administration du Mirage avec Mario Messier à sa barre fait les choses dans un vibrant hommage rendu à René Noël dans sa toute récente infolettre aux membres.

Force est d’admettre que c’est absolument justifié comme reconnaissance après 25 ans à la direction générale.

Une bonne idée de la nouvelle équipe est de garder René dans le rôle de conseiller de projets spéciaux.

Déjà comme en été

Comment est votre parcours avec le printemps tardif?

Titulaire du Québec chez les seniors et les «mid-amateurs» Serge Dagenais n’a que des compliments pour le surintendant Dean O’Doherty et son équipe à La Vallée du Richelieu.

«C’est beau comme jamais vu si tôt côté conditions de gazon et nous aurions pu jouer selon les règles d’été ce que nous avons fait en passant», déclare-t-il tout en souhaitant qu’il en soit ainsi chez-vous.

Cent chandelles!

Ajoutons donc Dufferin Heights, dans les Cantons-de l’Est, au sélect groupe des clubs centenaires, cette année. 

Revoici Maude-Aimée

Dans la catégorie à surveiller cette semaine, Maude-Aimée LeBlanc et la LPGA reprennent les activités de jeudi à dimanche après une semaine de relâche pour transiter de la Californie à la côte est.

Le rendez-vous est à Upper Montclair, au New Jersey, pour y disputer la Coupe des Fondatrices offrant trois millions de dollars en bourses.

Il s’agit du magot le plus élevé au golf féminin hormis les rendez-vous du Grand Chelem. 

Entendu au 19e

«Je me sens comme si je venais de faire 12 rounds dans un combat de boxe contre un professionnel.»

– Anirban Lahari après la très exécrable troisième journée au Championnat Wells Fargo de Potomac, au Maryland, dans le froid, le vent et la pluie pour une élevée moyenne de 3,67 coups au-dessus de la normale.

À ne pas inviter au 19e… ensemble

Greg Norman, organisateur principal de la série pirate et la Royal & Ancient, laquelle décline la demande de l’ex-double champion de 67 ans d’une invitation au 150e anniversaire de l’Omnium britannique à St Andrews, le berceau golf, à la mi-juillet. 

19e trou

Le comité du Panthéon est aussi celui des ex-présidents

Brent Smyth/ Golf Canada

Si jamais il vous arrive de chercher un ex-président de Golf Québec, allez donc voir au comité de sélection du Panthéon. Ils y sont maintenant trois à siéger au comité.

En plus de Marc Tremblay à la barre, voilà que s’ajoutent Charlie Beaulieu,  premier à faire deux ans dans le rôle de président de Golf Canada en raison de la COVID, et Marcel-Paul Raymond, ex-président de Golf Québec,  qui verront à perpétuer l’histoire.

Le duo joint Jacques Nols, qui s’adonne être un autre ex-président tant au Québec et qu’au Canada qui s’adonne être aussi un élu au Panthéon. 

Connaître la tradition du golf est important dans le travail qui en est essentiellement u de sélection. 

Un bel honneur pour Guy Faucher, directeur des opérations golf à Milby, nouveau venu à titre de représentant de la PGA du Québec.

Le trio succède à Diane  Dunlop-Hébert et André Burgoyne, deux autres ex-présidents de l’Association provinciale. Leur mandat était achevé.

On doit la relance du Panthéon à Madame Dunlop-Hébert. 

Le président actuel Marc Tremblay a aussi complété ses deux ans, mais de façon à maintenir la stabilité, il a accepté de poursuivre.

Voilà une très bonne affaire!

19e trou

Ashleigh revient… au golf

Ashleigh Barty (TPN/Getty Images)

Comme prévu, la retraite encore toute récente de la numéro un au tennis Ashleigh Barty aura été brève. Elle effectuera un retour au… golf.

Elle sera de la formation internationale dirigée par Ernie Els face à Équipe USA avec Fred Couples à sa barre les 30 juin et 1er juillet au club The National, au New Jersey.

Il s’agit d’un événement de célébrités. Michael Phelps, Oscar De La Hoya et Ben Roethlisberger sont aussi des inscrits.

Le golf d’Ashleigh est en amélioration constante. Elle a réduit sa marge d’erreurs à quatre pendant la pandémie et vient de gagner le championnat de son club avec  plein de conseils pour continuer de s’améliorer, son fiancé étant un étant apprenti-pro de la PGA. 

19e trou

Mike Bossy, le golfeur

Richard Martin (L), Bryan Trottier (LC), Mike Bossy (RC) et Rene Robert (Andy Marlin/AM Photography/Getty Images)

Dans tout ce qui a été raconté et mérité comme hommages envers Mike Bossy, un élément ne l’a pas été, soit celui du golfeur.

Très peu savent que le compteur de neuf saisons de 50 buts et gagnant de quatre Coupes Stanley avec les Islanders a été dans sa carrière sportive copropriétaire d’un parcours au tout début des années 1980.

Même s’il y a eu une ou deux parties au Cardinal à ses années à Laval et plus tard des rencontres dans les événements caritatifs, je ne suis pas un intime comparé au journaliste Marc Lachapelle qui a suivi l’ensemble de son parcours junior, mais quiconque était proche de son agent aussi, feu Pierre Lacroix, se rapprochait de Mike et Robert Sauvé, son coéquipier à Laval.

Toujours est-il qu’un bon matin, le téléphone sonne. Pierre analysait un investissement pour ses clients et voulait qu’on aille voir.

«C’est ton domaine. Un golf est à vendre et ça nous intéresse», m’informe-t-il en cours de route.    

L’endroit éventuellement acheté et revendu était le club Des Arpents Verts à Saint-Mathieu-de-Beloeil à un coup de fer numéro cinq de la Vallée du Richelieu et avec la particularité de partager son site et ses installation avec le théâtre d’été Hirondelles de Claude Michaud pour le golf le jour et la culture le soir.

Pierre Lacroix avait engagé un autre client beaucoup plus jeune pour travailler à la boutique. On racontait que celui-ci allait devenir très bon au hockey. Un ou deux ans plus tard, Gilbert Delorme portait les couleurs du Canadien. Nos condoléances de Mike Bossy, Lucie, et ses deux filles.  

19e trou

Une Québécoise (11 ans) plus jeune inscrite à l’Omnium américain, du golf au baseball majeur et plus incluant Tiger

Brent Smyth/ Golf Canada

C’est un record de 1847 inscriptions qu’a reçues la USGA pour participer à son Omnium national féminin à Pine Needles, en Caroline du Nord du 2 au 5 juin.

Le nom de Léonie Tavares, du club Glendale, à Mirabel, est mentionné dans le communiqué de l’organisation.

Léonie s’avère la plus jeune chez les inscrites. Elle a 11 ans seulement.

Carlo Blanchard a souvent vanté ce talent précoce.

Elles sont 82 exemptées avec la championne en titre Jin Young Ko en tête de la liste. Les autres devront se soumettre aux préliminaires.

Dans les autres chiffres de l’organisation, 46 États et 57 pays sont représentés.

L’an dernier, Noémie Paré, de Victoriaville, avait mérité sa place à l’Omnium à titre de co-gagnante de la sélection de la région de Boston en compagnie de Christina Kim, de la LPGA.  

Fore ou out?

Êtes-vous déjà allé au baseball y jouer au golf? Ce sera beaucoup les deux très bientôt alors que l’administration des Brewers de Milwaukee, au baseball majeur, donne dans le golf.

Pour son stade American Family Field, l’équipe annonce que des simulateurs pour le golf seront installés à l’intérieur.

Sept appareils seront opérationnels en juin dans un espace de 11 000 pieds carrés auquel s’ajoutent deux immenses bars. 

L’endroit sera ouvert les jours de partie ou pas, et cela, été comme hiver. 

À Indianapolis, un centre de golf vient d’être installé à côté du site Lucas Oil des Colts de la LNF. 

Voilà peut être une idée pour Montréal et Michel Labrecque, le grand patron du Stade olympique. 

Mike Weir

Il s’agit d’une nouvelle bière portant son nom et produite par une micro-brasserie de Dundas, Ontario. Le lancement est prévu le 21 mai, nous informe Rick Young, de Score Golf.

Cette fois est-elle la bonne pour la nouvelle ligue?

Selon le journal britannique The Telegraph, la nouvelle ligue rebelle financée par l’argent saoudien serait sur le point d’annoncer ses premiers joueurs.

Lee Westwood, Ian Poulter, chez les Européens, de même que Bubba Watson et Kevin Na, du côté de l’Amérique, sauteraient la clôture.

Prudence est de mise toutefois, aucun signal ne transpirant sur les réseaux sociaux où le quatuor est pourtant actif d’ordinaire.  

De la PGA du Québec au Rocket

Nos souhaits de bonne chance à Véronique Prince, qui passe du golf au hockey.

Elle quitte le poste de coordonnatrice à la PGA du Québec pour se retrouver au hockey avec le Rocket de Laval, ce qui représentait un objectif d’emploi.

Changement à la Coupe de Debbie

Au golf féminin, il y a du nouveau cette année à la Coupe Debbie Savoy-Morel. Un changement de site survient. Elle nous en jase très bientôt.

Entendu au 19e

«Tiger peut demander n’importe quel poste au sein de cette formation et il  l’obtiendra incluant même celui de joueur», déclare  Davis Love III, capitaine d’Équipe USA à la Coupe des Présidents de l’automne prochain.  

Birdie!

À l’auteur-golfeur Luc Dionne pour son méga succès de sa série tété «District 31» sur lequel le voile tombe cette semaine.     

Le chiffre de la semaine: 4

Il s’agit du nombre de trous d’un coup du Canadien Corey Conners en ajoutant celui de la semaine passée à la classique Héritage RBC pour le plus élevé total à la PGA en remontant à 2019. 

Ce qu’il a dit 

«J’ai gagné sans putter!», d’affirmer Jason Spieth, vainqueur de la classique Heritage RBC malgré un roulé de 18 pouces raté samedi. Son plus long de la journée sur les verts n’a pas dépassé trois pieds.

Double boguey… à la météo

Vraiment pas fort le golf à Pâques cette année en souhaitant maintenant juste un peu de temps plus doux.