Amateur Omnium des États-Unis

Blair et Goss évitent une prolongation à cinq et accèdent à la qualification finale de l’Omnium des États-Unis

Michael Blair

CALEDON, Ont. – Si vous pensez avoir déjà entendu le nom de Michael Blair, c’est bien le cas. Le natif de l’Ancaster, en Ontario, qui a participé à l’Omnium canadien RBC en 2019, est maintenant en route pour une place à l’Omnium des États-Unis et ses chances viennent de s’améliorer considérablement.

Le golfeur de 30 ans a résisté une matinée humide et pluvieuse au Pulpit Club (Paintbrush) lors de ce qui semblait qu’un jour de plus au bureau pour Blair. Il a réalisé un pointage de 69, deux coups sous la normale, lundi pour gagner la phase de qualification local.

Blair n’a pas perdu de temps pour prendre les choses en mains étant du premier groupe à s’élancer à Caledon, en Ontario, et a donné le ton dès le début pour les 75 autres joueurs.

Après avoir égalé la normale sur le premier neuf, le natif de l’Ancaster, en Ontario, a inscrit trois oiselets au retour. De meneur provisoire au pavillon, il l’est demeuré pendant toute la journée.

Riley Goss de Toronto, en Ontario, a consolidé sa place dans la qualification finale en ramenant une carte de 70 (-1) à la suite de deux oiselets sur les cinq derniers trous de son parcours. Plus tôt dans la journée, Goss avait réussi un aigle au 8e trou à normale cinq.

Les choses sont ensuite devenues intéressantes :

Qu’est-ce que cela signifie? Une prolongation.

Jeff Fang, Steve Gonko, Chris Crisologo, David Li Sheman et Branson Ferrier ont participé à la prolongation et la chance a souri aux trois derniers.

Une normale sur le premier trou éliminatoire a suffi pour qu’ils obtiennent leur ticket en vue de la qualification finale du 122e Omnium des États-Unis qui aura lieu du 16 au 19 juin à The Country Club à Brookline, au Massachusetts.

Fang et Gonko, serviront de remplaçants au cas où l’un des qualifiés se retirerait de la phase finale.

Cliquez ici pour le résultat final.

Omnium des États-Unis

Hadwin rejoint Pendrith, Hughes et Conners parmi les 4 canadiens qualifiés pour l’Omnium américain

PLAYA DEL CARMEN, MEXICO - DECEMBER 03: Adam Hadwin (Photo by Cliff Hawkins/Getty Images)

Faute de compter un participant dans les rangs, le golf québécois aura un ex-champion d’ici à l’Omnium des États-Unis, la semaine prochaine. 

C’est par la grande porte que Taylor Pendrith, vainqueur du tournoi Mackenzie à Elm Ridge en 2019 au circuit PGA Tour Canada, a mérité son laissez-passer.

L’Ontarien a joué 68 et 66 à Rockville, au Maryland, pour terminer premier d’un des dix marathons de 36 trous pour déterminer les 66 qualifiés à Torrey Pines, à San Diego, sur les 8 660 aspirants.

Aussi dans les résultats canadiens, Adam Hadwin, auteur de 70 et 67 à Columbus, Ohio, pour le 10e rang, a aussi mérité son ticket au club Torrey Pines, à San Diego.

Nos futurs olympiens Corey Conners et Mackenzie Hughes ont obtenu leur laissez-passer en raison de leur position au classement mondial.

Nick Taylor et David Hean sont toutefois relégués spectateurs ayant raté leur test.  

Omnium des États-Unis Propos de Mario Brisebois

Les hommes aussi peuvent apprendre du golf féminin

PHOTO BERNARD BRAULT, Golf Canada CP Canadian Open LPGA Magna Golf Club Saturday August 24th, 2019 ROUND 3 Brooke M. Henderson of Smith Falls ON (CAN) Brittany Henderson, caddie

Cette semaine, place à l’Omnium féminin des États-Unis au mythique Olympic Club, à San Francisco.

L’intérêt est double avec Brooke Henderson parmi les favorites et la participation de Noémie Paré, une amateure de Victoriaville.

Grâce à ses pointages de 65 et 72, Noémie a bouclé première à la qualification de Boston au début mai avec Christina Kim, ex-gagnante à la LPGA. 

Elle est une des quarante recrues sur les rangs et son frère Jean-Michel, golfeur professionnel, a fait le voyage pour agir dans le rôle de cadet. 

RDS 2 diffusera les quatre journées. Émilie Duquette fera la description et Jean-Sébastien Légaré sera à l’analyse. 

Tout le monde peut améliorer son jeu en regardant le golf féminin en incluant les hommes.

Jean-Sébastien nous dit quoi surveiller plus particulièrement. 

1 – Leur transition au sommet de l’élan. Rien n’est jamais trop précipité. Toujours en contrôle et bien souvent à l’aise au sommet de l’élan. Jin Young Ko et Inbee Park sont évidemment d’excellents exemples! 

2 – On critique souvent le manque d’émotions de la part de certaines golfeuses, mais tout est une question d’équilibre. Peu importe le résultat du coup, on observe et on analyse l’effort appliqué et non le résultat. C’est plus facile d’éviter les longues mauvaises séquences.

3 – Lors d’un US Open féminin, c’est toujours intéressant de voir la sélection du bâton à partir de l’herbe longue quand elles ratent l’allée. Bien souvent, on ne tente rien d’extravagant comparativement au PGA Tour (ce qui ressemble davantage au commun des mortels) et on se replace dans l’allée afin de maximiser ces chances sur le coup suivant. Si la position de balle n’est pas favorable, on prend la pilule! En dedans de 50 verges, leur jeu est à point !!! 

Amateur Omnium des États-Unis

Megan Osland et Noémie Paré se qualifient pour l’Omnium féminin des États-Unis de 2021

Noémie Paré (Photo : MassGolf.org)

OAKVILLE, ONT. – Les Canadiennes Megan Osland et Noémie Paré ont décroché leur place dans le peloton de l’Omnium féminin des États-Unis de 2021 en remportant l’un des précieux billets disponibles lors de leurs épreuves de qualification respectives.

Noémie Paré, membre de la formation amateur d’Équipe Canada, a remporté le Championnat amateur féminin du Québec en 2020 et a été vice-championne au Championnat amateur féminin de l’Alberta de 2020.

Dans une entrevue effectuée avec MassGolf.org au terme de la ronde, Paré était enthousiaste :

« C’est incroyable, c’est juste le bon pas dans la bonne direction. Je n’ai pas encore eu le temps de le réaliser, mais j’ai juste hâte de vivre cette expérience. »

Originaire de Victoriaville, au Québec, Paré s’est qualifiée au Massachusetts le 5 mai, égalant Christina Kim avec un total de 137 coups au Dedham Golf & Polo Club.

L’Omnium féminin des États-Unis de 2021 sera la première participation de Paré à un championnat majeur.

Après avoir fait sa première apparition en 2019, Osland sera de retour à l’Omnium féminin des États-Unis en 2021 grâce à une deuxième place acquise au tournoi de qualification tenu à Ormond Beach, en Floride.

La native de Kelowna, en Colombie-Britannique, est restée aux trousses de la Suissesse Kim Metraux, inscrivant deux cartes de 71 consécutives, terminant ainsi deuxième au tournoi de qualification de 36 trous tenu au Oceanside Country Club.

L’Omnium féminin des États-Unis se déroule du jeudi 3 au dimanche 6 juin au Olympic Club de San Fransico, en Californie