Amateur Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Le Championnat canadien mid-amateur féminin deviendra autonome en 2023

PHOTO: MAD RIVER GOLF CLUB

(31 août 2022) – Golf Canada a annoncé aujourd’hui que le format du Championnat canadien mid-amateur féminin sera modifié. À compter de 2023, le championnat national, actuellement organisé conjointement avec le Championnat canadien sénior féminin, sera disputé indépendamment en tant qu’évènement autonome.

« Cette décision de procéder au changement de format pour le championnat mid-amateur féminin est en phase avec la croissance du golf au Canada, a déclaré la directrice des championnats amateurs et des règles de Golf Canada, Mary Beth McKenna. Nous estimons que ce championnat mérite d’être mis en lumière par lui-même et nous sommes convaincus que le talent qui s’y déploiera en 2023 et au-delà en témoignera. »

Depuis 2007, le championnat mid-amateur féminin offre aux golfeuses de plus de 25 ans la possibilité de participer à une compétition nationale. De son année inaugurale à 2014, le Championnat canadien mid-amateur féminin s’est déroulé conjointement avec le Championnat canadien amateur féminin. En 2015, le tournoi a changé de créneau et s’est associé au Championnat canadien sénior féminin, mais le Breezy Bend Country Club accueillera la dernière présentation conjointe des deux évènements.

En 2023, le Championnat canadien mid-amateur féminin sera disputé au Mad River Golf Club de Creemore, en Ontario, du 24 au 27 juillet. Le tableau de compétition sera limité à 90 golfeuses et une compétition interprovinciale par équipes sera également intégrée à l’évènement reformaté. Comme par le passé, la division mid-maître – une division pour les golfeuses de 40 ans et plus – fera toujours partie du championnat national.

La gagnante du Championnat canadien mid-amateur féminin de 2023 recevra une exemption pour le Championnat canadien amateur féminin de 2024. Parmi les anciennes gagnantes du championnat mid-amateur féminin, citons la championne amateur sénior des États-Unis de 2017 Judith Kyrinis, la sextuple championne mid-amateur féminine du Canada Christina Spence Proteau et la championne amateur sénior féminine britannique de 2022, Terrill Samuel.

Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Stouffer et Samuel sur le point de se joindre à un groupe sélect à l’aube du parcours final au Breezy Bend Country Club

HEADINGLEY, Manitoba – Indépendamment de ce qui se passera jeudi après-midi au Breezy Bend Country Club, Shelly Stouffer et Terill Samuel pourront se remémorer la saison de golf en cours et être fières de ce qu’elles ont accompli. Néanmoins, le duo aura une chance légitime d’ajouter à son impressionnant curriculum vitae au Championnat canadien mid-amateur et senior féminin, présenté par BDO.

Stouffer, gagnante du championnat amateur senior féminin des États-Unis 2022, et Samuel, lauréate du championnat amateur féminin senior britannique de cette année, accusent un coup de retard derrière Nonie Marler dans la division mid-amateur et sont au sommet du classement de la division senior à l’aube des derniers 18 trous à disputer au Manitoba.

Samuel, 61 ans, est née en Angleterre, mais a déménagé au Canada à l’âge de trois mois et bien qu’elle ait déjà plusieurs titres canadiens à son palmarès, elle ne prend pas le championnat de cette semaine pour acquis.

« Le championnat national amateur est une grosse affaire, a dit Samuel. Parce que vous êtes Canadienne, c’est encore plus vrai, alors, oui, ce serait à coup sûr un grand moment de ravir le titre. »

Maintenant membre du Weston Golf Club, Samuel n’est pas prête d’oublier sa victoire au Royal Dornoch, en Écosse.

« J’ai dit à la blague que je pouvais me retirer après ça parce que c’est la plus grande victoire de ma carrière », a dit Samuel.

« J’avais déjà joué dans certains tournois en Grande-Bretagne, et ça m’a aidé. Je n’étais pas ans un environnement étranger parce que je savais comment garder la balle basse, a déclaré Samuel. Du tertre de départ, j’ai utilisé mon bois-3 chaque fois, mais j’ai réussi à maintenir une trajectoire basse, ce qui aide beaucoup là-bas. »

Eh bien, de garder la balle basse peut aussi être très avantageux ici. Les prévisions prévoient des rafales de vent jusqu’à 50 km/h jeudi, ajoutant un élément supplémentaire à contrer sur un parcours déjà passablement difficile.

Si Samuel l’emporte, elle rejoindra la membre du Temple de la renommée du golf canadien, Alison Murdoch, en tant que seule golfeuse canadienne de l’histoire à avoir remporté à la fois le championnat amateur senior féminin britannique et le championnat senior féminin canadien la même année. Murdoch a réalisé l’exploit en 2007.

Stouffer a plaisanté mercredi en disant qu’elle « pourrait encore être sous le choc » de sa victoire en Alaska il y a moins d’un mois, mais pour se concentrer, Breezy Bend aura besoin de retenir toute l’attention de la golfeuse de 52 ans alors qu’elle tente de reconquérir le trophée Ada Mackenzie.

Pour sa part, avec une victoire jeudi, Stouffer rejoindrait la membre du Temple de la renommée mondiale du golf, Marlene Streit, en tant que seule Canadienne à avoir remporté le championnat américain senior amateur féminin et le championnat canadien senior féminin la même année, un fait d’armes que Streit a accompli en 1995.

Mercredi après-midi a donné lieu à un moment de déjà-vu dans l’esprit de Nonie Marler.

Pour la deuxième année consécutive, la golfeuse originaire de Vancouver, en Colombie-Britannique, entreprendra le parcours final du Championnat canadien mid-amateur et senior féminin avec une avance d’un coup, mais cette fois, Marler souhaite que le destin et la chance seront de son côté.

Lorsque la dernière balle a été calée au Domaine Château Bromont en 2021, c’est Christina Spence Proteau qui a célébré le titre national – pas Marler.

Jeudi, cependant, la golfeuse de 38 ans aura une chance de se racheter, et elle misera sur l’expérience de l’année dernière pour la guider vers le cercle des vainqueurs.

« J’y suis déjà passé par là, n’est-ce pas ?, a dit Marler. L’année dernière, c’était nouveau pour moi. Mais plus maintenant. Il faut juste pouvoir ressentir la situation du moment et maintenant que je sais comment jouer au milieu de tout celà, je dois m’en tenir à jouer mon propre peu demain. »

« Je suis heureuse d’avoir maintenant vécu l’expérience parce que je peux tirer avantage de cette expérience demain. Ça m’a même beaucoup aidé à garder la tête froide aujourd’hui », a-t-elle dit.

La Colombie-Britannique a remporté les trophées Katherine Holleur et Crockett en tant que championne des compétitions interprovinciales par équipe dans les divisions mid-amateur et senior. Marler, Stouffer et Proteau ont uni leurs efforts pour permettre à la C.-B. de devancer l’Ontario par 14 coups dans la division mid-amateur, tandis que Stouffer, Jackie Little et Sandrine Turbide ont mené leur équipe à une victoire par la marge de 15 coups devant le Québec dans la division senior.

La ronde finale devrait commencer à 8h00 jeudi matin. La remise des prix suivra la conclusion du jeu, vers 15h00. Les championnes seront couronnées dans les divisions mid-amateur, mid-maître, senior et super-senior.

Amateur Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Richardson en tête d’un classement congestionné après la première ronde au Manitoba

HEADINGLEY, Manitoba – Le Breezy Bend Country Club a fait honneur à sa réputation lors de la première ronde du Championnat canadien mid-amateur et senior féminin, présenté par BDO. Leanne Richardson a résisté au vent doux mais persistant pour prendre les commandes du championnat.

Richardson, championne senior féminine du Nouveau-Brunswick en 2022, a réussi des oiselets aux 8e et 15e trous en route vers une ronde de 72 (la normale) et une avance d’un coup sur un trio de golfeuses de la Colombie-Britannique. La native d’Indian Mountain, N.-B., occupe la tête du classement des divisions mid-amateur, mid-maître et senior après la première journée.

Dans la division super senior – une subdivision pour les golfeuses de 60 ans et plus – Jackie Little, de Procter, en C.-B., mène par un coup après une première ronde de 73 (+1). Little s’est retrouvée à trois coups au-dessus de la normale après un boguey au 12e trou, mais elle s’est ressaisie avec des oiselets aux 13e et 15e fanions pour reprendre les choses en main.

La championne en titre, Christina Spence Proteau, est au plus fort de la lutte après la première ronde, comme c’est généralement son habitude dans la division mid-amateur. La gagnante à six reprises a amorcé son tournoi avec une ronde de 73 (+1), bonne pour une égalité au deuxième rang. Elle a toutefois connu une fin de parcours laborieuse avec deux double bogueys et un boguey qui l’ont éloignée momentanément du sommet du classement.

« J’ai connu un début de ronde solide et je pense que dans l’ensemble, j’ai très bien frappé la balle. Mon jeu court était à point jusqu’à ce que j’arrive au 16e trou où les choses se sont quelque peu compliquées », a dit Proteau.

La golfeuse originaire de Port Alberni, en Colombie-Britannique, dit qu’elle joue un peu moins pour diverses raisons, mais les quelques arrêts ici et là lors de son voyage à travers l’Ouest canadien en route vers le championnat national lui ont permis de peaufiner son jeu.

« Cette année en a été une un peu différente pour moi. Je n’ai participé à aucun événement majeur jusqu’à cet événement, et celui-ci sera mon seul tournoi majeur de l’année. Je m’attendais donc à être un peu rouillée et j’ignorais dans quelle forme je me présenterais ici, a déclaré Proteau. Dans l’ensemble, si quelqu’un m’avait dit: « Serais-tu satisfaite d’une ronde de 73 aujourd’hui », j’aurais répondu oui. Historiquement, de jouer autour de la normale m’a toujours bien réussi. »

À égalité avec Proteau et Little à 73 (+1), on retrouve Nonie Marler. Celle qui a terminé deuxième en 2021 s’est retrouvée à deux sous la normale après des oiselets aux 14e et 15e fanions, mais comme plusieurs autres, elle en a arraché sur les trois derniers trous. La golfeuse de Vancouver, en C.-B., a commis trois bogueys consécutifs dans le dernier droit, ce qui, statistiquement parlant, s’est avérée la portion la plus difficile du parcours en première journée.

Shelly Stouffer, la championne en titre de la division senior, et Helen Chartrand ont remis des cartes de 74 (+2) pour compléter le top 5 de la division mid-amateur. Stouffer, âgée de 52 ans, vient de terminer à égalité au 29e échelon à l’Open féminin senior des États-Unis, à Kettering, en Ohio, la semaine dernière, et cherche à tirer parti de son jeu solide en sol américain.

« Je pense que ça va être génial, a dit Stouffer à propos du tournoi de cette semaine.
Je suis sur une bonne lancée parce que j’ai évité le couperet là-bas et j’ai plutôt bien joué ces derniers jours. Je suis donc assez satisfaite de mon jeu », a déclaré Stouffer.

La Colombie-Britannique est en total contrôle des divisions mid-amateur et senior dans le volet des compétitions interprovinciales par équipe, menant par douze coups et neuf coups, respectivement. Les championnes seront couronnées dans chacune des deux divisions après la deuxième ronde de mercredi qui doit commencer à 7h30.

Liens rapides :

Résultats
Heures de départ
Détails du parcours
Historique du championnat

Amateur Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin Golf amateur

Le Manitoba accueille le Championnat canadien mid-amateur et senior féminin

HEADINGLEY, Manitoba – Les meilleures golfeuses canadiennes de 25 ans et plus ont rendez-vous au Breezy Bend Country Club, à Headingley, au Manitoba, du 30 août au 1er septembre, pour le Championnat canadien mid-amateur et senior féminin, présenté par BDO.

« Il y a beaucoup d’anticipation à propos du Championnat mid-amateur et senior féminin de cette année et nous sommes emballés à l’idée de lancer la compétition, a dit le directeur du tournoi, Daniel Suppa. Un peloton de golfeuses compétitives foulera le parcours cette semaine et nous nous attendons donc à un niveau de jeu relevé à Breezy Bend. »

Après un début de journée pluvieux, les rondes de reconnaissance ont repris comme prévu lundi avant le début officiel du championnat national mardi. Le tournoi de 54 trous prendra fin jeudi, les championnes étant couronnées dans quatre divisions : mid-amateur (25 ans et plus); mid-maître (40 ans et plus); senior (50 ans et plus) et super-senior (60 ans et plus), qui seront pour leur part disputées sur les 36 premiers trous du tournoi.

97 golfeuses prendront le départ au Breezy Bend Country Club, situé à environ 20 kilomètres à l’ouest de Winnipeg, au Manitoba. Hautement considéré comme l’un des meilleurs terrains de golf privés de sa région, le club a déjà accueilli le Championnat canadien mid-amateur masculin de 2004, ainsi que le Championnat canadien junior masculin de 1979.

« Au cours des six derniers mois, nos bénévoles, notre personnel et notre conseil d’administration ont travaillé sans relâche pour préparer le parcours et nos installations afin d’accueillir cet événement particulier, a déclaré Shannon O’Brien, présidente du Breezy Bend Country Club. Nous sommes très heureux d’avoir cette occasion de présenter notre club à certaines des meilleures golfeuses d’un peu partout au pays. »

« Lorsque nous avons été approchés pour la première fois il y a quatre ans pour organiser ce prestigieux tournoi, nous avons sauté sur l’occasion; c’était pour nous une chance de reconnaître, de soutenir et de célébrer le golf féminin au Canada, a ajouté Corey Johnson, directeur général et chef de l’exploitation. Les membres de notre club, notre personnel et notre équipe de bénévoles enthousiastes sont impatients d’offrir un événement de championnat de classe mondiale à nos compétitrices ainsi qu’à nos spectateurs. »

Championnat canadien mid-amateur féminin

Depuis 2007, le mid-amateur féminin offre aux golfeuses de plus de 25 ans la chance de concourir sur la scène nationale. De sa première année à 2014, le Championnat canadien mid-amateur féminin s’est déroulé conjointement avec le Championnat canadien amateur féminin. En 2015, le tournoi a changé de cap et s’est associé au Championnat canadien senior féminin.

La championne en titre Christina Proteau tentera de défendre son titre de championne canadienne mid-amateur féminine après avoir vaincu Nonie Marler lors du championnat de l’an dernier au Domaine Château Bromont, à Bromont, au Québec. Proteau, de Port Alberni, en Colombie-Britannique, a remporté la division mid-amateur à six occasions, un record, dont quatre fois années de suite de 2011 à 2014. Marler, du Marine Drive Golf Club de Vancouver, en Colombie-Britannique, est de retour parmi les participantes cette année.

La gagnante du Championnat canadien mid-amateur féminin obtiendra un laissez-passer pour le Championnat canadien amateur féminin de 2023 qui aura lieu au Ashburn Golf Club, à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Championnat canadien senior féminin

Organisé depuis 1971, le Championnat canadien senior féminin a mis en vedette plusieurs des meilleures golfeuses seniors du pays. Marlene Streit, Gayle Borthwick, Marilyn O’Connor et Margaret Todd, membres du Temple de la renommée du golf canadien, sont toutes d’anciennes championnes seniors. Dans le passé, cette compétition a également accueilli un fort contingent de golfeuses internationales provenant des États-Unis, dont notamment Nancy Fitzgerald. Le Championnat canadien senior féminin a également été connu sous le nom Championnat national senior de l’Association de golf féminine du Canada.

La 51e présentation du Championnat canadien senior féminin mettra en vedette un peloton relevé, mené par nulle autre que la championne en titre, Shelly Stouffer. La joueuse de 52 ans est la quatrième golfeuse la mieux classée au classement mondial de golf amateur et cherchera à défendre avec succès le trophée Ada Mackenzie Challenge. La native de Nanoose Bay, en Colombie-Britannique, a fait les manchettes partout au Canada et aux États-Unis plus tôt cet été lorsqu’elle a remporté le Championnat amateur senior féminin des États-Unis en Alaska, devenant ainsi la quatrième Canadienne à conquérir le titre national.

Judith Kyrinis, l’une des quatre Canadiennes à avoir réussi l’exploit susmentionné, sera parmi les rivales de Stouffer au Manitoba. La native de Thornhill, en Ontario, n’est pas étrangère à la victoire à ce championnat l’ayant remporté deux fois auparavant dont son plus récent en 2019.

La championne de 2012 et 2015, Terrill Samuel, en est une autre à surveiller dans la division senior cette semaine. Membre du Weston Golf Club à Toronto, Samuel a remporté en juillet le championnat amateur senior 2022 de la R&A, devenant ainsi la troisième Canadienne après Alison Murdoch et Diane Williams à remporter l’événement amateur tant convoité.

La gagnante du Championnat canadien senior féminin obtiendra un laissez-passer pour le Championnat amateur senior féminin de la USGA disputé sur les allées du Troon Country Club, à Scottsdale, en Arizona.

Le championnat interprovincial par équipe sera de retour cette année après deux ans d’annulation en raison de la pandémie de COVID-19. L’équipe de l’Ontario est la championne en titre, ayant devancé l’Alberta par quinze coups en 2019 pour remporter le trophée Katherine Helleur. La compétition par équipe, mettant en vedette les dix provinces du Canada cette année, a été remportée un record de 28 fois par l’Ontario, dont six de suite depuis 2015.

Pour plus d’informations à propos du Championnat canadien mid-amateur et senior féminin, cliquez ici.

Liens rapides :

Liste des joueuses
Heures de départ
Détails du parcours
Historique du championnat

Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Christina Spence Proteau vient de l’arrière et remporte le 50e Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Christina Spence Proteau
Christina Spence Proteau (Bernard Brault/Golf Canada)

BROMONT, Québec – Christina Spence Proteau, de Port Alberni, C.-B., a eu raison de Nonie Marler, de Vancouver, en prolongation, et a remporté les honneurs de la division mid-amateur du Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin, jeudi, au club de golf Château Bromont.

À l’amorce du parcours final, Proteau accusait un retard d’un coup derrière Marler, meneuse de la division mid-amateur au terme des deux premières journées. En ouverture, Marler avait remis une carte de 72 (moins-1) qui s’est avérée la seule partie sous la normale de tout le tournoi.

Les deux golfeuses de la Colombie-Britannique étaient à égalité à cinq coups au-dessus de la normale après les 54 trous du championnat. Proteau a eu le dernier mot sur sa rivale avec un oiselet au premier trou supplémentaire.

« C’est incroyable, s’est exclamé Proteau. Je n’avais pas gagné un titre national depuis sept ans et j’en étais venue à me demander si j’y parviendrais de nouveau. Celui-ci signifie beaucoup à mes yeux et occupe désormais une place de choix parmi tout ce que j’ai accompli dans le passé au golf canadien. »

Proteau, la première golfeuse à être intronisée au Panthéon des sports de l’Université de Victoria en 2020, en est à une sixième conquête du championnat mid-amateur féminin. Elle avait été couronnée championne en 2009 puis quatre années de suite entre 2011 et 2014.

Avec un combiné de sept coups au-dessus de la normale, Shelly Stouffer, de Nanoose Bay, C.-B., a pris le troisième rang de la division mid-amateur en plus de rafler les titres des divisions mid-maître et sénior.

« C’est une sensation incroyable, a dit Stouffer, au sommet du classement de la division sénior après 36 trous. Je voulais jouer l’an dernier, mais la pandémie a forcé l’annulation du championnat. C’est super d’être de retour cette année. »

En remportant les honneurs de la division sénior, Stouffer obtient des laissez-passer en vue du 59e Championnat sénior féminin des États-Unis, qui aura lieu du 10 au 15 septembre au The Lakewood Club, à Point Clear, en Alabama, et pour le quatrième omnium sénior féminin des États-Unis prévu du 25 au 28 août 2022 au NCR Country Club, à Kettering, Ohio. Stouffer et Proteau reçoivent également des invitations pour le Championnat canadien amateur féminin de 2022 qui sera disputé au Westmount Golf & Country Club, à Kitchener, Ontario, du 19 au 22 juillet.

La tenante du titre, Judith Kyrinis, de Thornhill, Ontario, conclut au 8e rang du championnat tout en prenant le quatrième échelon de la division mid-amateur et la deuxième place, derrière Stouffer, dans les divisions mid-maître et sénior.

Hélène Chartrand, de Pincourt, au Québec, a ravi le titre super sénior à plus-8 et n’a été devancée que par Hyrinis dans la division sénior. En 2014, Chartrand avait remporté le Championnat canadien mid-amateur féminin de même que le championnat sénior.

« Je suis comblée, a dit Chartrand. Shelly et Judith sont des golfeuses aux palmarès exceptionnels et je suis fière, même s’il s’agit de la deuxième place, de me retrouver en leur compagnie. Je suis vraiment heureuse de ma semaine de tournoi. »

En 2022, le Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin aura lieu au Breezy Bend Country Club, à Headingly, Manitoba, du 29 août au 1er septembre.

Cliquez ici pour les résultats complets.

Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Le club de golf Château Bromont accueille le 50e Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Le club de golf Château Bromont
Le club de golf Château Bromont

BROMONT, Québec – Les meilleures golfeuses canadiennes de statut amateur avaient rendez-vous au club de golf Château Bromont du 31 août au 2 septembre pour la présentation du 50e Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin.

Le Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin est un tournoi de 54 trous au jeu par coups avec couperet après 36 trous qui réduira le tableau aux 70 premières, égalités comprises. Advenant une égalité après les trois rondes, une prolongation au trou déterminera l’issue du championnat. En parallèle à la division mid-amateur, la division mid-maîtres réunira les golfeuses âgées de 40 ans et plus; la division sénior regroupera les joueuses et 50 ans et plus tandis que la division super sénior sera réservée à celles âgées de 60 ans et plus.

« Nous sommes emballés du retour Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin en 2021, a dit le directeur du tournoi Akash Patel. Le parcours est en excellente condition et s’avèrera un test à la hauteur pour ce peloton de joueuses talentueuses. »

Le tableau de 85 joueuses comprend huit des dix premières golfeuses de 25 ans et plus au classement mondial du golf amateur, dont la Canadienne la mieux classée et tenante du titre, Judith Kyrinis. La golfeuse de Thornhill, en Ontario, avait également été sacrée championne de cet événement en 2016 en signant une fois de plus le triplé en gagnant les divisions mid-amateur, mid-maîtres et sénior. En 2019, elle a été intronisée au Temple de la renommée du golf de l’Ontario. Elle est devenue la septième golfeuse canadienne championne à la USGA lorsqu’elle a ravi les honneurs du Championnat amateur sénior féminin des États-Unis au Waverley Country Club, à Portland, Oregon.

Parmi les autres golfeuses de renom inscrites au championnat se trouve Terrill Samuel, membre du Temple de la renommée du golf de l’Ontario, qui a remporté en 2015 le Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin en raflant du coup les titres mid-amateur, mid-maîtres et sénior.

Le tableau comprend également Mary-Ann Hayward, membre du Temple de la renommée du golf canadien et quadruple championne amateur canadienne (1993, 1996, 1999, 2004); trois fois championne canadienne sénior (2010, 2011, 2013) ainsi que championne canadienne mid-amateur de 2008. Sur la scène internationale, Hayward a remporté en 2005 le Championnat mid-amateur féminin des États-Unis.

Le parcours, conçu par les architectes Howard Watson et Graham Cooke, offre des vues spectaculaires sur le Mont Bromont. Le tracé du parcours pour le championnat, une normale 73, s’échelonnera sur une longueur maximale de 5 965 verges.

La championne de la division senior bénéficiera d’une exemption pour le 59e Championnat amateur sénior féminin des États-Unis disputé du 10 au 15 septembre, au The Lakewood Club, à Point Clear, Alabama, de même qu’un laissez-passer pour le 4e Omnium amateur sénior féminin des USA, prévu du 25 au 28 août 2022 au NCR Country Club, à Kettering, Ohio.

Cliquez ici pour le tableau complet, les appariements et de plus amples renseignements à propos du tournoi.

À SURVEILLER

Judith Kyrinis
Kyrinis a gagné deux fois le Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin en raflant à chaque occasion les titres mid-amateur, mid-maîtres et sénior. En 2017, elle est devenue la septième Canadienne à remporter un championnat de la USGA lorsqu’elle a gagné le Championnat amateur sénior féminin des États-Unis. Elle a été intronisée au Temple de la renommée du golf de l’Ontario en 2019.

Mary-Ann Hayward
Actuellement sixième Canadienne de 25 ans et plus la mieux classée au classement mondial du golf, Hayward a gagné quatre fois le Championnat canadien amateur féminin, trois fois le Championnat canadien sénior féminin ainsi que le Championnat canadien mid-amateur féminin de 2008. Elle est membre du Temple de la renommée du golf canadien depuis 2007.

Alison Murdoch
Quatre fois championne canadienne sénior et double championne canadienne super sénior, Alison Murdoch a été intronisée au Temple de la renommée du golf canadien en 2013.

EN BREF

Quatre membres du Temple de la renommée du golf canadien ont gagné le Championnat canadien sénior féminin : Marlene Streit, Gayle Borthwick, Alison Murdoch, Marilyn O’Connor, Margaret Todd et Mary-Ann Hayward.

Streit (1985, 1987-88, 1993), Borthwick (1994-1995, 1999-2000) et Murdoch (2002, 2004-05, 2007) sont à égalité pour le plus grand nombre de victoires au Championnat canadien sénior féminin avec quatre.

Nancy Fitzgerald a le plus grand nombre de victoires consécutives au Championnat canadien sénior féminin ayant mis la main sur trois titres consécutifs de 1996 à 1998.

À ce jour, l’Australienne Sue Wooster est la seule gagnante non nord-américaine de l’événement.

Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Judith Kyrinis remporte le Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

(Chuck Russell/ Golf Canada)

OSOYOOS, C.-B. – Judith Kyrinis a peut-être exécuté le coup d’approche le plus spectaculaire de sa carrière de golfeuse pour sceller l’issue de sa conquête du 49e Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin, mardi, au Osoyoos Golf Club.

Confrontée à une délicate approche d’environ 80 pieds au 18e trou, la golfeuse de Thornhill, ON, a logé sa balle à deux pieds de la coupe pour ensuite clore le débat avec un oiselet.

« Je suis excitée parce que ce n’était pas un coup facile, d’autant plus que ce genre de coup m’a causé des ennuis pendant le tournoi, a dit Kyrinis. Je voulais simplement faire rouler la balle le plus près de la coupe et tout a bien fonctionné. »

Kyrinis a joué une dernière ronde de 72 (-1) mardi et a complété les 54 trous avec un pointage combiné de deux coups sous la normale, soit un coup de mieux que Amy Ellertson, de Free Union, en Virginie. Évoluant au sein de l’avant-dernier, tout juste devant Kyrinis, Ellertson a aussi bouclé le championnat avec un oiselet au dernier trou.

Kyrinis était au fait de la situation avant d’effectuer son deuxième coup au 18e trou.

« Je savais que Amy avait réussi l’oiselet et je devais en faire autant », a-t-elle dit.

Kyrinis a complété le travail en calant son dernier roulé.

« C’était un court roulé, mais je ne devais rien prendre pour acquis. Je me répétais « prends une bonne respiration; prends une bonne respiration. »

Quatre trophées individuels ont été attribués après la ronde de mardi. Les concurrentes de plus de 25 ans se disputaient le titre mid-amateur, celles de plus de 40 ans participaient à la compétition mid-maître, les golfeuses de plus de 50 ans prenaient par au Championnat sénior et enfin, celles de 60 ans et plus visaient le titre super sénior.

Kyrinis a ravi les titres mid-amateur, mid-maître et sénior. Jackie Little, de Procter, C.-B., a été couronnée championne super sénior.

Kyrinis, une infirmière de Toronto, avait remporté ces trois mêmes championnats en 2016. Elle se dit aussi emballée que la première fois.

« La satisfaction est semblable parce que tu ne sais jamais si tu te retrouveras de nouveau dans cette situation », dit-elle.

Ellertson, qui a aussi joué une dernière ronde de 72, déplorait d’avoir raté quelques occasions d’oiselets en parcours final. « J’ai notamment laissé à court deux roulés de six pieds pour l’oiselet, a-t-elle commenté. Je suis heureuse d’avoir joué sous la normale sur un aussi beau parcours. Je n’ai à me plaindre de rien. »

Christina Proteau, de Port Alberni, C.-B., et Nonie Marler, de Vancouver, ont conclu à égalité au troisième rang, à plus-1. Ex æquo au cinquième échelon, à plus-2, se trouvent Sarah Dunning, de Waterloo, ON, et l’Australienne Sue Wooster, championne des deux années précédentes.

Little n’a pas joué son meilleur golf mardi, mais elle est parvenue à défendre avec succès son championnat super sénior.

« Je ne me souviens pas avoir à travailler aussi fort pour jouer 81 », a dit Little.

Son pointage combiné de plus-11 lui a permis de devancer par cinq coups Ivy Steinberg, de Stouffville, ON, et Ruth Maxwell, de Reno, Nevada.

À 61 ans, Little savoure au plus haut point chaque victoire.

« Je me plaignais de la qualité de mes coups, mais mon mari m’a dit : « N’oublie pas que tu as 61 ans.. »

Little compte désormais cinq titres nationaux à son palmarès. Outre ses deux championnats super séniors, elle détient deux titres séniors et un championnat mid-amateur.

Lundi, Équipe Ontario avait remporté par la ronflante marge de 15 coups devant le Qubec son sixième championnat interprovincial par équipes consécutif.

Cliquez ici pour les résultats complets.

Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Sue Wooster et Nonie Marler en tête du Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

(Brad Ziemer/ Golf Canada)

OSOYOOS, C.-B. – L’Australienne Sue Wooster, championne des deux dernières années, a joué la meilleure ronde de la journée, 69, quatre coups sous la normale, et partage le premier rang de la division mid-amateur avec Nonie Marler, de Vancouver, à la veille de la ronde finale du 49e Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin.

 

Après n’en avoir réussi aucun en première ronde dimanche, Wooster a inscrit six oiselets lundi, au Osoyoos Golf Club.

 

« J’ai dit hier que je devais approcher davantage les fanions et caler plus de roulés, a dit Wooster. C’est ce que j’ai fait aujourd’hui. »

 

La golfeuse de Melbourne a pris les bouchées doubles dans le but d’améliorer son jeu sur les verts.

 

« J’ai passé près d’une heure et demi sur le vert d’exercice hier soir, a dit Wooster. J’arrive du Championnat amateur des États-Unis où les verts étaient extrêmement rapides et j’ai mis du temps à adapter mon jeu. »

 

Wooster et Marler présentent des fiches identiques de deux coups sous la normale.

Quatre trophées individuels seront attribués mardi, à la conclusion de ce tournoi de 54 trous disputé sur les allées du parcours Park Meadows du Osoyoos Golf Club. Les concurrentes de plus de 25 ans se disputent le titre mid-amateur, celles de plus de 40 ans participent à la compétition mid-maître, les golfeuses de plus de 50 ans prennent par au Championnat sénior et enfin, celles de 60 ans et plus lorgnent le titre super sénior.

Wooster occupe également le premier rang des divisions mid-maître et sénior.

Meneuse après la première ronde, Marler a joué la normale 73. Au 18e trou, son neuvième de la journée, elle a calé son coup d’approche pour un aigle, prenant ainsi sa revanche sur ce trou à normale cinq sur lequel elle avait eu besoin de trois roulés la veille pour inscrire la normale. Elle a exécuté un coup spectaculaire après que son coup d’approche avec un fer-8 eut dépassé l’arrière du vert.

Marler, admissible uniquement dans la division mid-amateur, s’est dite satisfaite de l’ensemble de son jeu, mais a blâmé son fer droit qui l’a privée de quelques coups. « Mon fer droit m’a quelque peu laissée tomber, a-t-elle dit. Je vais devoir corriger la situation pour la suite du tournoi. Certains jours, tout va; certains autres jours, rien ne fonctionne. »

Judith Kyrinis, de Thornhill, ON, championne mid-amateur, mid-maître et senior en 2016, accuse un seul coup de retard sur Wooster et Marler. Elle a joué la normale 73 lundi et affiche un coup sous la normale après les deux premières rondes.

Jackie Little, de Procter, C.-B., est en bonne voie de conserver son titre de championne super sénior. Après une ronde de 74 lundi et un score de plus 3, elle devance par sept coups Holly Horwood, de Vancouver, et Ruth Maxwell, de Reno, Nevada.

Équipe Ontario, composée de Kyrinis, Mary Ann Hayward et Andrea Blackwell, a remporté pour la sixième année de suite les honneurs de la compétition interprovinciale par équipes de 36 trous. Avec un pointage combiné de trois coups au-dessus de la normale, les Ontariennes ont distancé l’équipe de l’Alberta par quinze coups. Équipe Québec a pris le troisième rang.

Cliquez ici pour les résultats complets.

Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Nonie Marler mène après la première ronde du Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

(Brad Ziemer/ Golf Canada)

OSOYOOS, C.-B. – De retour à la compétition depuis peu après une longue absence, Nonie Marler n’a pas tardé à démontrer qu’elle est en pleine possession de ses moyens.

 

La golfeuse de Vancouver a ramené une carte de 71, deux coups sous la normale, dimanche, pour prendre les commandes du 49e Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin au Osoyoos Golf Club.

 

Marler arrive du Mississipi où elle a participé au Championnat amateur féminin des États-Unis. Elle n’a pu résisté au couperet, ce qui ne l’a pas empêché d’admettre avoir vécu à cette occasion l’une des plus belles expériences de sa carrière de golfeuse.

 

« J’ai bien frappé la balle aujourd’hui et j’ai bien contrôlé mes émotions », a dit Marler à propos de sa ronde marquée de quatre oiselets, deux bogueys et une normale au 18e trou à normale cinq qui lui a laissé un goût amer. Elle a eu besoin de trois roulés après avoir atteint le vert à son deuxième coup.

 

« J’ai peut-être joué de façon un peu trop agressive au 18e trou, mais que voulez-vous, c’est le golf, n’est-ce pas? », de commenter Marler.

Quatre trophées individuels seront attribués au terme de ce tournoi de 54 trous disputé sur les allées du parcours Park Meadows du Osoyoos Golf Club.

Les concurrentes de plus de 25 ans se disputent le titre mid-amateur, celles de plus de 40 ans participent à la compétition mid-maître, les golfeuses de plus de 50 ans prennent par au Championnat sénior et enfin, celles de 60 ans et plus lorgnent le titre super sénior.

Admissible uniquement dans la division mid-amateur, Marler devance par un coup Christina Proteau, de Port Alberni, C.-B., cinq fois championne, Amy Ellertson, de Free Union, Virginie, et Judith Kyrinis, de Thornhill, Ontario.

Après ses études à l’Université de Guelph, Marler est allée travailler en Grande Bretagne pendant dix ans. Elle s’est remise récemment à la compétition à son retour à Vancouver.

Ellertson et Kyrinis sont ex æquo au premier rang des division mid-maître et sénior.

Championne canadienne mid-amateur et sénior de 2016, Kyrinis avoue ne pas avoir disputé une ronde spectaculaire.

« Fidèle à mon habitude, mes coups de départ et de fers étaient précis, mais j’ai éprouvé un peu de difficulté sur les verts », a-t-elle dit.

De son côté, Ellertson déplorait le fait d’avoir deux roulés de quatre et six pieds pour l’oiselet. « Je n’ai pas à me plaindre de mon jeu; j’aurais seulement souhaiter réussir quelques roulés de plus. »

Holly Horwood, de Vancouver, se réjouissait de sa ronde de 74 qui lui vaut le premier rang de la division super sénior.

« Après avoir raté mon premier coup de départ, je me suis ressaisie et j’ai joué 34 sur le neuf de retour », a dit Horwood, championne de la division super sénior en 2016.

La tenante du titre super sénior Jackie Little, de Procter, C.-B., et Ivy Steinberg, de Stouffville, Ontario, accusent un coup de retard après avoir joué 75 (+2).

L’Australienne Sue Wooster, qui avait ravi les titres mid-amateur, mid-maître et sénior l’an dernier, a remis une carte de 75 ponctuée d’aucun oiselet. « J’ai atteint beaucoup de verts en coups prescrits, mais je ne parvenais pas à caler la balle dans la coupe », a dit Wooster.

L’équipe de l’Ontario composée de Kyrinis, Mary Ann Hayward et Andrea Blackwell mène par six coups devant la Colombie-Britannique après la première des deux journées de la compétition interprovinciale par équipes.

Après la deuxième ronde de lundi, le tableau de compétition de sera réduit aux 70 meilleures golfeuses et aux égalités de la division sénior. En outre, toutes les joueuses mid-amateurs et mid-maîtres affichant un score sur 36 trous égal à celui de la dernière à se qualifier pour la ronde finale passeront le couperet. Au moins dix mid-amateurs (25 à 39 ans), cinq mid-maîtres (40 à 49 ans) et cinq super séniors (60 ans et plus) seront qualifiées pour la finale.

Cliquez ici pour les résultats complets.

Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Le Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin arrive à l’Osoyoos Golf Club

OSOYOOS, C.-B. – Ce seront 142 golfeuses de 25 à 73 ans qui se réuniront à l’Osoyoos Golf Club d’Osoyoos, C.-B., du 17 au 20 août pour jouer la 49e édition du Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin.

Quatre trophées individuels sont en jeu à ce tournoi sur 54 trous qui a lieu dans le sud de la Colombie-Britannique.

Les concurrentes de plus de 25 ans se disputeront le titre mid-amateur, celles de plus de 40 ans pourront participer à la compétition mid-maître, les golfeuses de plus de 50 ans joueront le Championnat sénior et enfin, celles de 60 ans et plus viseront le titre super sénior.

« Le championnat mid-amateur et sénior est une belle occasion offerte aux golfeuses amateurs canadiennes de connaître du succès en se mesurant sur la scène nationale, a déclaré le directeur du tournoi Adam Cinel. Nous sommes très heureux de présenter un tableau de compétition aussi relevé sur le spectaculaire parcours du club hôte d’Osoyoos. Son magnifique aménagement présentera un défi difficile, mais équitable, à toutes les golfeuses en lice cette semaine. »

En 2018, l’Australienne Sue Wooster a défendu avec succès ses titres sénior et mid-maître, en plus de remporter le Championnat mid-amateur. Ce dernier titre, Woorster l’a remporté en prolongation contre Christina Proteau (Port Alberni, C.-B.), tandis que la membre du Temple de la renommée du golf canadien Mary Ann Hayward (St. Thomas, ON) a terminé troisième. Hayward a fini un coup derrière Woorster aux compétitions mid-maître et sénior. Le championnat super sénior a été remporté par Jackie Little de Procter, C.-B., avec un coup de mieux que Penny Baziuk (North Saanich, C.-B.).

Wooster revient défendre ses trois titres en 2019, et Proteau, Hayward, Little ainsi que Baziuk l’y attendent de pied ferme.

En plus des quatre compétitions individuelles, un tournoi interprovincial par équipes se disputera pendant les deux premières rondes.

Équipe Ontario, composée de Hayward, Judith Kyrinis (Thornhill, ON) et Terrill Samuel (Etobicoke, ON) a remporté la compétition par équipes en 2018 avec un score sur deux jours de 299, soit 11 de plus que la normale.

Après 36 trous, le tableau de compétition de sera réduit aux 70 meilleures golfeuses et aux égalités de la division sénior. En outre, toutes les joueuses mid-amateurs et mid-maîtres affichant un score sur 36 trous égal à celui de la dernière à se qualifier pour la ronde finale passeront le couperet. Au moins dix mid-amateurs (25 à 39 ans), cinq mid-maîtres (40 à 49 ans) et cinq super séniors (60 ans et plus) seront qualifiées pour la finale.

La championne recevra un laissez-passer pour le Championnat sénior féminin des États-Unis 2019 qui se tiendra au Cedar Rapids Country Club de Cedar Rapids, Iowa, du 24 au 29 août.

Fondé en 1973, l’Osoyoos Golf Club s’est agrandi en un parcours de 36 trous en 2006. Situé dans un décor pittoresque, il est niché sur un plateau dominant la ville et le lac Osoyoos, sur arrière-plan de montagnes. Le Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin 2019 est le premier championnat de Golf Canada à se tenir à cet endroit.

« Notre parcours est réputé pour ses panoramas spectaculaires et la qualité constante des conditions de terrain, souligne Doug Robb, directeur général de l’Osoyoos Golf Club. Le parcours est en excellent état et nous sommes ravis de le partager avec ces golfeuses de grand talent. »

De plus amples renseignements sur le tournoi, y compris le tableau de compétition complet et les heures de départ, sont offerts ici.

À SURVEILLER

Sue Wooster, Australie
Wooster se présente au tournoi en tant que championne en titre des divisions mid-amateur, mid-maître et sénior. La golfeuse de 57 ans s’est servie de son exemption obtenue au championnat de l’année dernière pour se rendre jusqu’en finale du Championnat sénior amateur des États-Unis et terminer deuxième derrière Lara Tennant.

Mary Ann Hayward, St. Thomas, ON
Quatre fois championne amateur féminine du Canada et membre du Temple de la renommée du golf canadien, Hayward a remporté le Championnat canadien mi-sénior féminin en 2013 et a clôturé au troisième rang l’an passé. La golfeuse de 59 ans a représenté le Canada sur la scène internationale à maintes reprises, dont huit fois au Championnat amateur mondial.

Alison Murdoch, Victoria, C.-B.
À 69 ans, la membre du Temple de la renommée du golf canadien a raflé le titre du Championnat canadien mi-sénior féminin à quatre occasions, la dernière fois en 2007. Elle a obtenu deux très bons résultats en 2018, terminant troisième au Championnat mid-amateur de Colombie-Britannique et quatrième au Championnat sénior féminin d’Alberta.

Jackie Little, Procter, C.-B.
La championne super sénior canadienne régnante a remporté ce championnat en 2008 et 2009. En 2018, Little a conquis son sixième titre de championne sénior de Colombie-Britannique. Elle a été intronisée au Temple de la renommée du golf du Pacific Northwest en 2017 et a participé pour une troisième fois en 2018 au Championnat sénior amateur féminin des États-Unis.

Judith Kyrinis, Thornhill, ON
La championne mid-sénior canadienne de 2016 a terminé en quatrième place au tournoi de l’année dernière. Kyrinis a joué au Championnat féminin d’Ontario en parties par trous et au Championnat amateur féminin d’Ontario en 2019, terminant à égalité au cinquième rang et au 19e ex aequo respectivement.

FAITS SAILLANTS

Six membres du Temple de la renommée du golf canadien ont remporté le Championnat canadien sénior féminin : Marlene Streit, Gayle Borthwick, Alison Murdoch, Marilyn O’Connor, Margaret Todd et Mary Ann Hayward.

Avec quatre victoires chacune, Streit (1985, 1987-88, 1993), Borthwick (1994-1995, 1999-2000) et Murdoch (2002, 2004-05, 2007) sont à égalité pour le plus grand nombre de titres du Championnat canadien sénior féminin.

Nancy Fitzgerald détient le record des victoires consécutives au Championnat canadien sénior féminin, ayant récolté trois titres de 1996 à 1998.

À ce jour, l’Australienne Sue Wooster est la seule championne de ce tournoi à ne pas être d’Amérique du Nord.

La golfeuse victorieuse reçoit un laissez-passer pour le Championnat sénior amateur féminin des États-Unis 2019 au Cedar Rapids Country Club de Cedar Rapids, Iowa, du 24 au 29 août.